Test Dead Island Riptide- Xbox 360

Xbox 360

Si Dead Island avait étonné en mixant les genres du RPG, du FPS et du survival, sa suite ici présente ne bénéfice plus de l'effet de surprise. Pas bien grave puisque les développeurs de Techland semblent avoir sorti ce Dead Island Riptide pour contenter les fans avant un probable troisième épisode. Cependant, au-delà de son aspect Dead Island 1.5, Riptide vaut-il vraiment la peine qu'on s'y attarde ?

Dead Island Riptide

Dead Island Riptide est ce qu'on pourrait appeler un épisode de transition. Certes, aucun nouveau segment n'a encore été officialisé mais on ne doute point que Techland planche déjà sur la question, d'autant que la fin de cet opus sonne par certains côtés comme celle de 28 Semaines Plus Tard. Du coup, votre ressenti variera en fonction de votre connaissance du précédent opus dont ce Riptide n'est au final qu'un clone apportant quelques paresseux ajouts ici et là. Pour autant, et aussi paradoxal que cela puisse paraître, Riptide s'adresse aux fans du premier Dead Island, dont il est la suite directe, tout en faisant du gringue à tous les autres joueurs en leur proposant un jeu aussi vaste que son prédécesseur, agrémenté de nouvelles créatures, armes et autres joyeusetés. Dans ce cas, difficile d'émettre un jugement net et tranché quant à la valeur de ce titre tant la balance est finalement équilibrée entre la frustration et la joie de replonger à nouveau dans cet enfer paradisiaque.

Paradis artificiel

Test Dead Island Riptide Xbox 360 - Screenshot 36Un marteau contre ça ?

Pour celles et ceux qui prendraient le bateau en marche, sachez que Dead Island est un peu au jeu vidéo ce que Planet Terreur est au cinéma : un produit au scénario loufoque complètement kitsch mais foutrement jouissif. Ainsi, le premier volet de la saga de Techland nous contait les déboires de plusieurs personnages bloqués sur une île infestée de zombies. Du gros bis qui tache donc avec tout ce que ça implique de personnages caricaturaux et de scénario prétexte à un monceau de tripailles. Vu sous cet angle, le tout pouvait sembler suicidaire sauf que les papas de Call of Juarez eurent la bonne idée de maximiser cette ambiance B-Movie afin de proposer une aventure menée tambour battant empruntant à moult genres du jeu vidéo tout en développant un système de jeu plus profond qu'on pourrait l'imaginer de prime abord. Le résultat, surprenant à plus d'un titre, optait pour une progression à base d'EXP et de compétences à débloquer pendant que l'obligation de récupérer tout ce qui traîne pour créer des armes de fortune offrait aux rixes au corps-à-corps un aspect brut de décoffrage. Sans surprise, Dead Island Riptide reprend la formule en n'omettant pas de saupoudrer le tout de quelques ingrédients originaux.

Copie conforme

Test Dead Island Riptide Xbox 360 - Screenshot 37Optez pour les compétences qui vous intéressent en fonction de votre style de jeu.

S'ouvrant sur la fin directe de Dead Island, Riptide nous remet rapidement dans le bain. Ainsi, après avoir importé son personnage de Dead Island ou opté pour l'une des cinq badernes disponibles (un seul aventurier étant inédit) débutant directement au Niveau 15, nous voilà à nouveau face au cauchemar. A peine le temps de sourire face aux situations et personnages plus clichés que jamais qu'il faut déjà s'échapper d'un navire militaire venant de s'échouer. Retour au point de départ, et c'est reparti pour une excursion à travers la jungle pour tenter d'en savoir un peu plus sur les origines du virus, la façon de s'en débarrasser et éventuellement trouver un moyen de prendre la poudre d'escampette. Si rapidement, l'exploration prime sur le scénario dont l'intérêt est de toute façon aussi important qu'un Season Final de Derrick, un sentiment de déjà-vu s'invite prestement. Et pour cause, la construction de Riptide est un décalque de celle de son grand frère. La progression à travers une jungle, un immense village servant de hub, des tunnels japonais (remplaçant au pied levé les égouts de Dead Island), une nouvelle ville, une base militaire, tout, absolument tout, est calqué sur le premier épisode. Sachez donc que si vous êtes à la recherche d'originalité, vous n'êtes pas au bon endroit. Par contre, si cet aspect ne vous ennuie pas plus que ça, vous devriez une fois encore prendre un pied immense.

