Aperçus Call of Duty : Ghosts- Xbox One

Xbox One

Chaque mois de novembre nous apporte deux choses adulées par les uns et honnies par les autres : il s'agit évidemment du beaujolais nouveau et du Call of Duty annuel. Le millésime 2013 sera-t-il un grand cru ? Dégagera-t-il de subtils arômes de banane, ou va-t-il nous refiler des aigreurs d'estomac ? Concernant le vin, difficile de se prononcer ; voici en revanche un début de réponse sur le jeu, en particulier sur sa partie multijoueur.

Call of Duty : Ghosts

Les Call of Duty sont divisés en deux parties distinctes : une campagne solo linéaire à grand spectacle, et une partie multijoueur. La première a déjà été présentée à l'E3, et ne nous a pas laissé un souvenir impérissable... La seconde vient d'être dévoilée lors d'une conférence tenue par Activision à Los Angeles. Si vous vous intéressez à la série, vous l'avez probablement déjà regardée ; si vous l'avez ratée, nous allons en résumer l'essentiel dans les lignes qui suivent. En outre, l'éditeur était venu avec une version jouable contenant une poignée de cartes. Les nombreux journalistes présents dans la mégapole californienne ont pu s'affronter sur divers modes de jeu. Vous pourrez donc également lire nos impressions sur le gameplay de Ghosts, basées sur deux sessions de jeu sur PC et Xbox One. Mais avant cela, place au récapitulatif de la conf'.

La conférence

Aperçu Call of Duty : Ghosts - Multijoueur Xbox One - Screenshot 17Cet épisode met encore plus l'accent sur le fun.

Je vous fais grâce de la séquence initiale d'autocongratulation, de l'aspect showbiz (partenariat avec Eminem) et de l'habituel couplet patriotique sur les troupes américaines... Passons directement à l'essentiel, c'est-à-dire au multi de ce Call of Duty : Ghosts. Le PDG d'Activision, Eric Hirshberg, a commencé par balancer une série de chiffres : 7 nouveaux modes de jeu, 20 killstreaks et 30 armes inédits... Et plus de 20.000 combinaisons possibles dans l'éditeur de personnages, qui permettra de créer des soldats féminins. Notez que vous pourrez avoir jusqu'à 10 soldats différents, qui évolueront séparément et constitueront votre squad. Plusieurs modes de jeu seront basés sur les escouades, l'IA se chargeant de diriger vos autres troufions. Infinity Ward promet d'ailleurs une intelligence artificielle améliorée, reproduisant le comportement de joueurs humains ; nous n'avons pas pu la voir à l'œuvre, je me garde donc bien de me prononcer à son sujet.

Aperçu Call of Duty : Ghosts - Multijoueur Xbox One - Screenshot 18De nouvelles armes seront disponibles.

Mark Rubin, producteur exécutif de Call of Duty : Ghosts, est ensuite monté sur scène pour évoquer divers aspects du gameplay, notamment le nouveau système de perks. Ils valent désormais de 1 à 5 points, et vous disposerez d'un total de 8 points à dépenser. Vous pourrez donc opter pour 8 perks à 1 point, 2 perks à 4 points, ou toute autre combinaison. M. Rubin a aussi annoncé la disparition des deathstreaks sous les vivats de la foule ! Puis il a parlé des modes Cranked et Search & Rescue, sur lesquels nous reviendrons plus loin, ainsi que des nouvelles possibilités de mouvement (glissade, enjambement d'obstacles et lean contextuel). Enfin, Yale Miller a présenté l'application mobile qui sortira en même temps que le jeu. Elle permettra, en vrac, de sélectionner un loadout, de créer des emblèmes grâce à un éditeur tactile, de chater avec les membres de son clan, etc. A ce propos, Ghosts intégrera une sorte de méta-jeu baptisé Clan Wars, dans lequel les clans s'affronteront pour le contrôle de territoires dans des campagnes d'une durée de deux semaines. La conférence s'est terminée par le dévoilement des différentes éditions du jeu et l'annonce des 4 map packs habituels, regroupés dans un season pass. De ce côté-là, on ne peut pas dire que ce CoD soit très dépaysant...

Les sessions de jeu

Aperçu Call of Duty : Ghosts - Multijoueur Xbox One - Screenshot 19Certains décors seront destructibles.

Nous avons alors pu nous adonner à quelques sessions sur trois cartes. Whiteout est un environnement côtier enneigé, tandis que Strike Zone et Octane sont des villes occidentales en ruines. La première chose que nous avons évaluée fut évidemment les graphismes. Le « nouveau » (en fait pas si nouveau) moteur 3D de Call of Duty : Ghosts a déjà fait couler beaucoup d'encre. Lors de la première présentation du jeu en mai dernier, nous l'avions trouvé plutôt à son avantage. Une fois devant l'écran, il faut bien admettre que nous avons un peu déchanté. Le jeu n'est pas moche, mais il n'est nullement impressionnant, et aura sans doute du mal à soutenir la comparaison avec Battlefield 4 à sa sortie. Les décors sont quand même relativement détaillés, et le jeu était d'une fluidité exemplaire, sur consoles comme sur PC. Infinity Ward a d'ailleurs réitéré son vœu de faire tourner le jeu à 60 images par seconde sur toutes les plates-formes. Quant à la destructibilité – partielle – de l'environnement, difficile de se prononcer à son sujet. Sur Octane, il était possible de faire péter la station-service. Sur Strike Zone, c'est toute la carte qui change après le déclenchement d'une grosse explosion. Attendons de voir d'autres maps pour savoir si cette fonctionnalité enrichit véritablement l'aspect stratégique ; en l'état, elle semble tenir davantage du gadget.

Aperçu Call of Duty : Ghosts - Multijoueur Xbox One - Screenshot 20De nouvelles maps seront bien entendu de la partie.

Outre des sessions de team deathmatch, nous avons essayé deux modes de jeu inédits. Cranked s'inspire du film Crank (Hyper Tension en VF). Après un frag, le joueur devient plus rapide ; en contrepartie, le voilà affublé d'un compte à rebours : il lui reste 30 secondes à vivre avant d'exploser ! Ce délai peut toutefois augmenter en enchaînant d'autres frags. Cela force donc le joueur à se découvrir, à aller chercher l'ennemi au lieu d'attendre tranquillement qu'il passe devant son viseur. Ce mode s'est révélé assez fun à jouer, d'autant que les sensations globales des CoD (vitesse, feeling des armes...) étaient bien au rendez-vous. Les adeptes de la séries ne seront pas dépaysés. Call of Duty : Ghosts s'inscrit dans la tradition, respectant à la lettre l'esprit « FPS arcade » de ses ancêtres. Les nouvelles capacités de mouvement apportent néanmoins un petit plus appréciable, en particulier l'enjambement des obstacles, qui rend les déplacements encore plus fluides.

Aperçu Call of Duty : Ghosts - Multijoueur Xbox One - Screenshot 21Le jeu n'est pour l'instant pas impressionnant visuellement.

Mais « arcade » ne veut pas dire que le jeu est dénué de stratégie pour autant. Le mode Search & Rescue, notamment, nous a paru assez riche de ce point de vue. Il reprend le principe de Counter-Strike, avec une équipe devant poser une bombe au point A ou B, et des défenseurs chargés de les en empêcher. Quand un joueur meurt, il laisse un tag sur le sol. Si un allié s'en empare, le défunt pourra respawner, tandis que si c'est un ennemi qui met la main dessus, il lui faudra attendre la fin du round. L'idée est intéressante, car là encore elle oblige les joueurs à se découvrir pour aller récupérer les tags des morts, les matchs pouvant facilement basculer à l'avantage d'une équipe ou de l'autre en fonction. Notez que le mode reste équilibré, puisque les rôles changent après une mi-temps. Au final, les parties de Search & Rescue sont sans doute celles qui ont le plus emballé les journalistes présents à Los Angeles. Quant à savoir si les nouveautés de cet opus sont suffisantes pour justifier un nouvel investissement... Il faudra attendre de les avoir toutes essayées pour se prononcer.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Nos impressions

  • CptObvious
  • L'avis de CptObviousMessage privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • le 16 août 2013
  • Aperçu Call of Duty : Ghosts : bon
Call of Duty : Ghosts n'est pas l'épisode qui réconciliera la série avec ses détracteurs, ni celui qui fâchera ses fans. Car finalement, son multi n'a rien d'une révolution et s'inscrit plutôt dans la continuité des précédents opus. Si Infinity Ward a bien apporté de nombreuses améliorations (graphismes, mouvements, customisation...), les sensations restent au final assez similaires. Le PDG d'Activision les a résumées en un mot, « fun », et on ne peut qu'être d'accord avec lui sur ce point : le jeu est indéniablement fun. Les adeptes de la série peuvent donc attendre le CoD nouveau avec fébrilité. Quant aux autres, ils pourront continuer à cracher leur bile.

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : COD ghosts COD : ghosts

Vidéos

Voir les 53 vidéos de Call of Duty : Ghosts