Menu
World of Tanks
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • 360
  • Mac
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : World of Tanks
360
World of Tanks
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 février 2014 à 14:25:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (60)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace 360 6.78€ Rakuten 360 11.80€ Amazon 360 23.99€ Rakuten PC 69.99€ Fnac PC 99.99€ Amazon PS4 99.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Voilà déjà 4 ans que les tankistes de tout poil s'escriment sur divers champs de bataille aux commandes de puissants chars d'assaut sur PC. En constante évolution, le contenu initial de World of Tanks s'est largement étoffé, au même titre que son public, de plus en plus nombreux à désirer se frotter au free-to-play développé par Wargaming. Aujourd'hui, soucieux d'étendre plus largement encore son parterre de joueurs, le studio a choisi de porter son titre sur Xbox 360, procédé qui a nécessité bien des ajustements pour se démarquer de son homologue PC.

World of Tanks

Wargaming.net, on en parle pour ses jeux, mais aussi pour ses chiffres. World of Tanks recense des dizaines de millions de joueurs inscrits et a récemment connu des pics de connexion réunissant plus d'un million de tankistes simultanément. Des statistiques plus qu'impressionnantes ayant permis à Wargaming d'étendre son univers militaire terrestre à l'espace aérien avec World of Warplanes et bientôt à la marine avec World of Warship. L'inconvénient est que cet univers tentaculaire n'est pour le moment destiné qu'aux joueurs PC. La version Xbox 360 de World of Tanks n'en est qu'à ses premiers balbutiements et peinera, dans l'immédiat du moins, à rivaliser avec son équivalent PC et ce pour plusieurs raisons que nous évoquerons ici.

On reprend les bases et on recommence

World of Tanks
Les fondamentaux de World of Tanks sont respectés.
Avant d'aller plus loin, il convient de rappeler en quoi consiste World of Tanks. Le titre jouable exclusivement en ligne vous place aux commandes d'une multitude de chars d'assaut dont les modèles couvrent le début des années 30 jusqu'à la guerre de Corée. Vous vous trouvez propulsé au cœur d'un champ de bataille préalablement choisi parmi les 7 environnements proposés, au sein d'un escadron de chars de différentes nations pouvant réunir jusqu'à 15 joueurs par équipe. Vos objectifs s'articuleront essentiellement autour de deux axes : capturer le drapeau ennemi / conserver le vôtre ou détruire tous les chars adverses. Une fois la partie achevée, de l'expérience et des crédits vous sont attribués en fonction de vos faits d'armes. Une partie de l'expérience gagnée est directement liée au char que vous avez manipulé au cours de la bataille, une autre partie est dite « libre » et peut être dépensée pour la recherche de n'importe quel type de véhicules.

World of Tanks
L'arbre technologique, bien que moins conséquent que sur PC, est tout de même très fourni.
Car en effet, le sel de World of Tanks réside aussi dans l'optimisation de sa machine de guerre qui se fait par l'intermédiaire d'un arbre technologique très complet. Si vous enchaînez les succès, vos crédits comme votre expérience vous permettront de débloquer les technologies associées à votre véhicule pour enfin acheter le tank correspondant au niveau supérieur. Les parties étant globalement courtes et ne pouvant excéder les 15 minutes, on se prend rapidement à enchaîner les batailles pour éprouver les évolutions de notre tank en combat. Par ailleurs, le principe reste identique à celui trouvé sur PC : entrez en jeu, pressez A, jouez. L'immédiateté caractéristique du titre est ainsi heureusement conservée et le tutoriel fourni (malheureusement en vidéo pour sa plus grande partie) permet d'embrasser toutes les fonctionnalités du jeu si vous vous sentez un peu perdu. On saluera par ailleurs le travail effectué par Wargaming.net pour rendre fluide la circulation au pad dans l'interface du hangar car, si cette dernière peut paraître confuse de prime abord, toutes les informations sont accessibles en quelques pressions de touches grâce au remaniement de son ergonomie.

Un portage réussi

World of Tanks
Cette nouvelle mouture s'adapte très bien au pad de la 360.
Mais ce n'est pas tout, les combats devaient également connaître une adaptation exemplaire pour une maniabilité agréable en s'affranchissant du combo clavier / souris. Pari réussi. Les sensations sont plutôt bonnes, les véhicules sont très maniables tout en prenant en compte les spécificités inhérentes à la conduite d'un char. Il ne vous faudra pas énormément de temps avant d'appréhender les commandes des différents tanks pour ensuite vous frotter pleinement à la dimension stratégique du titre. En effet, comme sur PC, il conviendra d'adapter votre tactique en fonction du tank que vous pilotez tout en gérant un maximum votre couvert pour ne pas vous faire atomiser trop vite par un escadron plus entraîné ou plus puissant que vous. Il faudra également prendre en compte les environnements destructibles que vous pouvez utiliser à votre avantage si toutefois votre adversaire n'y a pas pensé avant vous. En somme, le gameplay est globalement le même que sur PC, un mix habile entre réalité historique pour la modélisation et le comportement des chars, simulation et arcade qui réussit le pari de couvrir un large panel d'exigences des joueurs, qu'ils soient acharnés ou consommateurs occasionnels. Le portage sur consoles est donc franchement réussi, la révision de l'HUD, du garage des véhicules et de la maniabilité s'adapte très bien au pad 360. Le boulot est bien fait et on félicite Wargaming pour ça.

Les contraintes de l'ami Crosoft

World of Tanks
Pour profiter des batailles sur 360, il faut malheureusement un compte Gold.
Malheureusement, ce portage Xbox 360 de World of Tanks souffre et souffrira sans doute longtemps de la comparaison avec la version PC. Cette dernière ayant vu 4 années d'optimisations régulières et d'ajouts de nouveau contenu, la version console est un peu maigre face à ce qui est finalement sa pire concurrente. Autant le dire tout de suite, si vous avez le choix entre la version PC et la 360, il y a fort à parier que votre choix se portera sur la version PC. Plus certainement encore, les tankistes PC auront du mal à se contenter des défauts de jeunesse de la version 360. Le premier hic, que l'on ne peut cependant clairement pas reprocher à Wargaming.net est la nécessité imposée par Microsoft de souscrire à un abonnement Gold pour pouvoir profiter du free-to-play. L'argument "World of Tanks" sera-t-il suffisant pour tenter le joueur ayant jusque-là refusé de passer Gold ? Pas si sûr que ça, avec la démocratisation des ordinateurs susceptibles de faire tourner sans trop de difficultés un WoT pour l'heure plus beau et plus complet. Pour se faire une idée du titre sans payer si vous êtes simplement Silver, vous bénéficiez d'une période d'essai gratuite de 7 jours afin de peut-être vous faire franchir le cap.

Une version (trop) allégée de World of Tanks PC

World of Tanks
Le contenu n'est pas encore étoffé pour le moment, mais devrait s'enrichir avec le temps.
D'un point de vue contenu, nous le disions, WoT 360 est un peu léger. Les parties se résument trop souvent à de la capture de drapeau et les environnements manquent cruellement de diversité et de charme. Dans l'immédiat, seules 3 nations (Grande-Bretagne, Allemagne, Etats-Unis) sont disponibles face aux 7 forces en présence sur PC et le nombre de tanks sur ce dernier est passé de 300 à une petite centaine sur 360. Ces données sont très certainement susceptibles d'être caduques une fois que Wargaming.net aura étoffé son contenu, mais ce léger manque d'exhaustivité peut être préjudiciable au joueur qui a le choix entre les deux plates-formes à cet instant T. Graphiquement parlant, des optimisations sont à prévoir car la 360 est capable de largement plus que ce qu'offre World of Tanks qui propose certains environnements parfois pas vilains, mais des textures pas franchement travaillées. On notera également la présence d'un sérieux clipping par instants qui, bien que désagréable, n'entache fort heureusement pas la bonne visibilité des adversaires. Si rien n'est définitif, les premiers arguments de World of Tanks ne parviennent pas à effacer 4 ans d'évolution de la licence sur PC.

World of Tanks
Le boost d'XP serait bien pratique dans les derniers tiers de l'arbre technologique.
Mais ce n'est pas tout, les erreurs qui émaillent la qualité du titre de Wargaming.net sur PC se retrouvent sur Xbox 360. Le système économique, même s'il n'y bascule jamais vraiment, exhale quelques effluves de pay-to-win qui se vérifient dans certaines batailles. Effectivement, outre le boost d'expérience qui vous est offert si vous disposez de temps de jeu payant, le déblocage des chars premium, entre autres, peut être déterminant au combat en ce qu'ils sont largement plus optimisés que ceux auxquels vous aurez accès en farmant les batailles. Même s'il est possible de progresser dans l'arbre technologique sans péter votre P.E.L., l'accès aux derniers tiers est de plus en plus long à obtenir sans un petit coup de boost d'XP. Le déséquilibre est donc parfois frustrant et World of Tanks version 360 n'a pas cherché à améliorer ce point, fait assez regrettable pour être souligné. Heureusement, l'aspect skill est lui aussi déterminant, et un équipement puissant ne garantit pas systématiquement la victoire.

Plusieurs publics, plusieurs affinités

World of Tanks
WoT vous séduira ou non en fonction de votre équipement à la maison.
World of Tanks 360 sera perçu de plusieurs manières différentes. Les personnes n'ayant pas d'ordinateur susceptible de faire tourner la version PC auront là une excellente occasion de s'immerger dans des batailles vives et de se frotter à un contenu conséquent qui devrait aussi parler aux férus des machines de guerre des années 30 à 50, si tant est qu'ils bénéficient de l'abonnement Xbox Live Gold. Les joueurs ayant le choix entre les deux versions se porteront sans doute plus aisément vers la mouture PC, plus étoffée en termes de contenu, plus peaufinée, aussi. Quant à ceux qui s'escriment déjà sur les champs de bataille derrière leur combo clavier / souris, ils ne s'intéresseront sans doute pas à l'itération 360.

World of Tanks Gaming Live

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Refonte réussie du gameplay.
  • Maniabilité au pad simple et efficace.
  • Prise en main immédiate.
  • L'esprit du jeu respecté.
  • Un nombre déjà conséquent de chars à débloquer.
  • Un challenge pour chaque type de joueur du plus endurci au plus occasionnel.
-Points négatifs
  • Un contenu encore un peu faible en modes de jeu, cartes et nations jouables.
  • Le matchmaking déséquilibré.
  • Les chars premium un peu trop balèzes.
  • Boutique un peu chère.
  • Evolution très lente passé les 4/5 premiers tiers de l'arbre technologique.

World of Tanks 360 est incontestablement un portage réussi. En repensant intelligemment l'interface et la maniabilité de son titre pour l'adapter au pad de la 360 ; Wargaming permet à World of Tanks de toucher un nouveau public (s'il bénéficie toutefois d'un compte Gold) sans pour autant briser les fondements qui ont fait son succès. Malheureusement, et en dépit de ses indéniables qualités, cette version 360 apparaît plus comme une itération édulcorée de la version PC, nettement plus complète et peaufinée. Wargaming a donc encore du chemin à faire avant d'égaler sur consoles un contenu bénéficiant de 4 ans de mises à jour sur une autre plate-forme, mais a posé des bases suffisamment solides pour faire de ce portage une réussite à long terme.

Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 février 2014 à 14:25:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (60)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Mis à jour le 17/02/2014
Xbox 360 Action MMO Wargaming.net Tank
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020