A gore et à cri

Ainsi, si Riptide puise sa force dans les idées de son aîné, il est indéniable que malgré l'absence totale d'ambition du projet, le titre s'en sort grâce à des mécanismes parfaitement huilés. Les zombies courent, frappent, crachent, quelques nouveaux venus nous hurlent dans les oreilles afin de nous déstabiliser et dans ce chaos infernal, l'accent est toujours mis sur la création d'armes bien qu'on puisse dénicher assez vite une palanquée d'armes à feu. Alors oui, on peut déplorer un manque de mods inédits, ok, nos personnages disposent des mêmes capacités mais étrangement, si on est conscient de tous ces défauts, il est à nouveau délectable de parcourir l'aventure. Bien entendu, impossible de se mettre des œillères quand on songe aux nouveautés qui se résument ici à quelques armes supplémentaires (les mines, un lance-missiles ou diverses armes blanches), un nouveau véhicule (le bateau) et les fameuses phases de tower defense. Concernant ce dernier point, autant dire que Techland aurait pu s'en passer. En effet, ces passages vous demanderont de barricader un QG de fortune en plaçant des barbelés et des gatlings à des points stratégiques puis d'arroser pendant de TRES longues minutes des zombies et ce jusqu'à ce que la Horde soit complètement anéantie. Le nom n'est pas anodin puisque ces séquences ne sont ni plus ni moins qu'un mode Horde au sein de l'aventure Solo ou Coop vu qu'il est bien entendu toujours possible de jouer avec trois amis. Bref, le tout s'avère inutile vu qu'entre deux phases de tower defense, on défonce du zombie toutes les cinq minutes.

Sea, sex and gun

Test Dead Island Riptide Xbox 360 - Screenshot 38Les rixes à un contre 20 sont toujours monnaie courante.

Finalement, il est difficile de vivement conseiller Riptide à ceux qui ont fait le précédent opus tant on nous sert ici le même jeu se déroulant dans des environnements différents noyés sous un soleil radieux. Mais d'un autre côté, si vous avez aimé le premier épisode, vous devriez logiquement vous marrer avec ce Riptide, même si Techland ne s'est même pas embêté à régler les défauts de son aîné. En somme, on trouve toujours quantité de petites choses agaçantes (certains sauts qui passent mal, le fait de pouvoir monter en voiture d'un seul côté en mode Solo...) et la fragilité de nos personnages (même de haut niveau) entraîne toujours autant de morts prématurées. Certes, cet aspect induit un système de respawn lié à notre pécule mais on aurait aimé une difficulté un peu mieux gérée dans le sens où ces morts sont davantage gonflantes que pénalisantes vu qu'on obtient rapidement un bon paquet de fric si tant est qu'on fouille un peu partout. Citons aussi le trop-plein de quêtes Fedex ou l'obligation de sillonner à chaque fois en long, en large et en travers la map pour atteindre nos objectifs. Ici aussi, on sent bien que le tout a été pensé pour nous forcer à visiter, à utiliser les véhicules et à crapahuter en dégommant du macchabée mais à force, on finit par se lasser... Même si à intervalles réguliers, la machine redémarre sur les chapeaux de roue à grand renfort de situations démesurées nous permettant de profiter de nouveaux joujoux toujours plus létaux. Dead Island Riptide est-il donc un indispensable ? Nullement, mais si vous savez ce que vous achetez, il y a fort à parier que vous vous amuserez une fois de plus.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Les notes

Manquant d'ambition et recopiant à la virgule près Dead Island, Dead Island Riptide n'est au final qu'un épisode 1.5 de luxe. En effet, si d'un côté, on trouvera dommage de n'y trouver que quelques nouveautés dispensables, on sera malgré tout ravi de replonger dans cet univers kitschissime nous offrant un nouveau terrain de jeu, des combats au corps-à-corps percutants et une énorme durée de vie. Pour autant, si le titre plaira à coup sûr à celles et ceux ayant survécu aux événements de Banoi, impossible de faire l'impasse sur ses défauts et son laxisme. Au final, à vous de voir si vous êtes prêt à dépenser 50 euros dans un épisode jouissif et fendard mais dénué de personnalité.

Les plus

  • Un terrain de jeu toujours aussi vaste
  • De nouvelles armes
  • Quelques créatures inédites
  • L'ambiance coconut
  • Le scénario nanaresque assumé !
  • La recette fonctionne toujours aussi bien, seul ou à quatre
  • Solide durée de vie (18 heures environ si vous le faites à fond)

Les moins

  • Peu de nouveautés
  • Les phases de tower defense inutiles
  • Les soucis de Dead Island n'ont pas été résolus
  • Le scénario nanaresque assumé ?
  • Un énorme copier-coller du premier épisode en termes de structure
  • Des quêtes FEDEX souvent basées sur des allers-retours
  • Techniquement dépassé

Retour haut de page

Infos jeu

Vidéos

Voir les 8 vidéos de Dead Island Riptide