Menu
Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
  • Tout support
  • 3DS
  • Saturn
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
3DS
Shin Megami Tensei : Devil Summoner 2 : Soul Hackers
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Panthaa
L'avis de Panthaa
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
27 septembre 2013 à 18:03:24
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Tous les prix
Prix Support
42.90€ 3DS
48.83€ 3DS
65.74€ Saturn
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si vous aimez le Japon, l'univers 2.0 et la démonologie, il y a de fortes chances pour que vous accrochiez à la saga Shin Megami Tensei, encore trop peu connue dans nos contrées. Souvent jugés peu accessibles, les jeux de cette tentaculaire série s'offrent, depuis quelque temps, une seconde jeunesse sur consoles portables. Il en résulte dans le cas qui nous intéresse aujourd'hui un titre nomade, peaufiné et sacrément addictif qui vous permettra de suivre une aventure bien kitch si toutefois vous vous sentez à l'aise avec la langue de Shakespeare.

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers revient de loin. Pour les vétérans de la Saturn ou de la PlayStation lisant ces lignes, le titre doit rappeler de vibrants souvenirs et des heures passées sur un dungeon-crawler RPG passionnant, doté d'une réalisation au poil. Le titre a fait peau neuve en 2012 au Japon sur 3DS et s'expatrie cette année aux États Unis et en Europe dans une version plus fournie en contenu. Atlus nous propose donc pour cette occasion des doublages anglais convainquant, de nouveaux démons, de nouvelles animations de combat s'inscrivant dans l'optimisation graphique et technique apportée au titre, et une toute nouvelle cinématique d'introduction en plus d'assistances rendant le jeu relativement accessible à tous. Alors, le portage en vaut-il la chandelle ?

Un peu d'histoire démoniaque

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
Bienvenue dans Paradigm X, là où tout commence !
Les SMT ont toujours le chic pour plonger leur joueur au cœur d'un groupe de personnages attachants, et ce Soul Hackers ne déroge pas à la règle. On se retrouve donc dans la peau d'un jeune étudiant vivant à Amami City, une petite ville récemment propulsée au rang de modèle technologique et sécuritaire. Ce bond en avant n'aurait d'ailleurs pas pu être réalisé sans la bénédiction et la générosité de l'entreprise Algon, une société informatique relativement louche qui, semble-t-il, détient des pouvoirs allant au delà de son statut de mécène. Algon Soft a d'ailleurs lancé, peu avant le début du jeu, la beta fermée de Paradigm X, un monde virtuel extrêmement prisé dont les accès sont uniquement donnés par tirage au sort. Notre jeune héro, accompagné de son amie Hitomi, va débuter son périple en tentant de hacker un terminal de la ville pour participer à la beta. Dans son élan, il est interrompu par une pirate quasi-omniscient dont l'importance sera grandissante durant l'aventure. Toutefois, le hack réussit et vous êtes désormais beta testeur de Paradigm X. Dès lors, la petite vie tranquille de vos jeunes héros, affiliés au groupe de pirate anti-Algon des « Spookies » va être chamboulée.On s'étonne même au bout de quelques heures d'être dans un univers totalement déroutant mais cohérent, et immersif au possible car servi par une narration et une mise en scène de qualité.

Saturn ne promet pas la Lune

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
Kinap, le pirate-coyote, sera votre mentor durant l'aventure.
Côté réalisation, il y a du bon et du mauvais. Si le titre encaisse bien ses 16 années d'existence sur le plan graphique et propose une véritable immersion sur 4 plans graphiques, on regrette tout de même que le potentiel graphique et 3D de la console de Nintendo ne soit pas vraiment exploité à fond : c'est net, mais trop souvent vide. Oui, vous avez bien lu, on peut parler de 4 plans si l'on souhaite décortiquer l'ambiance graphique du titre. Il y a premièrement les séquences de dialogues, plutôt classiques et mettant en avant un plan fixe en 2D, avec en relief (visible en activant la fonction 3D) le texte et un artwork du perso intervenants. On saluera au passage le doublage anglais de la plupart des protagonistes du jeu, de très bonne facture, rendant les très nombreux dialogues agréables à suivre. Ces phases de discussions sont évidemment interactives et vous disposerez de plusieurs choix de réponses ou possibilités d'action en entrant dans un lieu en particulier ou en rencontrant un NPC au détour d'une ruelle. Par ailleurs, on appréciera la présence de cinématiques bien "oldies", malheureusement affichées sous un format relativement petit par rapport à la taille de l'écran.

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
Les cinématiques sont sympathiques mais souffrent d'un petit problème de dimensions...
Le second plan s'apparente à la map de la ville, divisée par quartiers au sein desquels vous aurez la possibilité d'évoluer dans une interface graphique relativement sommaire mais qui a tout de même l'avantage d'être dynamique avec ses NPC (sous forme de pions) qui se baladent et avec qui l'on peut parler. Durant l'aventure, il vous sera demandé d'explorer des « donjons », comprenez des structures sur plusieurs étages, se voulant un tantinet labyrinthiques. C'est là que la 3D entre en jeu puisque les successions de plans fixes laisseront la place à de la véritable 3D, certes archaïque et peu détaillée, mais bien présente. On pourra ainsi explorer le fameux Paradigm X, le monde de réalité virtuelle tant désiré par les personnages du jeu. Vous aurez donc tout le loisir de vous y balader, d'explorer ses forums (enfin, la vision qu'en ont eu les développeurs du jeu en 97), d'acheter des objets et d'interagir avec les NPC lorsqu'ils sont disponibles.

