Menu
Cabela's Big Game Hunter 2010
  • Tout support
  • PS3
  • 360
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Cabela's Big Game Hunter 2010
PS3
Cabela's Big Game Hunter 2010
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de RaptorClaw
L'avis de RaptorClaw
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 décembre 2013 à 16:32:15
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Partager sur :

Bien à l’abri au milieu des cubes de béton qui constituent son environnement, l’homme se plaît parfois à s’imaginer à nouveau sauvage, au temps où il luttait pour sa survie contre les autres engeances de Dame Nature. Inutile de remonter jusqu’au néolithique pour affronter des ours à coups de massue : depuis, on a inventé bien plus efficace. Cela dit, céder à ses pulsions primaires (le désir de faire la peau à plus dangereux que soi) peut parfois causer quelques problèmes de conscience en ces temps écologisés. Avec Big Game Hunter 2010, la firme Cabela vient comme toujours au secours des joueurs en mal d’abattage d’espèces en déclin.

Cabela's Big Game Hunter 2010

Chassez le naturel, ou il s’enfuira au galop…

Le fusil virtuel en mains, le joueur se voit rapidement propulsé dans un monde étrange. Un monde où après quelques mètres seulement de marche dans les bois, il tombe sur tout un tas d’animaux qui par les bienfaits de l’intelligence artificielle ne l'a ni entendu, ni vu arriver. Là seulement la simulation commence, et le tout est plutôt réaliste et très agréable à l’œil. Si bien entendu le bouquetin que vous avez dans le viseur n’est pas aussi réactif qu’un véritable animal, il a bonne vue, bon odorat et bonne ouïe. Ainsi, il vous faudra choisir un spot idéal, à l’abri du vent, d’où vous pourrez tirer sans risquer d’être repéré. A la moindre erreur, la bête décampera et c’est bredouille que vous rentrerez au menu principal ! Le didacticiel vous explique cependant comment éviter cette éventualité, tout en vous inculquant les bases de la traque. Simple et intuitif, en un mot efficace.

Cabela's Big Game Hunter 2010
Face à un grizzly, rien ne sert d’être tout miel !
Une fois votre première victime à terre, vous êtes invité à suivre le scénario du jeu, sommaire au possible : vous cherchez à intégrer « l’Ordre », une confrérie d’adeptes de la gâchette n’incluant que l’élite des chasseurs mondiaux. Pour y parvenir, il vous faudra faire vos preuves sur différentes réserves mondiales, des plus tranquilles aux plus dangereuses. Cette unique ligne scénaristique sert en fait de prétexte pour vous faire voir du pays et découvrir toute une gamme de cibles animales, variant selon les climats et biotopes. Vous serez donc invité à chasser tantôt cerfs, chèvres des montagnes, élans, antilopes, buffles mais également toute une galerie d’oiseaux et de petits mammifères allant du faisan au chacal. Cependant, qui dit chasseur émérite dit également proies susceptibles d’inverser les rôles chasseur-chassé. Et au menu, ours bruns, grizzlis, pumas, léopards et autres seront ravis de vous ajouter au leur. Toutes les traques ne seront donc pas forcément à aborder de la même manière, sous peine que certains trouvent de quoi se mettre sous la dent à vos dépens !

Ici, pas question de viser la tête ! On veut de beaux trophées !

Cabela's Big Game Hunter 2010
La vision Rayons X, ça vous permet d’aller au cœur des choses…
Dès les premières chasses, le joueur apprend les règles imposées par le jeu : après avoir suivi un chemin balisé et linéaire parfois à l’extrême, il vous faudra trouver des indices (traces, morceaux de fourrure, excréments) qui vous donneront l’avantage lors de la mise à mort du gibier. Car tout se joue à coups de score : plus la bête est approchée discrètement et abattue avec précision, plus le score sera élevé. Une balle en plein cœur vous permettra sûrement de viser les sommets, là où un tir raté vous condamnera à un échec quasi certain. Tous les éléments vous permettant d’accroître le score (objets à collectionner, distance de tir, discrétion, précision…) détermineront la nature de la médaille qui vous sera accordée une fois l’animal à terre. Et pour l’or, il vous faudra cumuler l’ensemble de ces éléments. Autant dire qu’il va falloir éviter de la jouer Rambo !

Cabela's Big Game Hunter 2010
Une bonne tête de buffle sur la cheminée, ça fait toujours un effet bœuf.
Approcher la cible peut s’avérer utile pour avoir les organes vitaux dans le viseur (grâce à son scanner X-ray intégré, c’est beau la science-fiction), mais c’est également une chance de vous faire repérer. A l’inverse, un tir à longue distance limitera les risques d’être repéré mais également vos chances d’atteindre la cible. A vous d’utiliser votre arsenal pour pallier le problème. Ramper dans l’herbe fusil en mains, ou s’embusquer derrière un buisson votre carabine à verrou prête à faire feu ? A moins que vous ne préfériez l’approche subtile et classieuse de l’arc, histoire de vous la jouer Legolas. Les possibilités sont variées mais seul compte le résultat final et la médaille : à vous de déterminer quelle approche vous accordera le maximum de points ! Le tout se fait bien entendu moins fin et précis quand un ours noir se lance à vos trousses, mais les règles ne changent pas : pour avoir l’or, il vous faudra bien abattre l’animal d’un seul coup, même s’il est sur le point de vous arracher la tête…

Et enfin, pour amuser la galerie…

Cabela's Big Game Hunter 2010
Rien ne vaut un bon bol d’air frais parfumé à la poudre à canon !
Si votre nombre de victimes sera au final assez limité lors du mode Histoire, vous pouvez compter sur l’éternel mode Galerie de la série pour multiplier à la fois la durée de vie du titre mais également rendre l’action bien plus frénétique. En effet, comme toujours, le jeu vous propose en plus de la simulation de chasse plusieurs modes arcades où le seul but sera de tirer sur tout ce qui bouge. Oiseaux, troupeaux entiers ou grands prédateurs : rien ne saura vous échapper lors de ces séquences en rail-shooting survitaminées et diablement efficaces. Un bon moyen de changer un peu de gameplay et de détendre vos neurones que le jeu ne devrait cependant pas avoir trop lésés jusque-là.

Cabela's Big Game Hunter 2010
Si certaines couguars sont de vrais tigresses, mieux vaut ne pas jouer à chat avec les autres…
Ce n’est qu’après avoir fait le tour du jeu que le chasseur virtuel pourra revenir sur son expérience à travers les 12 hotspots proposés par la campagne et le délire jouissif des galeries. S’il reprochera sans doute au mode de jeu principal sa linéarité impitoyable et son aspect parfois répétitif, il ne pourra pas renier l’aspect réaliste voulu et rendu par le titre, véritable simulation de chasse aux environnements et animaux fidèlement retranscrits. Une expérience qui est en fait l’A.D.N. même de la série Cabela’s et qui saura trouver ses détracteurs mais aussi son public, à la recherche de l’adrénaline d’une bonne vieille traque sans pour autant risquer sa peau pour celle de l’ours !

Cabela's Big Game Hunter 2010 Gameplay

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Une simulation de chasse réaliste…
  • Graphiquement très réussi
  • Des paysages et décors variés
  • Plus d’une cinquantaine d’animaux à chasser
  • A chaque cible son approche
  • Des galeries toujours aussi jouissives
-Points négatifs
  • … mais extrêmement linéaire
  • Rythme relativement lent
  • Répétitif à la longue
  • Peu de carnivores (6 en tout)
  • Scénario inexistant

Cabela’s Big Game Hunter 2010 assume parfaitement son statut de simulation de chasse, délaissant l’action brutale de l’autre lignée Cabela’s (Dangerous Hunts) pour offrir au joueur une expérience vidéoludique se voulant proche de la réalité. Si l’on met à l’écart quelques ‘sens du chasseur’ dignes d’un Predator, l’objectif est plutôt réussi même si desservi par un système de chasses balisé à l’extrême. On savourera la réalisation, particulièrement réussie, des environnements et créatures, le tout baigné d’une ambiance sonore très immersive. Au final, malgré ses défauts caractéristiques du genre, le titre tient ses promesses et confirme que Cabela’s a bel et bien le monopole incontesté des simulations de traque virtuelle, pour le plus grand plaisir des joueurs préférant faire s’éteindre des espèces menacées plutôt que de massacrer son prochain dans une énième guerre uchronique.

Profil de RaptorClaw
L'avis de RaptorClaw
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 décembre 2013 à 16:32:15
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 27/12/2013
PlayStation 3 FPS Simulation Activision
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Call of Duty : Mobile, du multi accessible dans le creux de la main – E3 2019
    IOS - ANDROID
  • Preview : Destroy All Humans ! – Vers un remake respectueux et déjanté – E3 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Carrion - L'horreur inversée dans un Metroidvania brutal et jouissif - E3 2019
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce