Menu
Blue Estate
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Blue Estate
PS4
Blue Estate
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 juillet 2014 à 16:12:37
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Partager sur :

Issu du comics du même nom, Blue Estate s'offre une adaptation renvoyant à la grande époque des Time Crisis. Du coup, ce test nous permet de nous demander si le rail-shooter a encore sa place aujourd'hui sur consoles et PC car au-delà de certaines qualités, le titre de HeSaw montre assez vite ses limites.

Blue Estate

Sorti en 2011 aux Etats-Unis, le comics Blue Estate de Viktor Kalvachev se présente comme un pastiche de moult films d'action et de gangsters en mettant en scène des personnages tous plus décalés les uns que les autres. Fort logiquement, cette dimension débridée ressort dans le jeu en nous faisant incarner un mafieux déjanté du nom de Tony Luciano (qui veut prouver à son papounet Le Don qu'il peut prendre sa suite) ainsi que Clarence, un ancien Navy Seal. Le reste n'est qu'une succession de gunfights soutenus et de punchlines référentielles.

Action, caméra !

Blue Estate
Les combats de boss sont trop longs et tournent rapidement en rond.
Souvenez-vous, c'était il y a quelques années. Namco nous offrait régulièrement des épisodes de Time Crisis qui, de sympathique série, s'était enlisée dans un marasme dont elle n'est jamais vraiment ressortie. Si Capcom ou Electronic Arts nous avaient également offert les intéressants Resident Evil : The Darkside Chronicles et Dead Space Extraction, on ne peut pas vraiment dire que les rail-shooters aient eu le vent en poupe ces derniers temps. De fait, Blue Estate renoue avec cette tradition issue de l'arcade en se basant sur l'univers du comics original tout en nous bombardant de références à la pop culture, de Star Trek à Game of Thrones en passant par John Woo. Sur ce point, rien à dire, la sauce prend plutôt bien même s'il faut adhérer à l'humour et au fait que Tony n'arrête pas de jacasser comme une pie tout en dézinguant à la chaîne des centaines de malfrats. Le reste est synonyme de 7 niveaux à parcourir nous faisant switcher entre deux personnages, différents dans leurs caractères mais toujours prompts à dessouder à coups de fusil à pompe, Uzi, Winchester, etc. Ainsi, au-delà desdites références, on se retrouve face à des triades, des gangs de rue ou des boss généralement peu gâtés par la nature mais résistants au possible et ayant quelques jokers dans leurs manches. Rien de bien original en somme mais suffisant pour proposer de l'action non-stop.

Ces gunfights qui roulent sur les rails de mon indifférence

Blue Estate
Les références sont légion dans Blue Estate.
Si Blue Estate reprend donc les codes du rail-shooter, il n'en reste pas moins perfectible à plusieurs niveaux. Tout d'abord, en ce qui concerne sa construction, on note des combats de boss ou des stages bien trop longs, certains nous faisant parfois revenir dans des endroits déjà visités. Le bar des Twin Dragons (le premier niveau) est à ce titre représentatif car pensé autour d'une pièce centrale par laquelle on ne cessera de repasser pour flinguer encore et encore. De plus, le jeu ayant été conçu en amont pour la DualShock 4 et son gyroscope, ou le Leap Motion sur PC, il est impossible de jouer aux sticks sur la machine de Sony ou au PS Move. Frustrant car bien que la maniabilité ne soit pas mauvaise, on devra constamment recentrer (via un appui sur la touche adéquate) le viseur sur l'écran pour être toujours prêt pour le prochain gunfight.

Blue Estate
Le pavé tactile est souvent mis à contribution. Ca tombe bien, il répond au doigt (forcément) et à l'oeil.
De plus, outre un système de couverture classique nous permettant de nous planquer pour recharger à certains endroits, il arrive souvent qu'à découvert, on perde de la santé, voire un crédit, à cause du rechargement de l'arme de base, celui-ci étant omniprésent à cause du faible nombre de balles dans le chargeur, et qui plus est relativement long surtout quand il faut rapidement ajuster plusieurs cibles avant qu'elles deviennent létales. Heureusement, il sera possible de profiter dans chaque niveau d'une arme secondaire bien plus puissante mais qui réclamera des munitions qu'on trouvera ici et là. A ce sujet, notez qu'en plus de récupérer cette manne, le pavé tactile de la DualShock 4 nous servira aussi à enjamber des éléments lors de courses-poursuites, à interagir avec de rares éléments, à dévier des projectiles ou à remettre en place la mèche de Tony obstruant souvent notre vision. Enfin, en plus de la possibilité d'user d'un slow motion (pratique pour headshoter les ennemis) grâce à une des icônes qu'il faudra au préalable viser, notons l'opportunité de profiter de l'aventure avec un ami en coopératif. Suffisant pour se laisser tenter ? Pas certain car bien que le jeu soit loin d'être mauvais, il ne légitime pas vraiment son prix de 20 euros, d'autant qu'on en fait vite le tour.

Blue Estate Gaming Live

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Des gunfights nerveux
  • Le second degré
  • Certains décors plutôt détaillés et grandement destructibles
-Points négatifs
  • Durée de vie limitée (entre 3 et 4 heures) malgré des niveaux longs et moyennement architecturés
  • Obligation de recentrer tout le temps le viseur
  • L'aspect scoring peu intéressant
  • Peu d'armes et pas de système d'upgrades
  • Prix trop élevé (19,99 euros)

Renouant avec le genre un peu désuet du rail-shooter, Blue Estate offre une action non-stop sous couvert de beaucoup de second degré. Marrant un certain temps, surtout à deux, le titre devient vite lassant à cause d'un calibrage de viseur bancal et de niveaux plutôt mal construits. De plus, son prix élevé et sa durée de vie limitée restent des freins majeurs à son acquisition. Néanmoins, si vous souhaitez toucher à un jeu du genre, il reste sympathique et pourra même vous procurer quelques bons moments. C'est déjà ça.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 juillet 2014 à 16:12:37
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Mis à jour le 02/07/2014
PlayStation 4 Tir Focus Home Interactive HeSaw
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020