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
Les phases Dungeon Crawler en 3D sont immersives mais auraient pu être plus détaillées.
Le réel intérêt de la 3D se situe cela dit au niveau de l'aspect Dungeon Crawler du titre, évoqué plus haut. En effet, lorsque le joueur doit explorer ou nettoyer un bâtiment, il s'y déplace comme dans Paradigm X, en effectuant des déplacements cases par cases en temps réel. Ce gameplay permet d'ailleurs une immersion renforcée, et participe à l'ambiance globale du titre puisqu'a tout moment, un combat peut se déclencher. Si votre radar à ennemis indique qu'il peut y avoir des ennemis plus ou moins forts dans cette zone, vous pouvez être surs d'avoir à vous y frotter. Dès lors, vous êtes transportés dans un classique RPG au tour par tour, tout ce qu'il y a de plus complet. Gestion de l'équipement, des items, des placements, magies, armes de corps à corps, le choix est assez vaste et inclue même l'invocation de démons.

Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie, les démons d'Shin Megami !

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
Le système de combat assure des affrontements rapides et sans fioriture, tout en étant très complet.
Car oui, si nous avons évoqué les démons plus haut, ce n'est pas pour rien : ils sont au cœur du gameplay. Vous aurez non seulement à les combattre, mais aussi à les charmer pour qu'ils rejoignent vos rangs et combattent pour vous comme un personnage à part entière. Plus intéressant encore, il vous sera possible, et c'est là une marque de fabrique des SMT, de faire fusionner deux démons afin d'en obtenir un plus puissant. Un système de loyauté rentre également en jeu. Plus concrètement et pour revenir au combat, le joueur observera vite une option "talk" dans le menu d'action. Cette dernière vous propose tout simplement de discuter avec le démon ciblé. Si ce dernier vous demande comment vous préférez manger la viande d'humain, vous pourrez l'envoyer balader, lui répondre froidement, ou rentrer dans son jeu et lui proposer une recette précise, ce qui pourrait l'impressionner et le forcer à rejoindre votre équipe. Parfois même, ils vous demanderont des objets, ou verront que vous êtes déjà accompagné d'un démon de leur race et vous donneront de l'argent, des items, ou refuseront de vous combattre.

Un jeu pour tous ?

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers
Le plaisir de tailler une bavette avec ses ennemis pour les recruter ou les faire fuir : priceless !
Affichant une durée de vie très appréciable (plusieurs dizaines d'heures), un gameplay efficace et une réalisation correcte, il ne fait aucun doute que Soul Hackers n'est pas pour autant un titre à mettre entre toutes les mains. D'abord, l'ergonomie y est un peu lourde et vieillotte. A ce sujet, sachez que les déplacements se font à la croix directionnelle, le stick étant réservé à la navigation sur la map des donjons (un point vraiment pas pratique pour les sessions de jeu prolongées si, par malheur, vous avez de grandes mains et une 3DS classique). De même, la quantité d'informations à prendre en compte, qu'il s'agisse du scénario ou du gameplay apparait relativement condensée et vite expédiée : on sent vraiment la conception old school et pas toujours user friendly. A ce sujet, si la difficulté relativement élevée vous rebute, sachez que cette version 3DS inclue des assistances désactivables vous permettant de diminuer la difficulté et d'avoir accès aux maps à l'avance ou à d'autres fonctionnalités un peu "cheatées" : De quoi favoriser l'accessibilité du titre en somme. Évidemment, la barrière la plus évidente sera sans doute l'absence de localisation française pour le titre (une habitude visiblement). Même si il ne s'agit pas là d'un anglais trop difficile à comprendre, il se peut que certains soient rebutés, surtout si l'on prend en compte le fait que les textes défilent assez rapidement.

Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers : Une histoire de démons
Gaming Live : Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers : Une histoire de démons
Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers : Trailer d'annonce
Bande-annonce : Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers : Trailer d'annonce
Les notes
+Points positifs
  • L'ambiance mêlant démons, technologie et vie sociale 2.0 imaginée dans les années 90
  • L'immersion totale et rapide
  • Un système de combat complet et remplis de bonnes idées (mention spéciale à la fonction "Talk" permettant de discuter avec ses adversaires)
  • Le dépaysement procuré par l'alternance entre les séquences de RPG et de Dungeon Crawler
  • Une version améliorée plus accessible que l'originale (ajout d'assistances désactivables)
  • Les doublages de très bonne qualité
-Points négatifs
  • Exige un suivi méticuleux des dialogues pour ne pas être perdu
  • Localisé uniquement en anglais
  • L'ergonomie un peu vieillotte (menus et navigation à la croix directionnelle)
  • On aurait apprécié une refonte graphique plus fournie en détails

Soul Hackers est un remake réussi. Il a su garder les qualités de son grand frère et retranscrire les sensations de jeu dans une version améliorée, nomade, et dotée de plusieurs fonctionnalités rendant le jeu plus accessible aux débutants et plus agréable à l’œil. Néanmoins, l'ergonomie globale relativement lourde et la localisation entièrement en anglais pourront dérouter les novices. Pour ceux qui accrochent à l'univers démoniaque des SMT, les RPG old school et les Dungeon Crawlers, il ne leur faudra que quelques minutes pour être happés par une aventure aussi étrange que réussie.

Profil de Panthaa
L'avis de Panthaa
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
27 septembre 2013 à 18:03:24
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 27/09/2013
Nintendo 3DS RPG Atlus NIS America
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live