Menu
Gabriel Knight : Sins of the Fathers - 20th Anniversary Edition
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Gabriel Knight : Sins of the Fathers - 20th Anniversary Edition
Mac
Partager sur :

La première prise de contact avec le remake de Gabriel Knight n'avait pas été très concluante. C'était il y a quelques mois, en compagnie de l'auteure du jeu. Jane Jensen maniait alors la souris pour attirer notre attention sur les points clés de cette version réalisée spécifiquement à l'occasion des 20 ans du jeu original. Il était donc temps de refaire le point, grâce à une version preview permettant cette fois de jouer tranquillement (et à notre rythme) aux deux premiers jours de l'enquête.

Gabriel Knight : Sins of the Fathers - 20th Anniversary Edition

Si vous avez lu notre premier aperçu, vous êtes alors au courant de nos inquiétudes vis-à-vis d'un titre accusant un énorme retard technique. Bien sûr, la technique ne fait pas tout dans un jeu. Loin de là. Mais en tant que remake, Gabriel Knight : Sins of the Fathers – 20th Anniversary mise une bonne partie de ses billes sur la refonte graphique. Il paraît donc important de s'attarder sur cet aspect.

Du neuf qui fait vieux

Gabriel Knight : Sins of the Fathers - 20th Anniversary Edition
Les personnages s'incrustent mal aux décors.
Pour son ravalement de façade, le point and click en deux dimensions des années 90 passe à la 3D. Tout a donc été refait, personnages et décors, pour un résultat qui n'est hélas toujours pas la hauteur de nos espérances. A ce propos, les images officielles diffusées jusqu'à présent ne nous avaient pas préparés à un tel choc. Il n'y a qu'à voir les images qui ornent cette page (prises par nos soins) pour constater l'ampleur des dégâts. Entre les textures baveuses sur les décors, les innombrables bugs d'affichage, et les modélisations très sommaires de chaque personnage, le titre rivalise à peine avec des productions d'il y a dix ans. Au passage, les courageux aventuriers s'étant essayés à Moebius, réalisé par le même studio, retrouveront les mêmes soucis d'animation et les démarches ridicules qui brisent instantanément l'ambiance que tente pourtant de bâtir le scénario.

Nouveau casting

Gabriel Knight : Sins of the Fathers - 20th Anniversary Edition
Gabriel présente son célèbre tour de "la main dans la gorge".
La Nouvelle-Orléans et ses rituels vaudous sont toujours au cœur de l'enquête de Gabriel Knight et l'intrigue reste forcément intéressante à suivre, alors qu'elle s'enfonce peu à peu dans l'étrange et le surnaturel. Malheureusement, le réel talent d'écriture peine à briller, constamment rattrapé par la désastreuse vitrine technologique. Ainsi, si on peut apprécier les dialogues et les informations à glaner sur la culture vaudoue, on déplore immédiatement la pauvreté du doublage. Pour ce remake, Tim Curry, Mark Hamill et les autres comédiens qui parvenaient à donner vie au jeu original laissent tous leurs places à d'autres acteurs bien moins inspirés. Gabriel Knight hérite ainsi d'une voix lui donnant une attitude nonchalante et pénible dès sa première réplique. Dans ces conditions, il est impossible de s'attacher au personnage, ce qui est tout de même bien embêtant lorsque ledit personnage est au centre de l'intrigue. Même les musiques, pourtant réorchestrées, dégagent un goût d'ancien et de daté. Quitte à faire dans le vieux, un simple portage du jeu original aurait certainement coûté moins cher, et même ravi les fans.

Que c'est mou…

Gabriel Knight : Sins of the Fathers - 20th Anniversary Edition
Quelques notes pour faire plaisir aux fans, c'est déjà ça...
Lorsque ce n'est pas l'aspect technique qui nous refroidis, c'est la jouabilité elle-même qui s'en mêle. Si les nombreux bugs de la version reçue seront probablement corrigés d'ici la sortie (Gabriel qui traverse des murs, bras qui passe à travers le cou et bien d'autres), on imagine que le feeling de jeu restera ce qu'il est là, c'est-à-dire un point and click extrêmement mou. Histoire de clarifier les choses, le genre point and click est mon genre de prédilection et je ne suis pas en train de le critiquer. Je peste cependant contre les mouvements volontairement lents du héros, les petites demi-secondes qui séparent un clic et l'exécution d'une action ou encore les nombreuses animations impossibles à couper. Par exemple, lorsque Gabriel sort de son appartement, il faut obligatoirement l'observer se diriger vers la porte, prendre son manteau, se retourner, enfiler son manteau et finalement partir. Bien sûr, ce n'est qu'un détail et en cliquant directement sur la carte, il est possible d'éviter la séquence, mais ce sentiment de mollesse règne en maître durant la partie, participant grandement à la mauvaise impression que dégage finalement le jeu. A moins d'un incroyable retournement de situation, ce retour de Gabriel Knight s'annonce de pire en pire…

Nos impressions
Avec son scénario ancré dans la culture vaudoue, son enquête passionnante et sa galerie de personnages attachants, Gabriel Knight avait logiquement tout ce qui lui fallait pour réaliser un retour fracassant. Il semble hélas que l'équipe derrière le projet ne soit pas en mesure de concrétiser les ambitions affichées. Handicapé par une réalisation déjà datée, un doublage raté, une ribambelle de bugs, et un sentiment général d'évoluer au ralenti, ce remake aura toutes les peines du monde à convaincre les fans de la première heure. On voit mal comment il parviendra à séduire de nouveaux venus.
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
27 août 2014 à 11:01:24
Mis à jour le 27/08/2014
Mac Aventure Point'n Click Activision Pinkerton Road

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
assassin-73
assassin-73
MP
le 29 août 2014 à 14:31

GABRIELLLOOOOO !!!!!

Lire la suite...
tk-471
tk-471
MP
le 27 août 2014 à 16:53

Des bugs sur une version alpha c'est un peu normal non...

Lire la suite...
Bobby_snoof
Bobby_snoof
MP
le 27 août 2014 à 13:00

Aïe, j'ai les yeux qui saignent !

Lire la suite...
Antevre
Antevre
MP
le 27 août 2014 à 12:24

OMG l'image trente on dirait du Sims en moins beau... C'est vraiment censé être un jeu d'enquête ? J'ai l'impression que même Black Mirror 1, qui a déjà quelques années au compteur, était plus beau...

Si c'était pour faire ça autant rester en 2D...

Lire la suite...
Derniers tests
12
TestWWE 2K20
PC PS4 ONE
13
TestSuperliminalSur PC
16
TestPokémon Épée / BouclierSur Switch
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020