Menu
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
  • 3DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur 3DS / Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call sur 3DS /

Test Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call sur 3DS du 11/09/2014

Test : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
3DS
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 septembre 2014 à 16:58:48
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (43)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Tous les prix
Prix Support
45.00€ 3DS
45.00€ 3DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Avec Theatrhythm, Square Enix a prouvé que l'idée de transposer les musiques de la saga Final Fantasy dans un jeu de rythme ne relevait pas du blasphème mais du véritable coup de génie. Plus complet et plus pertinent que son prédécesseur à tous les niveaux, Curtain Call risque de s'imposer rapidement comme le compagnon attitré des possesseurs de 3DS, le plus difficile étant de parvenir à s'arrêter une fois la partie entamée...

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call

Si l'annonce de Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call il y a un an a, au départ, soulevé l'indignation générale, même de la part des fans qui trouvaient que l'éditeur tirait un peu trop sur la corde en jouant la carte de la facilité, il faut bien admettre que cette version ultime de Theatrhythm est loin d'être abusée. C'est bien simple, même les joueurs ayant passé plusieurs dizaines d'heures sur le premier volet auront bien du mal à résister à ce nouvel opus tant il surclasse très largement son aîné en termes de contenu. Rien qu'avec ses matches versus et ses quêtes illimitées, Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call possède déjà les arguments requis pour faire craquer n'importe quel joueur un tant soit peu mélomane.

Une vie pour tout écouter !

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Plus de 200 morceaux, presque tous accessibles d'entrée de jeu.
Avec ses 220 morceaux issus de l'ensemble de la série Final Fantasy, sans compter les musiques attendues en DLC, Curtain Call s'appuie déjà sur un matériau de base relevant de la véritable pépite d'or pour le fan de Nobuo Uematsu et des autres compositeurs ayant travaillé sur la saga Final Fantasy. La grande majorité de ces pistes est d'ailleurs disponible d'entrée de jeu, sans aucune obligation de se les farcir en mode Basic pour tenter les niveaux de difficulté les plus pimentés. Aux 14 épisodes principaux s'ajoutent des medleys rétro ainsi qu'un grand nombre de spin-off bienvenus tels que Mystic Quest, Final Fantasy Tactics, Crystal Chronicles, Advent Children, Crisis Core, Type-0, Chocobo Dungeon, ou encore Dissidia. La quantité astronomique de morceaux s'explique par le fait que le soft inclut de base la quasi-totalité des DLC sortis pour le premier volet, et que tous les anciens EMS (musique de type Event) sont là sous forme de Field ou de Battle. Une liste impressionnante qui comprend évidemment du bon et du moins bon, mais aussi quelques oublis injustifiables comme Eyes on Me ou encore Rose of May (qui sera lui proposé en DLC). Malgré tout, on apprécie la possibilité de trier ses morceaux selon plusieurs critères différents et de marquer ses favoris pour s'y retrouver plus facilement.

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Les EMS sont peu nombreux et trop en retrait.
Chaque jour, plusieurs mélodies qui rapportent davantage de points sont choisies aléatoirement, mais c'est surtout l'envie d'améliorer ses scores qui incite à revenir régulièrement arpenter le mode Music Selection. D'autant que c'est le seul endroit où l'on peut s'essayer aux sympathiques EMS où les notes défilent sur une vidéo qui reprend les scènes les plus marquantes de certains jeux ou des extraits de cinématiques. Les 11 musiques EMS, toutes inédites, se débloquent toutefois au compte-gouttes, et on peut regretter qu'elles soient finalement autant en retrait et pas plus nombreuses, d'autant qu'il faut du temps pour les débloquer. On note par ailleurs un plus grand respect de l'adéquation ennemis / background par rapport aux morceaux choisis, cet opus comportant pas moins de 80 monstres différents et quantité d'arrière-plans beaucoup plus variés que dans l'original. Petite nouveauté, des notes brillantes apparaissent de temps à autre pour nous donner l'opportunité de placer un critical hit (frappe puissante en Battle ou boost de vitesse sur les Fields). Comme auparavant, la Feature Zone doit être soigneusement validée pour déclencher l'invocation des chimères, faire apparaître les chocobos ou dévoiler la séquence finale des EMS. Précisons au passage que la nature des invocations dépend maintenant directement du leader choisi, chaque personnage du jeu étant associé à une chimère en particulier, comme les Chevaliers de la Table Ronde pour Cloud ou Ramza.

