Menu
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
  • Tout support
  • 3DS
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
3DS
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 octobre 2013 à 08:59:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (92)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Partager sur :

Après s'être battu pour faire connaître l'atypique série Phoenix Wright en Occident, et alors que les fans sont pourtant nombreux à la soutenir dans notre pays, Capcom ne semble plus vraiment croire en son potentiel. Car sortir un jeu d'aventure textuel non traduit ne revient-il pas à se tirer une balle dans le pied ? La preuve en a déjà été faite avec le premier spin-off Ace Attorney Investigations, sa suite n'ayant même pas eu droit à une sortie en dehors du Japon. Disponible uniquement via l'eShop, Dual Destinies fait pourtant partie des titres que nous vous encourageons à soutenir, faute de quoi ce cinquième Phoenix Wright pourrait bien être le dernier en Europe.

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies

Née sur GBA en 2001 au Japon, la simulation de tribunaux de Capcom est parvenue, contre toute probabilité, à se hisser parmi les séries les plus incontournables de l'éditeur. Encore aujourd'hui, la licence Ace Attorney jouit d'un prestige non négligeable sur le sol nippon où le dernier opus, celui dont il est justement question ici, a eu droit à pas moins de trois éditions collector différentes ! Pendant des années, le public occidental a été privé de cette série jusqu'à ce que Capcom ait l'audace de traduire les trois premiers volets à l'occasion de leur adaptation sur DS. Totalement atypique, le concept a immédiatement séduit les joueurs occidentaux qui ont accueilli avec enthousiasme les quatre premiers opus de Phoenix Wright. Seulement voilà, Capcom n'a pas cru au potentiel du spin-off dédié au procureur Miles Edgeworth / Benjamin Hunter (Ace Attorney Investigations), et son absence de traduction a condamné d'office ses ventes dans notre pays. Résultat, sa suite n'a même pas franchi les frontières du Japon, et on commençait à désespérer de revoir un jour la série sous nos latitudes. Au bout du compte, Phoenix Wright 5 : Dual Destinies se voit bel et bien édité en Europe, mais seulement en version dématérialisée via l'eShop et sans bénéficier d'une traduction dans notre langue. Bien que les fans se soient mobilisés massivement en lançant une pétition sur le Net, Capcom est resté inflexible et seuls les joueurs anglophones seront en mesure d'apprécier à sa juste valeur ce nouvel épisode.

Les trois mousquetaires

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
Le grand retour de l'avocat préféré des fans de la série.
C'est sur l'image troublante d'un tribunal en ruine que s'ouvre Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies sur 3DS. Blessé durant la scène de l'explosion de la salle d'audience qui sert d'ouverture à ce nouvel opus, le jeune avocat Apollo Justice apparaît beaucoup plus mature que lorsqu'il tenait le premier rôle du quatrième volet de la série. De la même façon que Konami a réussi à faire de Raiden un personnage classe avec Metal Gear Revengeance, Capcom a clairement décidé de redorer l'image d'Apollo Justice en le faisant apparaître plus mystérieux que jamais, l'oeil bandé, un blouson de cosmonaute jeté négligemment sur les épaules, l'air grave et déterminé. Sa présence est donc directement liée à la première affaire mais c'est néanmoins Phoenix Wright que l'on retrouve en premier dans le rôle de l'avocat, face à un procureur dont le faciès devrait rappeler aux fans une vieille connaissance... En sus d'Apollo Justice et Phoenix Wright, ce cinquième opus fait également intervenir un avocat inédit qui jouera un rôle clef tout au long des cinq affaires qui composent l'aventure, et il s'agit d'une femme.

Mood Matrix, ou la psychologie analytique

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
Athena Cykes est capable de discerner les émotions des témoins.
Personnage inédit dans cet opus, Athena Cykes est en quelque sorte l'apprentie de Phoenix Wright qui l'a rencontrée lors d'un voyage en Europe, et c'est d'ailleurs un petit peu grâce à lui qu'elle est devenue avocate. De nature dynamique et enjouée, Athena Cykes possède un don de psychologie analytique : elle peut savoir ce qu'une personne ressent réellement rien qu'au son de sa voix. Elle utilise pour cela un appareil holographique baptisé Widget qui interprète les émotions d'un témoin, comme la joie ou la nostalgie, la colère ou la frustration, la tristesse ou la peur, la surprise ou la confusion. L'appareil détecte également un taux d'interférences qui reflète une éventuelle contradiction entre ce que dit un témoin et ce qu'il pense en réalité. A vous de mettre en évidence les émotions qui clochent avec ce que dit le témoin et d'en comprendre l'origine pour le pousser à en révéler plus. Ce nouveau « pouvoir » n'intervient que de manière ponctuelle durant l'aventure, mais son utilisation se complexifie de manière un peu plus subtile à chaque fois. Dans certains cas, on nous demande ainsi de comparer l'évolution de l'intensité des émotions au fil du discours, sachant que plusieurs émotions peuvent ressortir au même moment. Parfois, il faut sonder des éléments précis qui apparaissent sur les images qui traduisent la pensée du témoin, de manière à dissiper les confusions qui faussent son témoignage.

Tics nerveux et verrous psychés de retour

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
Le bracelet d'Apollo permet de déceler les tics nerveux.
De son côté, Apollo possède toujours son bracelet doté du pouvoir de perception. Celui-ci détecte des tensions dans le discours d'un interlocuteur qui trahissent généralement un mensonge. En touchant ce bracelet, Apollo renforce sa capacité de concentration et peut observer avec précision le moindre battement de cil du témoin. Le joueur doit alors déplacer la caméra sur le corps du témoin pour mettre en évidence un tic nerveux au moment précis où celui-ci apparaît, tandis que la scène se déroule au ralenti. Apollo est ainsi capable de percevoir la tension d'un témoin à travers ses tics nerveux qui trahissent le fait que celui-ci cache quelque chose à l'assistance. Ce don lui permet de savoir à quels moments il peut intervenir pour mettre le doigt sur une faille cachée dans le témoignage initial. Quant à Phoenix Wright, il a conservé le magatama de Maya et s'en sert toujours pour déceler les verrous psychés qui symbolisent autant de mensonges fomentés par un témoin pour cacher la vérité, qu'il en soit conscient ou non.

