Menu
Inazuma Eleven Go : Ombre
  • 3DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Inazuma Eleven Go Ombre
3DS
Inazuma Eleven Go : Lumière et Ombre
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 juin 2014 à 23:59:10
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (43)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Fnac Marketplace 3DS 7.00€ Rakuten 3DS 15.99€ Amazon 3DS 19.78€ Cdiscount 3DS 32.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Comme d'habitude avec la série Inazuma, c'est avec deux ans et demi de retard sur le Japon que l'on reçoit un épisode, en l'occurrence le diptyque Inazuma Eleven Go Ombre / Lumière. Quand RPG et foot se marient...

Inazuma Eleven Go Ombre

J'ose à peine faire un récapitulatif de ce qu'est Inazuma. Toutefois, cet opus pouvant très bien être apprécié par un non-fan de la série, autant faire un petit résumé. La saga voit de très jeunes footballeurs tenter de monter les échelons du football scolaire au Japon pour remporter une prestigieuse coupe, à l'aide de techniques spéciales faisant intervenir flammes et autres pouvoirs. Je serais tenter de dire « un peu comme Olive et Tom » si je ne risquais pas de me faire abattre d'un ballon en pleine tête par des fans. Peu importe, même sans connaître le jeu, il est possible que vous connaissiez le manga et l'animé adapté de celui-ci. Le point le plus important à retenir avant de jouer à un Inazuma Eleven, y compris Go, c'est qu'il s'agit d'un RPG bien avant d'être un jeu de foot. En pratique, le joueur passe énormément de temps à discuter avec ses petits camarades pour faire avancer la trame de l'histoire, à tenter de recruter de nouveaux joueurs ou encore à visiter de nouvelles zones. Bien évidemment, le ballon rond prend une grosse part du gameplay, en plus d'être clairement le point central de l'intrigue.

La route du sacre

Inazuma Eleven Go Ombre
Les défis vous imposent des conditions de victoire.
L'intrigue, justement, nous met dans la peau de Arion Sherwind, un jeune garçon d'une dizaine d'années qui vit une véritable passion pour le football, dix ans après la victoire d'Inazuma Japon au tournoi FFI (histoire de Inazuma Eleven). Cette passion n'est pas née du hasard puisque le jeune Arion doit sa propre vie au sport : alors qu'il était tout petit, un inconnu l'a sauvé d'une mort certaine en détruisant des planches qui allaient lui tomber dessus grâce... à un magnifique tir du droit. Alors qu'il réalise rapidement son rêve d'intégrer la prestigieuse équipe de Raimon, c'est au détriment de sa vision idyllique du sport : pendant les dix années qui ont suivi la victoire d'Inazuma Japon, le football a pris une telle importance dans les écoles que la corruption y est aujourd'hui omniprésente. L'organisation appelée le Cinquième Secteur impose secrètement à toutes les équipes, y compris celle de Raimon, quel doit être le score de chaque match avant même qu'il soit joué. Bien évidemment, le jeune Arion va se battre contre cette infamie et l'histoire suivra ce combat, ainsi que celui de ses coéquipiers.

Des personnages attachants

Inazuma Eleven Go Ombre
Fichtre, il a bien grandi Mark Evans !
Mine de rien, nous voilà devant un scénario plutôt bien fichu, surtout pour un titre avant tout destiné aux garçons de 8 à 14 ans (oui, on peut aimer Inazuma même si on n'est pas dans cette tranche d'âge, ou si on est une fille). Les dialogues et les relations entre personnages ont une importance indéniable et on suit l'intrigue avec plaisir, même si des fois on aimerait avoir le ballon au pied un peu plus souvent. On y observe donc une galerie de jeunes joueurs, disposant tous d'un caractère différent, évoluant au cours de l'intrigue. On a par exemple le capitaine Riccardo Di Rigo, dit le Maestro, qui a beaucoup de mal à accepter la pression au début de l'aventure, ou encore le jeune Jean-Pierre Lapin (viva la traducción !) fier défenseur qui saute comme un cabri malgré sa taille. D'autres histoires, comme celle de Victor Blade, mettent un peu plus de temps à se développer. Bref, du bon boulot auquel la série nous avait déjà habitués, même si les moins jeunes auront parfois un peu de mal avec la naïveté de certains personnages, Arion Sherwind en tête. Mais si discuter avec les copains et faire avancer la trame prend une bonne partie de votre temps, il ne faut pas oublier l'aspect gestion du titre : en effet, recruter de nouveaux joueurs pour votre équipe type et vos réserves peut vous occuper de nombreuses heures, surtout que le choix est particulièrement large. Pour cela, deux moyens : soit un joueur vous rejoint après avoir gagner un défi en 5v5 contre son équipe (aléatoire), soit vous pouvez réunir certains objets et conditions et payer des points d'amitié pour recruter un joueur particulier. A noter que le nouveau joueur devra ensuite être amélioré, son niveau étant en dessous de ceux de vos joueurs. Outre l'expérience récupérée grâce aux matchs et défis, vous pouvez booster les stats de chacun de vos joueurs via des entraînements spécifiques, en dépensant des points de motivation. Bien qu'il soit ainsi possible d'être plus précis dans l'évolution du joueur (en améliorant précisément sa vitesse par exemple), ces exercices ne disposent que d'un intérêt ludique limité puisqu'il s'agit juste d'une roulette qui définit de combien de points la stat sera augmentée.