Quatre types de prise en main

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Chaque personnage a maintenant sa chimère attitrée.
Que l'on connaisse ou non le principe de Theatrhythm, on prend ses marques d'autant plus rapidement qu'il est possible de s'entraîner librement dans le mode Music Selection, ou de visualiser des démos parfaites (full critical) dans tous les niveaux de difficulté. Si les styles d'épreuves proposées sont les mêmes qu'auparavant, la bonne idée est d'avoir pensé à inclure quatre types de prise en main différents qui permettent à chacun de jouer dans les conditions qui lui paraissent les plus optimales. On peut jouer de la manière la plus intuitive en « full stylet », ou bien uniquement avec les boutons. Les deux autres styles proposés sont le mode hybride (le stick et le stylet) et le mode main gauche (gâchette et stick). Tous sont parfaitement jouables, même si certains demandent un petit temps d'adaptation, mais on ne pourra en aucun cas reprocher au soft son manque d'ergonomie.

Que du beau monde

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Le choix est rude quand il s'agit de débloquer l'un des 60 persos du jeu.
Allant jusqu'au bout de la démesure, Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call intègre pas moins de 60 personnages que l'on débloque en mettant la main sur des cristaux. La couleur de ces derniers correspond à un petit groupe de personnages parmi lesquels on ne peut choisir qu'un seul individu à chaque fois que le nombre de cristaux requis est atteint. Autant dire qu'il faut beaucoup de temps pour débloquer tout ce beau monde, mais la méthode d'acquisition des cristaux est nettement moins contraignante que dans le premier volet. La constitution des équipes renferme toujours une dimension tactique non négligeable puisque chaque protagoniste possède ses propres stats, ses propres compétences, et se révèle donc plus ou moins adapté aux morceaux de type Battle, Field ou Event. La bonne nouvelle est qu'on peut désormais les pousser au-delà du level 99 en faisant un reset de leur niveau et de leurs stats, ce qui leur permet d'étendre leur limite de CP et donc d'équiper davantage d'aptitudes à chaque nouveau reset. Les « limit break » s'acquièrent généralement au niveau 40 et, même si leur coût est important, elles se révèlent toutes désignées pour terrasser les boss rapidement et leur voler leurs cristaux.

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Les bonus obtenus via les cartes ne sont pas perdus lorsqu'on "reset" le perso une fois atteint le lvl 99.
Contrairement au premier volet, on peut maintenant viser le triple S sans être obligé de retirer toutes ses compétences et ses objets, les résultats se superposant à chaque nouvel essai pour aboutir au « full critical » ultime qui indique que chaque note a été validée au moins une fois à la perfection. Un score que l'on n'est cependant pas obligé d'obtenir d'un seul coup puisque tous les résultats sont cumulés. Comme si ça ne suffisait pas, les personnages peuvent à présent voir leurs paramètres boostés via le CollectaCard Crystarium. En plus de l'aspect collection, les cartes ont donc une réelle utilité, toute la complexité de la chose étant de trouver quelles cartes sont compatibles entre elles pour obtenir le meilleur bonus possible. Bien sûr, les bonus acquis sont conservés même lorsqu'on fait un reset du personnage, ce qui permet, à la longue, de booster ses héros préférés de manière significative. A noter que les cartes utilisées restent toujours visibles dans l'album de collection et comportent chacune trois niveaux de rareté.

Des quêtes dignes de ce nom

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Les maps de quêtes peuvent être échangées entre joueurs via StreetPass.
En dépit de toutes ses qualités, le premier Theatrhythm souffrait sur le long terme de l'absence d'un mode Quest digne de ce nom. A mille lieues du Chaos Temple où l'on était condamné à entendre tout le temps le même petit lot de musiques, le mode Quest Medley de Curtain Call pioche cette fois dans la totalité des morceaux du jeu. En solo, c'est véritablement dans ce mode-là que le titre déploie tout son intérêt sur le long terme, les maps se renouvelant de manière illimitée et pouvant même être échangées entre les joueurs. Classées selon leur taille, les quêtes consistent à parcourir une map en empruntant divers embranchements pour atteindre le boss final, l'objectif étant bien évidemment de le vaincre pour empocher les cristaux qu'il détient. Inutile donc de boucler une quête si vous n'êtes pas en mesure d'éliminer le boss avant la fin du dernier morceau, car la quête sera alors considérée comme perdue. Le moment ou jamais de dégainer les fameuses « limit break » et de privilégier les aptitudes les plus agressives !

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Heureusement, on peut trouver des points de sauvegarde à certains endroits qui évitent de recommencer du début, le joueur étant généralement libre d'emprunter différents embranchements qui peuvent mener à des clés, des portes verrouillées, des sous-boss, des fat chocobos ou même à des airships. Ces derniers sont des variantes des phases de Field où l'effet de profondeur est exploité pour simuler des phases aériennes qui ont comme principal intérêt de nous amener plus loin sur la map. Le fait de ne pas savoir à l'avance sur quelle musique on va tomber ni quelle sera sa difficulté pimente agréablement ces quêtes qui sont aussi l'occasion de craquer les multiples objets qui échouent dans notre inventaire. Notez aussi que plus la map est longue, plus le bonus d'XP est intéressant puisqu'il augmente à chaque journée passée (une case de la map équivaut à un jour, tout comme le fait de planter une tente sur un point de sauvegarde). Etant donné la longueur de certaines maps, on apprécie le fait de pouvoir interrompre sa partie à tout moment pour la reprendre plus tard, plusieurs quêtes pouvant être menées en parallèle à condition qu'elles appartiennent à des catégories différentes.

Un Versus très attendu

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
Avec le mode Quest Medley, le Versus constitue certainement l'élément clef de Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call. Après avoir personnalisé votre ProfiCard et y avoir attaché une quête à échanger avec les autres joueurs, vous pourrez vous adonner aux Versus online, en local ou contre l'IA du soft. La musique est tirée au sort parmi les deux morceaux choisis par les joueurs, sachant que seules les pistes de type Battle sont accessibles en Versus, auxquelles s'ajoutent les DLC pour les morceaux Battle que les deux joueurs se seraient procurés à l'identique. L'hôte détermine également la difficulté, la prise en compte ou non des malus, et le fait que le rang des participants soit mis en jeu ou pas. Les joueurs s'affrontent donc sur la même musique, dans les mêmes conditions, à deux petites exceptions près... La première réside dans le choix des membres de son équipe, les aptitudes et les niveaux d'XP pouvant faire la différence entre des joueurs de niveau égal.

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call
La seconde réside dans la nature des malus qui vont pimenter le déroulement des parties et qui se déclenchent à chaque fois qu'un joueur remplit sa jauge d'EX Burst. Car ces malus ne sont pas tous aussi pénalisants les uns que les autres et se déclenchent aléatoirement, ce qui pourra inciter la plupart des joueurs à les désactiver pour éliminer complètement le facteur chance. Reste que l'ajout de malus rend les parties nettement plus fun, certains pouvant influer sur la vitesse de défilement des notes, ajouter des effets de distorsion, inverser les HP des deux joueurs (voir le troisième match du second Gaming Live...) ou imposer de placer uniquement des « critical » (le fameux malus « Judgment » tête de mort). Chaque match permet au gagnant et au perdant d'acquérir des cartes pour sa collection, y compris lors des matches contre l'IA qui se déroulent un petit peu comme des tournois à la difficulté très progressive. Un mode très bien pensé donc, même si on n'aurait pas craché sur une petite variante en coop...

Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : 1/2 : La musique à l'honneur
Gaming Live : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : 1/2 : La musique à l'honneur
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : 2/2 : Règlement de compte
Gaming Live : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : 2/2 : Règlement de compte
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Quest Medley
Extrait : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Quest Medley
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Mode Versus
Extrait : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Mode Versus
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Final Fantasy XI & XIV
Bande-annonce : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Final Fantasy XI & XIV
Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Le mode Quest Medley
Bande-annonce : Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call : Le mode Quest Medley
Les notes
+Points positifs
  • La tonne de contenu, même sans passer par les DLC
  • La customisation des personnages via le reset et le Crystarium
  • Enfin un vrai mode Quest !
  • Les parties en Versus avec ou sans malus
  • Quatre types de prise en main différents
  • Durée de vie faramineuse
-Points négatifs
  • Toujours les trois mêmes styles d'épreuves
  • Les morceaux EMS trop en retrait
  • Le caractère aléatoire des malus en Versus
  • A quand le coop ?

Plus chronophage que jamais, Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call est un titre d'une extrême richesse qui gomme tous les petits défauts de son prédécesseur en lui ajoutant les deux éléments qui lui faisaient le plus défaut : un vrai mode Quest et un Versus détonant. La quantité astronomique d'éléments à débloquer ne rend pas pour autant l'exploration du titre fastidieuse, et on en redemande !

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 septembre 2014 à 16:58:48
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (43)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 11/09/2014
Nintendo 3DS Rythme Indies Zero Square Enix Fantastique Musique
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce