Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Mortal Kombat : retour sur une saga emblématique du jeu de baston /

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ? - Mortal Kombat : retour sur une saga emblématique du jeu de baston

Page Dossier
La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?
La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?
PC PS4 Switch ONE PS3 360 Vita Wii NGC MD N64 PS1 PS2 SNES Xbox
Partager sur :

Avec l’arrivée de la PlayStation première du nom ou encore de la Nintendo 64, la 3D se démocratise, les jeux de plate-formes explosent, les FPS se multiplient et les jeux de combats prennent maintenant place dans des arènes octogonales où il est possible de réaliser des déplacements latéraux pour esquiver. C’est à cette époque que naissent plusieurs franchises aujourd'hui très populaires : Tekken, Soul Blade, ou encore Dead or Alive.

Ces nouveaux jeux de combat deviennent rapidement à la mode. Dans la cour de récréation, on ne parle plus que de la famille Mishima et de leur façon de se mouvoir. L'accessibilité est également l'un des critères de vente. Alors que le jeu de combat était destiné aux amateurs de Versus Fighting, l'arrivée de la 3D lui ouvre les portes d'un plus large public. Tout le monde, pro et néophytes, s'essaye alors au jeu de combat, et tout le monde est surpris par l'aisance des combattants et leur faculté à sortir des enchaînements impressionnants, et ce, en pressant simplement une touche à répétition. Le public a d'ailleurs fini par considérer la série Tekken comme étant destinée aux joueurs occasionnels. Pourtant, il ne faut pas confondre accessibilité et complexité... mais revenons à Mortal Kombat.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Mortal Kombat 4 : l’épisode de transition

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Contrairement à son concurrent de toujours Street Fighter, Mortal Kombat et sa 2D profitent de l'élan de la 3D pour passer le cap et profiter de niveaux en trois dimensions. En 1997, Mortal Kombat 4 pointe le bout de son nez. Dans le même temps, la série Tekken avec son troisième épisode continue de séduire les foules grâce à la modélisation détaillée et spectaculaire de ses combattants, surtout pour l’époque. Excepté ce passage à la 3D, la série ne subit que peu de bouleversements. On retrouve exactement les mêmes sensations qu'autrefois. Le feeling, comme les contrôles ou encore les animations sont tirés du dernier opus de la série en date, Mortal Kombat 3.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Les seuls véritables ajouts, en dehors de la 3D donc, se situent dans cette modélisation, qui, pour la première fois abandonne la digitalisation d'acteurs. Malheureusement, malgré son envie de bien faire, le public se rend bien compte du retard accumulé par la série, surtout si on ose mettre Mortal Kombat 4 face à ses nouveaux concurrents. MK4 fait tout simplement tache graphiquement parlant et ne propose que peu de contenu. Contrairement à Tekken 3, celui-ci ne propose qu'une quinzaine de personnages contre vingt-quatre chez la concurrence. Malgré les nombreux soucis du titre, Mortal Kombat 4 s'offre un portage amélioré sur la console de SEGA, la DreamCast. Ce portage, appelé Mortal Kombat Gold, complète le casting avec cinq personnages supplémentaires et retravaille l'aspect graphique pour proposer des textures beaucoup plus fines.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Un contenu colossal : la nouvelle recette de Midway

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

La série Mortal Kombat, après son échec sur la première PlayStation, décide de se faire discrète pendant presque cinq années. Une bonne initiative de la part du studio qui essaye tant bien que mal de revenir plus fort, et surtout plus copieux. C'est alors que voit le jour Mortal Kombat : Deadly Alliance, le premier épisode de la série à s'installer sur la sixième génération de console. Une génération portée par la PlayStation 2, la Xbox et bien-entendu la GameCube. Enrobé d'une 3D tape à l’œil, cet épisode fort d'un roster de vingt-et-un combattants ne lésine pas sur l'hémoglobine. La recette ne change pas. La violence est omniprésente et pourtant, ce nouveau titre en 3D propose une innovation de taille. Chacun des vingt-et-un personnages est maintenant composé de trois styles de combats différents. Mieux encore, il est possible d'alterner à l'infini entre ces différents art martiaux pour prolonger les combos. L'un de ces styles de combats permet également de s'équiper d'une arme blanche. Katana, épée gigantesque, nunchaku, bâton, ou encore saï, chacun possède une arme de prédilection pour sortir vainqueur de l'affrontement.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Le sang a toutes les raisons de couler par hectolitre sur ces toutes nouvelles arènes en 3 dimensions. Les décors deviennent des armes à part entière susceptibles de blesser l'adversaire via plusieurs interactions à activer en plein combat. Et ces derniers sont maintenant parfaitement mis en scène. Malheureusement, quelques soucis viennent encore entacher l'expérience. Le jeu est loin d'être parfait. Après quelques parties, on se rend vite compte que le joueur favorisera un unique style de combat. Contrairement aux pointures du versus 3D, Tekken, Dead or Alive et SoulCalibur, il est difficile de sortir un combo efficace. Ici, l'improvisation laisse place à l'apprentissage de combinaisons de touches souvent peu intuitives afin de réaliser des mouvements impressionnants.

Chargement de la vidéo

Une histoire pour les dominer tous

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Mortal Kombat : Deadly Alliance n'est pas seulement un jeu de combat. Le titre de Midway multiplie le contenu pour combler tout le monde. Mais encore une fois, rien n'est véritablement au point. Le mode Konquest propose au joueur d'enchaîner une dizaine d'entraînements à la suite dans des dojos sans que cela soit véritablement palpitant. Le mode Krypte, quant à lui, est une sorte de coffre à jouets géant réservant de nombreuses surprises aux fans de la saga avec pas moins de mille récompenses pour presque autant de choses inutiles. Toutefois, pour sa première apparition dans la série, ce bonus devient rapidement décourageant avec ses différents types de monnaie pour tout débloquer.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Le contenu, c'est un peu la nouvelle marque de fabrique de la maison Midway. Mortal Kombat : Mystification, même s'il n'ajoute que peu de personnages, permet pour la première fois dans la série, de créer son combattant de A à Z pour s'essayer à un mode aventure. Le joueur commence dans un paisible village bien loin de l'univers sombre de la série. Comme le Konquest de Deadly Alliance, ce nouveau mode propose notamment de multiples entraînements dans des dojos. Même si cela est tout aussi redondant et ennuyeux que dans l'épisode précédent, le fait de contrôler son personnage et de pouvoir évoluer dans un véritable monde, pousse le joueur à continuer. L'aventure fait son petit effet sur la communauté.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Cette aventure devient avec Mortal Kombat : Armageddon un Beat'em all plus ou moins efficace multipliant les influences avec notamment God of War ; une nouvelle saga vidéoludique acclamée par la presse et le public en son temps. D'ailleurs, ce cher Kratos, héros de God of War, fait quelques années plus tard une apparition dans la série Mortal Kombat... et il ne vient pas seul. De nombreux personnages appartenant à la Warner Bros. rejoignent également le casting de Mortal Kombat. On parle ici des figures iconiques des films d'horreur, à commencer par Freddy Krueger, Leatherface, Jason Voorhees, l'Alien et le Predator.

Le Beat'em all s'est déjà incrusté à deux reprises dans la série par le biais de deux spin-off. Mortal Kombat : Special Forces, sorti sur la première PlayStation en 2000 s'attarde sur les aventures de Jax Briggs. On peut alors utiliser tout l'arsenal de notre militaire aux bras de fer pour venir à bout des forces du mal. Le second, Mortal Kombat : Shaolin Monks, quant à lui, nous propose de vivre à nouveau l'intrigue de Mortal Kombat II, mais cette fois-ci, en nous mettant dans la peau de Liu Kang et de Kung Lao.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Des mini-jeux, en veux tu ? En voilà !

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Avec Mystification et Armageddon, la série Mortal Kombat multiplie le nombre de personnages et surtout les modes de jeux. Au travers de ces deux épisodes, il est possible de jouer à de nombreux mini-jeux loins d'être anecdotiques. Le plus impressionnant reste sans nul doute le jeu de course inspiré inévitablement par la saga Mario Kart. Sorte de grand délire imaginé par les développeurs, ce Motor Kombat propose plusieurs circuits ainsi que plusieurs personnages jouables. Scorpion, Sub-Zero et même Baraka se prennent au jeu en apportant avec eux leurs attaques spéciales fétiches. Scorpion a la possibilité d'attraper ses concurrents à l'aide de sa lance pour gagner un peu de vitesse. Sub-Zero, quant à lui, peut glacer ses ennemis. Jax, de son côté, propulse les autres karts dans le décor grâce à une immense onde de choc.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Pour les plus stratégiques d'entre-vous, il est possible de profiter d'un jeu d‘échec avec des pièces à l'effigie des personnages de Mortal Kombat. Mileena sera votre reine, Baraka votre pion et Bo'Rai Cho votre fou. Attention toutefois, les règles de jeu diffèrent grandement. On termine avec le moins intéressant des mini-jeux : le mode Puzzle Kombat. Comme son nom l'indique, ce Puzzle Kombat s'inspire du spin-off de la série Street Fighter : Super Puzzle Fighter. A l'image de Ken et de Ryu, les combattants de la série Mortal Kombat s'affrontent alors dans cette course à la ligne. Pour ajouter un peu plus de challenge, il est possible d'envoyer des blocs au combattant adverse. Malheureusement, ce mode manque cruellement d'intérêt pour sortir du lot.

La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?

Pour se hisser à la hauteur de la concurrence, la série d'Ed Boon multiplie les essais, comme les personnages jusqu'à en obtenir un nombre ahurissant. On en compte un peu plus d'une soixantaine pour le dernier opus en date, Mortal Kombat : Amageddon. Malheureusement, le tout n'est travaillé qu'en surface. Les modes, certes rigolos, lassent une fois la blague passée. Les combats sont trop lourds pour être véritablement agréables à prendre en main alors que les fatalités ne sont plus exclusives aux personnages. Malgré toutes ses bonnes intentions, la saga ne parvient jamais à faire sienne l'ère du versus fighting en 3D. Et pourtant, les ventes continuent de grimper épisode après épisode. Les fans, toujours plus nombreux, ne cessent de soutenir leur saga vidéoludique préférée malgré ses nombreux défauts.

Mis à jour le 19/04/2019
PC PlayStation 4 Nintendo Switch Xbox One PlayStation 3 Xbox 360 PlayStation Vita Wii Gamecube Megadrive Nintendo 64 PlayStation PlayStation 2 Super Nintendo Xbox Beat'em All Combat Acclaim Konami Midway Warner Interactive NetherRealm Studios Warner Bros Games Fantastique Arts martiaux Ninjas Rétrogaming
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
pascal4500
pascal4500
MP
le 20 avr. à 00:53

Jai tellement adorer mortal kombat shaolin monk , terminé plusieur fois a 100% . Le refaire avec sub ou scorpion :cool:

Lire la suite...
Rapa-Nui
Rapa-Nui
MP
le 19 avr. à 17:53

Street fighter a également connu un passage à la 3D façon Tekken : "Street fighter ex plus alpha"

Lire la suite...
Pachanga270
Pachanga270
MP
le 19 avr. à 16:29

Rectification:
Le mode création de perso c'est dans Armageddon et non Mystification.

Lire la suite...
Alpha_Primus
Alpha_Primus
MP
le 19 avr. à 12:41

Voilà bien un article très intéressant. :ok:

Parmi les spin-off, vous avez notamment oublié MK Mythology : Sub-Zero.

Lire la suite...
Xonem
Xonem
MP
le 19 avr. à 12:22

Vous ne parlez mêmem pas du pourri Mortal Kombat VS DC Universe, vous avez raison car la censure de ce jeu, même pas la peine juste regardez :

dans ce jeu The Joker ce que ça donne :

https://youtu.be/pxw7xf0UMSM?t=15

la reprise de cette Fatality par Shang Tsung dans le jeu d'après :

https://youtu.be/i02uskdwlWw?t=93

Un brin plus violent n'est-ce pas.

Lire la suite...
Kenobie2
Kenobie2
MP
le 19 avr. à 10:56

C'est dommage que ces opus s
ont limite reniés aujourd'hui par Boon alors que l'histoire était franchement pas mal et certains personnes très intéressant !
J'adorais les mode aventure, un jeu dans le jeu !

Lire la suite...
Lu--Jin
Lu--Jin
MP
le 19 avr. à 10:03

Ce n'est pas dans MK: Mystification que la création de personnages apparaît mais dans MK: Armageddon.

Lire la suite...
Top commentaires
Pachanga270
Pachanga270
MP
le 19 avr. à 16:29

Rectification:
Le mode création de perso c'est dans Armageddon et non Mystification.

Lire la suite...
Lu--Jin
Lu--Jin
MP
le 19 avr. à 10:03

Ce n'est pas dans MK: Mystification que la création de personnages apparaît mais dans MK: Armageddon.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Une première trilogie qui casse les codes
  • La 3D, une mauvaise passe pour la saga ?
  • Mortal Kombat trouve enfin la recette gagnante
Meilleures offres