Sur le terrain

Inazuma Eleven Go Ombre
Les Esprits Guerriers en mettent plein la vue.
C'est bien fun d'améliorer ses joueurs, mais ce qu'on veut, c'est faire trembler les filets. Outre les matchs du scénario et les matchs amicaux, à 11v11, vous pouvez aussi accepter des défis en 5v5 pour gagner des objets / joueurs et améliorer l'équipe. En jeu, le système n'a pas vraiment changé depuis les précédents Inazuma. On utilise le stylet pour déplacer les joueurs et passer le ballon, avec la possibilité d'utiliser une pause active de temps en temps (elle se recharge après utilisation). Dès que le joueur avec le ballon rencontre un adversaire, on choisit quoi faire (esquive / dribble contre blocage / tacle) et ce sont les stats des deux joueurs qui décident de l'issue, influencée non seulement par la chance (nombre généré aléatoirement), mais aussi par un système de 4 éléments en forme de roue. Les tirs fonctionnent de la même façon. Bien évidemment, l'ensemble se complique quand rentrent en compte les techniques spéciales, qui permettent à un joueur de dribbler, stopper, tirer ou arrêter avec plus d'assurance, même si les stats de base n'étaient pas en sa faveur. Vu que deux techniques peuvent s'opposer, les éléments rentrent à nouveau en compte. Enfin, certains joueurs disposent d'un esprit guerrier qui possède une attaque spéciale supplémentaire. En pratique, l'ensemble est plutôt fluide et facile à prendre en main et le positionnement des joueurs, selon leurs statistiques, est primordial. Toutefois, le gameplay vacille entre le grisant et le frustrant : on finit par se rendre compte que certaines actions marchent pratiquement tout le temps alors que d'autres aspects du jeu sont inutiles, ce qui tend vers une certaine répétitivité. C'est d'autant plus remarquable dans les défis en 5v5, où marquer un but se résume souvent en un une-deux suivi d'un tir en technique spéciale.

Entre Ombre et Lumière

Inazuma Eleven Go Ombre
Arion Sherwind est un dribbleur de grande classe.
Au final, comme ces prédécesseurs, Inazuma Eleven Go Ombre / Lumière parlera sans doute plus à votre fibre RPG qu'à votre fibre footballistique. Quoi qu'il en soit, sa réalisation, grandement aidée par les voix et les images de l'animé qui l'accompagnent, en font un jeu de très bonne qualité que l'on conseillera sans aucun doute aux nouveaux venus. Pour les fans, c'est à vous de voir si la nouvelle histoire vaut le coup de remettre quelques deniers dans un titre dont le gameplay reste très similaire à celui de ses prédécesseurs. Pour votre gouverne, les différences entres les versions Ombre et Lumière restent légères (quelques joueurs, techniques spéciales et esprits guerriers différents), mais sachez qu'un des contenus ne se débloquera que si vous rencontrez un joueur qui possède la version opposée à la vôtre. L'occasion de parler rapidement du mode multi (exclusivement offline) qui permet de faire des matchs, d'échanger des joueurs ou encore d'accepter des challenges hebdomadaires via StreetPass. De quoi booster une durée de vie déjà particulièrement conséquente (des dizaines d'heures de jeu).

Inazuma Eleven Go : Lumière trailer

Chargement de la vidéo
Inazuma Eleven Go : Lumière : Trailer de lancement japonais
Bande-annonce : Inazuma Eleven Go : Lumière : Trailer de lancement japonais
Inazuma Eleven Go : Ombre : Deviens un champion !
Gaming Live : Inazuma Eleven Go : Ombre : Deviens un champion !
Les notes
+Points positifs
  • Un aspect collection de joueurs intéressant
  • Une histoire que l'on aime suivre
  • Les passages animés
  • Les voix
-Points négatifs
  • Parfois répétitif
  • Pas de multi online

Inazuma Eleven Go offre toujours ce mélange de RPG et de foot particulièrement accrocheur grâce à un aspect collection très prononcé. Mais au-delà de cela, c'est son histoire particulièrement bien ficelée qui devrait non seulement ravir les (jeunes) joueurs, mais aussi justifier son acquisition même pour ceux qui ont déjà acheté les précédents épisodes. Que vous optiez pour l'Ombre ou la Lumière, vous devriez en avoir pour votre argent.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 juin 2014 à 23:59:10
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (43)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 03/06/2014
Nintendo 3DS RPG Sport Level-5 Animation Mangas Série TV
Dernières Preview
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
PreviewOutriders : Un TPS next-gen aux saveurs un peu trop génériques... 13 févr., 21:30
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020