Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : The House of the Dead : Overkill - The Lost Reels
iOS

En 2009, Sega avait eu l'excellente idée de dépoussiérer sa série The House of the Dead en boostant toutes les références à la culture pulp et aux séries B des années 70 qu'elle ne faisait jusque là qu'effleurer. En assumant un mauvais goût et une vulgarité exacerbés, The House of the Dead Overkill relançait ainsi la saga sur Wii, suivi par une édition Extended Cut sur PlayStation 3. C'est aujourd'hui sur mobiles que revient le titre dans une version sensiblement différente.

Lorsqu'il est paru sur Wii, The House of the Dead Overkill se posait comme un reboot parfait pour la série. Sans compromettre les bases du gameplay, cet épisode proposait une action absolument décomplexée soutenue par un excès de gore, des dialogues bien vulgos et une réalisation granuleuse renvoyant au kitsch de ces bonnes vieilles séries B direct to VHS. Pour le plus grand plaisir des fans, on retrouve ces ingrédients dans The House of the Dead Overkill : The Lost Reels, la déclinaison mobile du fameux rail-shooter. Les graphismes sont volontairement salis et abîmés, la bande-son réunit plusieurs chansons à forte teneur en guitare wah-wah et grâce au casting de mutants en décrépitude, on plonge sans mal dans l'ambiance crados du jeu.

Shooter sur rails

Des problèmes de peau, à ce que je vois...

Selon les règles du genre, le joueur n'a aucune incidence sur les mouvements de caméra. La vue suit le regard du héros pour mettre en scène l'apparition progressive des hordes de mutants à dézinguer. Contrairement à ce que l'on pouvait craindre, la distribution de balles n'est pas calée sur le modèle du "taper / tuer". On ne flingue pas les ennemis comme on frappe les taupes à la fête foraine, en les pointant du bout de l'index. Non. A la place, il faut guider un viseur et appuyer sur la touche de feu pour lâcher les bastos à sa guise. Il faut même penser à recharger en se servant de la touche dédiée. Deux méthodes sont proposées pour déplacer le viseur : à l'aide d'un stick virtuel ou en se servant de l'accéléromètre. La première méthode fonctionne, la seconde transforme le jeu en simulateur parkinsonien avec un viseur qui tremble en permanence et qui ne répond pas très bien à nos commandes. Le principe, vous le connaissez, les mutants se présentent à vous. Boom ! Vous leur explosez la face avant qu'ils ne vous agressent et ne vous fassent perdre vos précieuses barres de vie. Visez les jambes ou les bras permet de les ralentir ou de diminuer leur chance d'attaquer tandis qu'une balle en pleine tête les tue sur le champ. Multiplicateur de points et divers bonus pour gagner plus de blé, reprendre de la santé ou même ralentir le temps sont à dégommer sur le parcours. Classique, mais toujours efficace.

The House of the Dead Overkill : Reduced Cut

Les armes évoluent suivant les améliorations.

Le passage de la console au mobile est souvent délicat pour un jeu qui perd généralement un peu de contenu en route. Dans le cas présent, c'est une bonne partie du contenu qui passe à la trappe puisqu'on hérite de seulement deux niveaux, plus un troisième à acheter séparément. Face aux sept niveaux du jeu de base, il y a de quoi se sentir un peu lésé. Les trois zones retenues sont Papa's Palace of Pain (un manoir), Ballistic Trauma (un hôpital) et Naked Terror (le strip club de l'Extended Cut PS3). Si vous connaissez déjà le jeu sur consoles, vous reconnaîtrez sans trop de mal les lieux, mais vous constaterez également que les niveaux ne sont pas calqués trait pour trait sur les originaux. Quelques coupes franches semblent avoir été opérées pour raccourcir la progression. Les ennemis ne sont pas tous présents non plus. Il manque quelques types de mutants, faisant qu'au sein d'un même niveau, ce sont toujours les trois ou quatre mêmes types d'ennemis qui attaquent rendant le titre plutôt monotone et sans grandes surprises. Moins de niveaux, moins d'ennemis… le jeu est également amputé de son mode multijoueur, pourtant l'une de ses grandes forces. En clair, c'est bien une version allégée qui nous est proposée sur mobiles.

Des dialogues riches et profonds.

Heureusement, quelques composantes du titre demeurent plus ou moins intactes. Par exemple, The House of the Dead Overkill : The Lost Reels conserve son système d'amélioration d'armes selon cinq critères : recul, cadence de tir, munitions, dégâts et rechargement. Vous pourrez ainsi booster vos pétoires grâce au cash gagné à la fin de chaque niveau ou en passant par les achats in-game. Même chose pour obtenir de nouvelles armes, de gadgets ou de consommables, tout passe soit par le cash du jeu, soit par de l'argent réel. Il est toutefois dommage de constater que le jeu peut tout à fait se terminer avec le magnum et le fusil de base et qu'il n'y a donc pas de réelle motivation à acquérir d'autres armes. Précisons à ce sujet que votre personnage part équipé de deux armes et qu'il peut constamment passer de l'une à l'autre en cours de niveau. En fait, cette technique est même recommandée puisqu'elle permet de gagner un temps fou en pleine mêlée. Au lieu de recharger, il suffit de se changer d'armes pour exploser les derniers mutants encore debout. Pratique ! Pour terminer sur le chapitre du contenu, The Lost Reels offre le casting complet, composé de quatre personnages : l'Agent G dont le recul des armes est réduit, Isaac Washington qui fait plus de dégâts, Varla Guns qui a des chargeurs plus gros et Candi Stryper qui recharge plus vite. Tous ne sont pas disponibles dès le départ, les deux filles ne seront disponibles qu'après avoir acheté le troisième niveau.

Chargement du lecteur vidéo...
Les notes
+ Points positifs
  • L'ambiance série B complètement assumée
  • Les musiques catchy
  • L'amélioration des armes
- Points négatifs
  • Seulement 2 niveaux de base
  • Le troisième niveau est payant !
  • Mutants peu variés
  • Pas de multijoueur
  • La visée au gyroscope
  • Pas très beau

On ne sait pas encore ce que réserve l'avenir de The House of the Dead Overkill : The Lost Reels. Il y a de fortes chances pour que Sega distribue au compte-gouttes de nouveaux niveaux à nettoyer mais rien ne le garantit et nous n'en sommes pas encore là. Pour l'heure, on ne peut juger que ce que nous avons sous les yeux et entre les mains, c'est-à-dire un shooter très classique et vraiment trop pauvre pour se distinguer.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
20 mai 2013 à 16:53:12
9/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11/ 20
Mis à jour le 20/05/2013 Voir l'historique
iOS Tir Sega Magic Pockets
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News
  • Vidéos (1)
  • Images (94)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : The House of the Dead : Overkill - The Lost Reels sur iOS
    -
    IOS
Boutique
  • The House of the Dead : Overkill - The Lost Reels IOS
    Gratuit
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.