Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Game & Wario
WiiU

Ca y est, plus de six mois après la sortie de la Wii U, Game & Wario débarque enfin dans les bacs. A l'image des précédentes productions mettant en scène le double maléfique de Mario, le titre regroupe plusieurs mini-jeux délirants. Il sert également de vitrine pour illustrer les fonctionnalités de la console : gameplay asymétrique, écran tactile, gyroscope... Tout y passe. Malheureusement, le soft sent clairement le réchauffé et déçoit sur de nombreux points. Explications.

La première désillusion vient du faible nombre de mini-jeux : 16. Qu'à cela ne tienne, un concept original et efficace peut facilement compenser ce défaut. Mais en découvrant les jeux au fur et à mesure, on se rend compte que la majorité d'entre eux ne présentent que peu d'intérêt et exploitent des idées que l'on retrouve dans d'autres productions. L'univers complètement délirant de Wario est bien là (la poule qui pond des capsules contenant des objets de collection en est un exemple), mais risque de diviser les joueurs : certains apprécieront l'humour ras les pâquerettes, d'autres auront tôt fait de zapper les cinématiques précédant chaque jeu pour se concentrer sur le gameplay. En parlant de jouabilité, attardons-nous un peu sur les mini-jeux.

Les jeux solo

L'univers du jeu est toujours aussi déjanté !

Si Nintendo Land était plutôt axé sur le multijoueur, Game & Wario se place complètement à l'opposé. Les trois quarts des jeux sont pensés pour le solo, chacun mettant en avant le GamePad à sa manière. L'écran tactile permet de décocher des flèches et d'éliminer des vagues d'ennemis dans « Arrow », de recréer un puzzle dans « Patchwork », de jouer au bowling ou encore de dessiner et de fabriquer un robot. Le gyroscope, quant à lui, sert à contrôler la sorcière Ashley dans un shoot'em up plutôt mou, à prendre des photos de suspects dans « Camera », à orienter les sauts d'un apprenti en arts martiaux dans « Kung Fu » ou encore à se protéger des attaques de pirates dans le mini-jeu éponyme. Il sera également fort utile pour ajuster la trajectoire du personnage de « Ski », qui devrait faire le bonheur des amateurs de glisse et de scoring. Enfin, dans « Taxi », le joueur incarne un chauffeur qui s'enrichit en sauvant des humains et des animaux d'une menace extraterrestre. Le GamePad permet de cibler et de détruire les vaisseaux ennemis. Sans être totalement ratés, ces jeux manquent d'originalité et finissent par lasser rapidement.

Bougez le GamePad pour diriger Ashley la sorcière.

Heureusement, un jeu sort clairement du lot : « Gamers ». Ce dernier ravivera sans aucun doute les souvenirs d'enfance de bon nombre d'entre vous. En effet, qui n'a jamais essayé d'enfreindre les règles fixées par les parents en jouant discrètement au Game Boy dans le lit, jusqu'à très tard le soir ? C'est précisément le principe de ce mini-jeu, qui exploite à merveille le gameplay asymétrique. Vous incarnez 9-Volt, un gamer pur et dur, qui ne peut s'empêcher de jouer à sa console toute la journée. Il est l'heure de dormir, mais notre héros préfère continuer sa partie, quitte à se faire gronder par sa mère. Vous enchaînez donc les mini-jeux (qui raviront les fans de Wario Ware) sur le GamePad mais vous devez en parallèle garder un œil attentif sur la télévision, pour éviter que la mère de 9-Volt ne vous surprenne. Guettez le moindre mouvement ou bruit puis appuyez sur les gâchettes au dernier moment pour mettre la partie en pause et vous cacher sous les draps. Attention à ne pas en abuser, car une jauge de sommeil se vide au fur et à mesure : si vous restez caché trop longtemps, 9-Volt s'endort et c'est le game over assuré ! En bref, ce jeu est une vraie réussite.

Les jeux multijoueurs

Montrez vos talents de dessinateur !

Petite précision avant de présenter les mini-jeux en multi : vous n'aurez besoin que d'un seul GamePad pour y jouer, ce dernier passant de main en main en fonction du nombre de personnes. Si l'on apprécie le fait de ne pas utiliser de Wiimote, on regrette le manque de convivialité de l'ensemble, les joueurs jouant donc alternativement et non pas simultanément. Quatre mini-games viennent compléter la collection de ce Game & Wario. Malheureusement, seul « Islands » mérite le détour, même si « Artwork », un Pictionnary-like, promet de longues heures de délire entre amis. Passons donc rapidement sur « Disco », un jeu de rythme pour deux joueurs répétitif et peu convaincant, et sur « Fruit », une sorte de Où est Charlie ?, où le possesseur du GamePad doit se fondre dans une foule et ramasser des fruits sans se faire repérer par les autres joueurs.

Islands est le meilleur jeu de cette compilation.

Place maintenant à « Islands », qui propose un concept proche de Angry Birds en y ajoutant une touche de stratégie fort appréciable. Le principe est simple : vous devez projeter des créatures (appelées Fronks) sur des plates-formes ; en fonction du nombre de Fronks qui y atterrissent et du type de plates-formes, vous marquerez un certain nombre de points. Le but est donc de marquer un maximum de points à la fin des quatre manches, en sachant qu'il est possible (et même recommandé) d'expulser les Fronks adverses hors des plates-formes pour les faire chuter au classement. A cela s'ajoutent la physique et les aléas liés aux différents environnements proposés : le Roc Roulette introduit un effet aléatoire à la plate-forme faisant parfois perdre des points aux Fronks présents, tandis que la Bouée Bascule intègre une notion d'équilibre : si un trop grand nombre de créatures se trouve d'un côté de la plate-forme, celle-ci bascule et fait tomber tous les Fronks à l'eau. Mention spéciale à l'Ile Balance, qui promet des retournements de situation fréquents dans les parties. Vous l'aurez compris, « Islands » est LE jeu multi de ce Game & Wario ! L'heure est à présent au bilan : 2 jeux réellement fun et dignes d'intérêt sur 16, c'est peu, surtout pour un disque vendu une quarantaine d'euros...

Les notes
+ Points positifs
  • L'univers délirant...
  • Les fonctionnalités du GamePad exploitées...
  • Les jeux Gamers et Islands
- Points négatifs
  • ... mais qui ne plaira pas forcément à tout le monde
  • ... mais pas toujours de manière originale
  • Seulement 16 jeux, dont la majorité manque d'intérêt

Game & Wario arrive trop tard. S'il était sorti au lancement de la console, il aurait constitué une parfaite vitrine pour la Wii U. Malheureusement, les fonctionnalités du GamePad mises en avant ont déjà été exploitées dans d'autres jeux. Le faible nombre de mini-games joue clairement en sa défaveur, d'autant plus que seuls deux d'entre eux sont vraiment passionnants. Dommage...

Profil de Sylhas
L'avis de Sylhas
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
03 juillet 2013 à 11:54:44
11/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/ 20
Mis à jour le 03/07/2013 Voir l'historique
Wii U Party-Game Nintendo Intelligent Systems
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (4)
  • Vidéos (8)
  • Images (112)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Game & Wario sur WiiU
    -
    WIIU
  • Aperçu : Game & Wario - E3 2012 sur WiiU
    - 19
    WIIU
Boutique
  • Game & Wario WIIU
    29.79 € Neuf
    24.59 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.