Menu
AirMech Arena
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : AirMech Arena
360
AirMech Arena
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 août 2014 à 16:18:25
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Partager sur :

Quasiment deux ans après sa sortie sur PC, AirMech débarque sur console et plus précisément sur Xbox 360. Voilà donc une excellente occasion pour se pencher sur cet action-STR free-to-play comprenant en prime quelques éléments de MOBA. Une formule bien étrange qui fonctionne pourtant plutôt pas mal...

AirMech Arena

Soutenu par Ubisoft et affublé du sous-titre Arena pour sa sortie sur 360, AirMech n'a pourtant pas vraiment changé lors du portage. Il faut dire qu'il s'agissait d'un titre jouable au pad dès sa sortie sur PC et qu'en ce sens il ne nécessitait pas de gros ajustements. Il reste donc parfaitement jouable, et ce malgré la quantité énorme d'actions qui incombe au joueur. Pour faire simple, le but du jeu est simplement de détruire la base adverse comme dans n'importe quel MOBA et de défendre la sienne. Aux commandes d'un robot ultra-perfectionné ayant officié dans une guerre ayant ruiné la planète, le joueur peut dans un premier temps choisir d'attaquer par lui-même en utilisant le stick droit un peu comme dans un Renegade Ops par exemple. Il existe toutefois une petite subtilité : les cibles volantes doivent être abattues en forme avion / soucoupe / hélicoptère et les cibles au sol en forme mecha. Il est donc nécessaire de changer régulièrement de forme pour pouvoir s'en sortir, mais ce n'est pas là la principale difficulté.

Un MOBA ? Un STR ? Un dual-stick shooter ?

AirMech Arena
Le QG ennemi est souvent bien gardé.
Chacun des 9 robots, ou AirMechs, dispose aussi de compétences propres qu'il s'agit de débloquer dans chaque partie contre une petite quantité de crédits. Cela peut être une invisibilité temporaire, une esquive, un rayon laser surpuissant, etc. La seule limite est la barre énergétique qui se vide à chaque action voire même en volant, ou en... transportant des unités. Parce que oui, il faut aussi gérer ses troupes à la manière d'un STR. Mais bien évidemment, il faut d'abord les recruter. Pour cela, quelques secondes sont nécessaires, ainsi que quelques crédits qui sont remportés en occupant les différentes bases présentes sur chaque map avec quelques unités d'infanterie. Véritables points stratégiques, elles permettent aussi de récupérer de la vie et de l'énergie, mais surtout d'obtenir les unités préalablement recrutées. Il peut s'agir de chars, de soldats divers et variés (rapides, avec lance-roquettes, etc), de tourelles défensives, de batteries antiaériennes, d'unités de support soignant les autres, etc. Tout ce petit monde peut alors être attrapé directement avec l'AirMech et placé sur le front (avec une certaine limite de poids évidemment) ou en défense d'un point intéressant. C'est en ce sens que les bases sont hautement stratégiques et sont toujours le théâtre de combats intenses, puisqu'elles permettent d'acheminer rapidement des troupes sur le front et donc de submerger l'ennemi. Finalement, on a affaire à un vrai jeu de stratégie, ce qui peut paraître très complexe présenté comme cela, mais s'avère en réalité plutôt simple à appréhender.

Un jeu multi avant tout

AirMech Arena
Le mode Survie emprunte beaucoup au tower defense.
En termes de modes de jeu, on nous propose tout d'abord un didacticiel ainsi que quelques défis. Le but peut y être de détruire un certain nombre d'ennemis en un temps limité, de prendre une base, etc. A chaque fois, un nombre d'étoiles est attribué avec une petite récompense à la clef pour celui qui les obtiendrait toutes. On a néanmoins connu plus intéressant, si bien qu'on se tourne rapidement vers les 2 principaux modes solo : Survie et Escarmouche. Dans le premier, il est simplement question de défendre sa base face à des vagues de plus en plus puissantes d'ennemis, exactement comme dans n'importe quel tower defense, tandis que dans le second, il faut affronter une IA pas bien maligne sur une des 10 maps au programme. Vous l'aurez compris, c'est plutôt vers le multijoueur en ligne qu'on vous conseille de vous tourner, avec une nouvelle fois 2 modes distincts. Le premier est un mode Coopération dans lequel on peut affronter des IA en 2v2, 3v3 ou 2v3 et le second est un mode compétitif en 1v1, 2v2 ou 3v3 avec la possibilité ou non de trier par niveau. Il y a là de quoi vivre des affrontements épiques, à condition toutefois d'être capable de faire abstraction d'un lag souvent gênant ainsi que de quelques déconnexions.

Un vrai free-to-play ?

AirMech Arena
Les améliorations esthétiques sont les seules qui doivent être payées avec de l'argent réel.
A chaque partie, on gagne de l'XP ainsi que quelques kudos qui permettent de débloquer tout un tas d'objets et améliorations. On peut déjà acheter les différents AirMechs, ce qui décuple l'intérêt du jeu, mais aussi différents pilotes aux caractéristiques propres. Certains sont plus rapides mais moins résistants, gagnent plus d'XP, mais moins de crédits, etc. Chacun dispose donc d'un bonus ainsi que d'un malus qui équilibre plutôt bien les parties. Il en va d'ailleurs de même pour les différents objets à équiper et qui permettent simplement d'affiner le profil de son AirMech pour qu'il corresponde au mieux à notre style de jeu. Enfin, il est possible d'acheter de nouvelles unités plus puissantes, mais qui coûtent aussi plus cher et prennent plus de temps à être recrutées. Finalement, l'impact sur le gameplay n'est pas énorme, ce qui est clairement positif puisqu'on peut, comme dans tout jeu gratuit, injecter de l'argent réel pour obtenir instantanément ces différentes améliorations (à condition de disposer du niveau nécessaire). Il est également possible d'obtenir ainsi un boost d'XP ou de crédit ainsi que différentes améliorations cosmétiques, ce qui est plutôt honnête. Finalement, le joueur qui paye gagnera simplement du temps et des skins, ce qui est acceptable. Ajoutez donc à cela des graphismes plutôt mignons et vous tenez un titre fort sympathique.

AirMech Arena Gaming Live

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Un concept fun et original
  • Bien plus simple à prendre en main qu'il n'y paraît de prime abord
  • Dimension stratégique plutôt sympathique
  • Pas spécialement pay-to-win
  • Personnalisation des AirMechs intéressante
-Points négatifs
  • Parfois du lag en multi
  • Quelques déconnexions
  • IA pas bien intéressante en solo

Voilà un petit jeu qu'on n'attendait pas forcément mais qui se montre finalement bien sympathique. Fort d'un concept piochant chez les MOBA aussi bien que chez les dual-stick shooters et les STR, AirMech Arena parvient pourtant à être extrêmement simple d'accès. Il n'en reste pas moins stratégiquement intéressant, à condition de faire abstraction d'une IA perfectible en solo et d'un lag omniprésent en multi.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 août 2014 à 16:18:25
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Mis à jour le 07/08/2014
Xbox 360 Action Stratégie Carbon Games Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live