Première incursion sur 3DS

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
Les animations sont beaucoup mieux mises en valeur que par le passé.
Pour sa première incursion sur 3DS, et en espérant que ce ne sera pas la dernière apparition de la série sur ce support, Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies nous offre une réalisation véritablement impeccable. Les modèles de personnages bénéficient à présent d'animations bien plus détaillées qu'auparavant, ce qui constitue un atout indéniable quand on sait à quel point les attitudes des protagonistes sont un élément essentiel au sein de l'alchimie qui fait toute l'efficacité de la série. Toujours très inspirées et soutenues par un character design hautement improbable, les animations des témoins frisent le génie lorsque arrive le moment tant attendu du « pétage de plomb » qui vient clore chacune des affaires du jeu. Si vous ne connaissez pas encore la série, c'est probablement dans ces moments-là que vous comprendrez ce qui fait réellement le charme d'un Phoenix Wright !

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
On peut inspecter les lieux sous plusieurs angles différents.
Le soft profite par ailleurs de quelques séquences animées vraiment bienvenues et doublées en anglais, mais non sous-titrées malheureusement (même dans la langue de Shakespeare). Plusieurs éléments relatifs à l'interface et à son ergonomie ont été remaniés, notamment lors des phases d'investigation. Ainsi, la fouille d'un lieu se fait désormais selon plusieurs angles de vue différents, sachant qu'il suffit de faire tourner la caméra pour inspecter la pièce depuis un autre endroit. La fouille en elle-même est facilitée par des indicateurs qui permettent de savoir ce qui peut être examiné ou pas, et les éléments déjà inspectés sont mis en évidence pour éviter qu'on clique deux fois dessus pour rien. L'écran tactile, toujours dédié aux pièces à conviction et aux profils des personnages inclut à présent un onglet Notes qui affiche la liste des objectifs accomplis et en cours, ainsi qu'un résumé de l'affaire. Une bonne idée pour ceux qui seraient obligés d'interrompre une affaire en plein milieu et qui ne risquent pas ainsi de tourner en rond inutilement.

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
L'historique des conversations a vraiment son utilité.
Encore plus pertinent, un historique des conversations est accessible à tout moment du jeu, ce qui permet de revenir très facilement sur une phrase lue un peu trop rapidement. Cette option est loin d'être inutile car il est fréquent de souhaiter revenir sur certaines assertions qui peuvent paraître basiques à première vue mais qui recèlent en réalité de gros indices. Dommage, en revanche, que la sanction lorsqu'on se trompe durant un procès soit inexistante, car même avec la jauge à zéro, on peut recommencer autant de fois que nécessaire jusqu'à trouver la bonne réponse. Cela dit, les affaires ne sont pas pour autant faciles à élucider et les scénaristes parviennent à nous surprendre jusqu'à la fin. Dans le but de préserver tout le sel de l'histoire, nous ne dirons rien de plus là-dessus, sinon qu'un fil rouge relie avec subtilité toutes les affaires entre elles et que la dernière est de loin la plus palpitante. Dommage que la sixième affaire ne soit accessible que via un DLC.

Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : La démo disponible
Bande-annonce : Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : La démo disponible
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Trailer Nintendo Direct
Bande-annonce : Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Trailer Nintendo Direct
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Blackquill au tribunal
Extrait : Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Blackquill au tribunal
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Une lettre inquiétante
Extrait : Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Une lettre inquiétante
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Retour au tribunal
Bande-annonce : Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies : Retour au tribunal
Les notes
+Points positifs
  • Trois avocats jouables ayant chacun leur spécialité
  • L'analyse des émotions des témoins via le don d'Athena Cykes
  • Réalisation au top et interface optimisée
  • Animations qui mettent encore mieux en valeur les pétages de plomb des témoins
  • La bande-son excellente
  • Des séquences animées bienvenues
  • La cinquième affaire riche en rebondissements
  • L'accès à des moments précis des épisodes déjà terminés
  • Durée de vie proche de la trentaine d'heures (5 affaires + une 6ème en DLC)
  • Deux fois moins cher qu'un jeu en boîte
-Points négatifs
  • Bonne compréhension de l'anglais obligatoire
  • Pas de version packagée
  • On peut recommencer autant de fois que nécessaire en cas d'échec
  • Obligation de passer par un DLC pour avoir accès à la sixième affaire

Disponible uniquement sur l'eShop, celui que l'on appelle aussi Phoenix Wright 5 trouvera sans doute son public auprès des fans mais il ne réussira pas à faire connaître la série aux nouvelles générations de joueurs. La faute à une absence de traduction qui limite la cible aux seuls anglophones, les autres n'ayant aucune chance d'apprécier ce qui demeure un jeu d'aventure textuel dans lequel chaque mot a son importance. C'est d'autant plus regrettable qu'il s'agit d'un excellent jeu et d'une série que l'on ne souhaite pas voir mourir ainsi dans l'indifférence la plus totale.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 octobre 2013 à 08:59:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (92)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 24/10/2013
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Bee Simulator : une expérience familiale au coeur de la ruche
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : MotoGP 19 : L'année de la réconciliation ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : WRC 8 : retour en forme pour les Lyonnais de Kylotonn
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce