Menu
Toukiden : The Age of Demons
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Vita
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Vita
Toukiden : The Age of Demons
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de MrDeriv
L'avis de MrDeriv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 février 2014 à 12:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ Vita
20.00€ Vita
22.44€ PS4
23.58€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Cette semaine, la PS Vita accueille un nouveau Monster Hunter like développé par Omega Force, les créateurs de Dysnasty Warriors. Disponible au Japon depuis juin 2013 à la fois sur PSP (encore très jouée en terre niponne) et sur PS Vita, Toukiden : The Age of Demon s’invite en Europe grâce à une localisation anglaise. Nombreux sont les fans de Monster Hunter à déplorer la transition de leur saga fétiche vers les consoles Nintendo. Pourtant, la Vita n’en est pas à son premier coup d’essai pour tenter d’attirer les amateurs du genre : Soul Sacrifice, Ragnarok Odyssey Ace, Phantasy Star Online 2, tous ont tenté leur chance, mais aucun n’a réussi à détrôner le titre multimillionnaire de Capcom. Cette nouvelle licence pourra-t-elle ressusciter les rêves de chasse aux gros monstres des possesseurs de Vita ?

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter

Le plus frappant lorsque l’on lance Toukiden pour la première fois, c’est de constater à quel point ses mécanismes sont proches de ceux d’un Monster Hunter. La comparaison est inévitable, mais finalement nécessaire pour comprendre et expliquer les mécanismes du jeu. Brisons la glace tout de suite, oui Toukiden est un clone éhonté de Monster Hunter, il ne s’en cache même pas. Très classique dans son approche, il transpose la plupart des éléments de son modèle en les modifiant de façon à ne pas sombrer dans le plagiat. Le jeu parvient même à proposer quelques originalités pour se tailler une place dans le petit monde cruel des Monster Hunter Like.

Ils m’entraînent, au bout de la nuit...

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
L'équipe des Slayers en pleine réunion de crise.
Le monde de Toukiden a été ravagé par l’arrivée des Onis (des démons) huit ans avant le début du jeu. Cette catastrophe a provoqué une distorsion temporelle. Sous contrôle des démons, l’Otherworld fait aujourd’hui office de champ de bataille entre les protecteurs humains appelés les Slayers et les forces démoniaques. Très inspirée des mythes et légendes du Japon féodal, cette zone est divisée en six environnements aux ambiances différentes nommées “Ages”. Non loin de là se trouve le petit village d’Utakata, bastion des Slayers et berceau de l’aventure. Nous incarnons un défenseur de l’humanité chargé de protéger le village des hordes de démons. Fidèle à son modèle “Capcomien”, Toukiden débute par une phase de personnalisation de l’avatar permettant de choisir son sexe, sa coupe de cheveux mais aussi de faire connaissance avec les six armes disponibles.

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Six armes pour les éliminer tous.
En plus des classiques katana, arc, lance et autres double-lames, le jeu met en avant deux armes originales. La première est une faux accompagnée d’une longue chaîne permettant de balayer de larges zones et d’attaquer à semi-distance. La seconde est une paire de gants dévastateurs capables de broyer les résistances de l’ennemi. Chaque arme dispose de sa panoplie de coups et d’un gameplay particulier fait de combos à placer selon l’endroit du monstre à attaquer. Là où le système de combat de Monster Hunter est volontairement lourd et exigeant pour créer de la technicité, celui de Toukiden revendique de suite une plus grande fluidité et rapidité. En résulte un plaisir de jeu plus instantané dans l’esprit Dynasty Warriors propre à Tecmo. Si le jeu pourra sembler plus simple lors des premières heures, sa difficulté suivra une courbe constante plus douce à appréhender pour le joueur novice.

... Les démons de minuit

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Là, il est vraiment énervé !
Tout comme dans Monster Hunter, les missions se récupèrent auprès d’un PNJ bien installé derrière son comptoir. Ce dernier indiquera votre objectif, la zone de jeu, le temps maximum ainsi que la récompense à la clé. Il sera possible de faire une offrande devant un autel de prières pour bénéficier de quelques boosts en fonction du montant du don. Ce système remplace le principe de bain ou de repas de la saga de Capcom. Une fois préparé comme il se doit, on partira sur le champ de bataille accompagné ou non d’une équipe de PNJ (3 au maximum). Toutes les maps sont divisées en petites zones numérotées séparées par un court temps de chargement. Bien loin d’être une limitation technique, cet aspect est en réalité un code du genre. Il est donc possible de quitter une zone en plein combat pour aller se reposer un moment mais toujours au risque de laisser l’ennemi régénérer sa santé. De ce point de vue là, Toukiden ne fait pas l’originalité et ne propose ni escalade, ni phases aquatiques. Il se concentre sur un gameplay assez terre à terre dynamisé toutefois par une foule de combos aériens. Il en résulte un gameplay nerveux et palpitant beaucoup moins strict que celui d’un Monster Hunter. Preuve en est, et sans doute au grand dam des puristes, le jeu dispose d’un système de lock automatique de l’adversaire à activer d’une simple pression sur une gâchette.

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Y'a une jambe qui ne va pas tarder à lâcher.
Tout l’attrait de Toukiden réside dans son bestiaire démoniaque à découper morceau par morceau pour récolter un maximum de composants. Le but sera d’attaquer chaque partie du corps de l’ennemi afin de les affaiblir suffisamment pour les briser. Pour nous aider dans cette tâche de destruction ciblée, les Slayers disposent d’un pouvoir très utile appelé la vision démoniaque. Ce dernier met en évidence les points sensibles des créatures grâce à un code couleur. Les parties blanches sont intactes, il faut les attaquer au plus vite. Une fois entamées, elles virent au jaune, puis au rouge pour indiquer qu’elles sont sur le point de céder. Quelques coups et un gros craquement plus tard, la partie se détache du corps de la bête et tombe sur le sol, ce qui signifie qu’elle va devoir être purifiée. A la manière d’un Soul Sacrifice entre ici en jeu le rituel de purification. En maintenant la gâchette droite enfoncée, le personnage déclenche une aire d’effet autour de lui permettant de purifier les membres tombés au sol et de récolter les composants associés. Il est possible de combiner les purifications entre joueurs pour accélérer le processus. Une fois le rituel terminé, la partie du corps concernée devient bleue, ce qui signifie qu’elle est considérée comme morte. Ce mécanisme introduit une nouvelle dimension stratégique aux affrontements à plusieurs puisque la purification est bien plus longue qu’un dépeçage de Monster Hunter. Un joueur attirera donc l’attention de l'ennemi pendant que les autres se chargeront de procéder au rituel.

Dynasty Slayers

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
On éloigne le gros oiseau pendant la purification.
La vision démoniaque permet de révéler certains objets ou démons invisibles à l’oeil nu, mais aussi d’afficher la barre de vie et la jauge d’armure des Oni. On s’éloigne encore une fois de l’absence d’informations chiffrées d’un Monster Hunter dans lequel l’état de santé d’un monstre est perceptible via son attitude. Frapper une partie du corps vide progressivement l’armure de l’ennemi. Lorsqu’elle tombe à zéro, le démon entre en mode Rage. Durant cette période, on pourra s’attaquer pendant un court laps de temps à sa barre de santé. Mais toute utilisation de la vision du démon consomme de l'énergie en continu. Il faut donc utiliser ce pouvoir au bon moment afin de déterminer sur quelle partie du corps concentrer ses attaques. Très typé hack’n slash, le gameplay de Toukiden s’éloigne finalement de celui d’un Monster Hunter plus lent mais aussi plus technique. La vivacité des personnages et le fait de rengainer automatiquement les armes lors des sprints fluidifient les déplacements et donc la capacité à éviter les attaques ennemies.

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Prenez un chewing-gum Émile.
Elément crucial du genre, l’intelligence artificielle des démons est le point qu’il ne fallait surtout pas louper pour convaincre les vieux de la vieille du genre. Même si l’on n'atteint pas le degré de maîtrise de Capcom dans la création de mouvements réalistes et de comportement des ennemis, les Onis de Toukiden s’en sortent plutôt bien. Leurs mouvements sont suffisamment prévisibles pour permettre au bon joueur de se préparer à esquiver ou à fuir. Notez aussi que les monstres sont capables de régénérer certaines parties de leur corps si on ne les purifie pas assez rapidement. Dommage par contre que le bestiaire ne soit pas aussi varié que celui de Monster Hunter ou aussi marquant que celui d’un Soul Sacrifice. Les premières heures de jeu feront régulièrement intervenir les mêmes créatures et il faudra dépasser la dizaine d’heures pour voir débarquer des monstres un peu plus mémorables. Qu'on se le dise, le principe même du jeu induit une certaine répétitivité dans les tâches à effectuer ; c'est encore une fois un code du genre. Le jeu offre la possibilité de jouer en réseau local ou en ligne jusqu’à quatre joueurs. Le système ne semble pas rencontrer de problèmes de latence ou de déconnexions pour le moment. Il est toujours plus agréable de partir au combat entre amis afin de coordonner chacune de vos actions.

Mitama, attrapez-les tous !

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Le forgeron du village.
Le système de craft de Toukiden est lui aussi très proche de celui d’un Monster Hunter avec ce bon vieux forgeron au milieu du village permettant de fabriquer et d’améliorer armes et armures grâce aux composants farmés sur les Onis. Les objets possèdent une apparence agréable très typée Japon féodal avec une inspiration que l’on sent lorgner du côté de son aîné (je pense ici à l’armure du Kirin dont le modèle se retrouve presque en jeu). Faisons un petit détour par les fonctionnalités du village. On y retrouve la maison du héros dans laquelle on peut sauvegarder, consulter notre courrier ou encore envoyer un petit renard domestique à la chasse aux objets dans les zones du jeu. Ce système est sensiblement l’adaptation des bateaux de pêche de Monster Hunter 3. Au sein du village on retrouvera un autel auprès duquel une offrande permettra de récupérer un objet aléatoire. Une source d’eau chaude uniquement accessible via des tickets achetables sera l’occasion de faire progresser vos relations amicales avec les différents membres des Slayers et de bénéficier de bonus de combat temporaires. Sur les hauteurs du village se trouve le dojo au sein duquel les quêtes et missions secondaires de récolte se récupèrent et se lancent. On pourra aussi y changer d’armes ou de coiffures à volonté. Mais le PNJ le plus important est l'entraîneuse des Mitama.

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
L'interface de gestion des Mitamas.
Dans Toukiden le personnage ne possède pas d’inventaire ni d’objets à emporter dans les batailles. Pas de potions, de buffs temporaires, de pièges ou autres barils explosifs. Il n’y a pas non plus de talents sur les armures. Ces dernières ne possèdent que des résistances à divers éléments (eau, air, feu, etc.). Mais alors où diable réside la personnalisation de sa façon de jouer ? La réponse réside dans les âmes des guerriers dévorées par les démons : les Mitamas. Ces personnages sont essentiellement basés sur de véritables figures de la mythologie japonaise, de la littérature et de l’histoire. Il y en a plus de 200 et tous se récupèrent durant les batailles sur certains corps d’ennemis et confèrent au joueur des techniques spéciales à déclencher manuellement. Ils acquièrent de l’expérience après chaque victoire mais peuvent aussi être entraînés chez le PNJ dédié à cet effet. Tous les Mitamas offrent des bonus différents et une capacité de soin à utiliser un nombre limité de fois à chaque mission. Leur rôle est capital dans le jeu car ils déterminent votre style de combat. L’absence de consommable est donc compensée par leur présence puisqu’ils servent de boosts temporaires de force, de régénération, de vitesse, sont capables de vous fournir un bouclier, du vol de vies, des zones de soin de groupe etc. Ces capacités sont soumises à un temps de rechargement plus ou moins long selon leur puissance. Enfin, ils font office de talent passif car il est possible d’en emporter trois sur le champ de bataille. Le premier conférera ses talents actifs et passifs, tandis que les deux autres fourniront uniquement leurs passifs. En ce sens, bien choisir ses Mitamas en fonction de la rencontre sera l’élément clé d’une victoire. C’est là que réside la plus grosse originalité de Toukiden, celle qui permettra sans doute à la série d’envisager de futures suites basées sur cette particularité qui fonctionne plutôt bien.

Fluide et techniquement réussi

Toukiden, la PS Vita tient son Monster Hunter
Malgré ses détails, le jeu garde un framerate constant.
Comptez une trentaine d’heures pour terminer le mode Histoire en solo. Côté scénario, l’intrigue générale ne brille pas par son originalité et n’égale pas celle d’un Soul Sacrifice par exemple. Mais est-ce vraiment ce qu’attend un joueur d’un titre du genre ? Néanmoins, les dialogues entre les personnages ne manquent pas de piquant et il est possible d’orienter les relations humaines dans l’équipe des Slayers grâce à quelques choix de discours. Graphiquement, l’inspiration japonaise permet aux zones de bénéficier d’un rendu très convenable quoique sombre et parfois un peu austère dans le choix des couleurs. Même avec quatre combattants déchaînés et quelques gros monstres à l’écran, l’affichage reste fluide ce qui est agréable et nécessaire pour ce genre de jeux où la moindre petite saccade peut être fatale. Côté bande-son, les thèmes héroïques fonctionnent à merveille en combat mais les musiques d’ambiance manquent un peu de personnalité.

Les notes
+Points positifs
  • Un gameplay nerveux et addictif.
  • Plus accessible qu’un Monster Hunter.
  • Les Mitamas apportent une réelle profondeur au jeu.
  • Des personnages hauts en couleur.
  • Une fluidité constante servie par des graphismes convaincants.
-Points négatifs
  • Des monstres peu mémorables.
  • Un scénario qui ne brille pas par son originalité.
  • Manque de variété dans les environnements.
  • Globalement plus simple qu’un Monster Hunter.
  • Anglais uniquement (mais reste très facile à comprendre).

Pari gagné pour Omega Force, Toukiden est à l’heure actuelle le meilleur Monster Hunter de la PS Vita. Sacrifiant son originalité sur l’autel d’une prise en main directe pour les débutants comme pour les inconditionnels du genre, le jeu propose quelques fonctionnalités intéressantes comme les Mitamas ou encore la vision démoniaque. Très orienté hack’n slash, le jeu offre un rendu convaincant accompagné d'un gameplay nerveux n’oubliant pas d’être ce qu'il faut technique. Dommage que son bestiaire manque quelque peu de personnalité et de variété. Un défaut qui devrait s’estomper au fil des épisodes de la série. Possesseurs de PS Vita, si la chasse en plein air vous démange, il serait dommage de bouder votre plaisir, seul ou à plusieurs.

Profil de MrDeriv
L'avis de MrDeriv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 février 2014 à 12:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 12/02/2014
PlayStation Vita Action Tecmo Koei OMEGA Force Fantastique Asie
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : MotoGP 19 : L'année de la réconciliation ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : WRC 8 : retour en forme pour les Lyonnais de Kylotonn
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce