Menu
Sometimes you Die
  • Tout support
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Sometimes you Die
iOS
Sometimes you Die
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 avril 2014 à 20:27:55
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Partager sur :

Surprenant et malin, Sometimes you Die est exactement le genre de jeu qui pose problème lorsqu'il s'agit de parler de lui, d'expliquer son concept et d'exprimer ce qui fonctionne, mais aussi ce qui déçoit dans le jeu. Sachez tout de même que nous sommes en présence d'un jeu de plates-formes qui parvient à remettre en question quelques mécanismes de joueurs, mais ne le fait pas non plus avec la plus grande franchise. Intrigué ? Bien, c'est le but.

Sometimes you Die

En téléchargeant Sometimes you Die sur l'App Store, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre à part à un jeu de plates-formes très cubique et à l'esthétique noire et déprimante. Les images postées laissaient aussi entrevoir une mécanique particulière impliquant la mort. Ce n'est rien gâcher de l'expérience en disant que l'échec n'est pas une punition ici. Au contraire, mourir aide la progression puisque les "cadavres" de nos essais infructueux restent en place sur l'écran de jeu. Ils peuvent alors nous servir à la tentative suivante en tant que marchepied pour atteindre une corniche trop haute ou en tant que pont pour franchir un lit de piquants. Il est donc tout à fait possible de plonger la tête la première vers le danger pour se sacrifier et faciliter sa progression.

Trompe-la-mort

Sometimes you Die
Les trois cubes noirs représentent mes trois précédents essais "infructueux".
Mais résumer Sometimes you Die à cette seule mécanique serait réducteur. Le titre est finalement un peu plus que cela grâce notamment aux messages qui s'affichent à chaque tableau. Le jeu s'amuse avec nous et questionne notre motivation de joueur. Si la mort ne compte plus, qu'est-ce qui nous pousse finalement à avancer ? Et d'ailleurs qui a dit que le but était d'avancer ? Pendant près d'une demi-heure (oui, c'est très court), Sometimes you Die remet en question les fondements même de nos instincts de joueur. Les artifices déployés sont certes un peu faciles mais force est de reconnaître qu'ils fonctionnent. Sometimes you Die n'est pas le premier jeu à briser le quatrième mur, mais il le fait plutôt bien, au point qu'on se laisse embarquer sans mal avec l'envie de savoir si le propos tient la route jusqu'au bout.

Sometimes you Die
L'entrée en matière est parfaite. "Que faites-vous ?" demande le jeu.
Sans rien révéler, on peut dire que le jeu réussit son pari lorsqu'en toute fin de parcours il partage avec nous un petit secret ou deux. Il est important de préciser que ces informations sont suffisamment pertinentes pour changer totalement la perception du jeu, et nous donner envie de repartir illico traverser l'intégralité des niveaux, avec même à la clé de nouvelles zones à explorer. Il est aussi important de noter qu'à la fin du titre, on se sent un peu bête – bête et floué. Est-ce que Sometimes you Die est réellement parvenu à profiter de nos années d'expérience de joueur pour nous berner ainsi ? Pas si sûr en fait. Et c'est là où le jeu déçoit un tantinet. Même en connaissant les secrets de fin dès le départ, il faut obligatoirement avoir atteint le bout une première fois pour en profiter pleinement, ce qui brise forcément l'impact final et nous remet donc en position de force face au jeu. Bien tenté Sometimes you Die, mais le joueur reste encore maître de son jeu !

Les notes
+Points positifs
  • Malin jusqu'au bout, et même au-delà
  • Une bonne rejouabilité
  • Plus difficile qu'il n'y paraît
  • Réalisation sobre, mais qui colle au propos
  • Le secret final qui change la perception du jeu
-Points négatifs
  • Vraiment court
  • Le secret final qui n'en est finalement pas un

A l'image de Pretentious Game, le jeu Sometimes you Die trouve les ficelles adéquates pour surprendre presque à chaque tableau. Motivé par de mystérieux messages postés dans le décor, on dévore ainsi une première fois le titre d'une traite pour s'apercevoir d'abord qu'il est bien trop court (seulement 30 minutes), mais qu'il réserve aussi et surtout une bonne rejouabilité et quelques secrets.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 avril 2014 à 20:27:55
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 03/04/2014
iOS Plate-Forme Kamibox
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce