Test Shin Megami Tensei : Devil Survivor Overclocked- Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Lorsque trois étudiants lambda du Tokyo contemporain se retrouvent embarqués dans une affaire d'état causée par une invasion démoniaque, cela donne un nouveau jeu de rôle à se mettre sous les pouces sur la console portable de Nintendo. Quoique "nouveau" n'est peut-être pas le bon mot...

Shin Megami Tensei : Devil Survivor Overclocked

L'arrivée d'un Megami Tensei en Europe est toujours une bonne surprise. En effet, cette série de jeux de rôle nippons a bien trop souvent snobé le vieux continent par le passé, et beaucoup sont ceux qui n'ont que récemment découvert cette saga démarrée en 1987. S'il n'est pas toujours facile de suivre le fil des nombreux opus et spin-off apparus depuis, ce Devil Survivor : Overclocked est en fait un remake de l'opus sorti sur Nintendo DS début 2009. Cela dit, l'original n'ayant jamais été édité en France, on peut tout de même se réjouir en faisant une magnifique ola.

Un scénario captivant

Test Shin Megami Tensei : Devil Survivor : Overclocked Nintendo 3DS - Screenshot 14Mais que fait vraiment l'armée ?

Toutefois, au risque de mettre un holà à la ola, je préfère vous prévenir tout de suite. Il semble très déconseillé d'acheter Overclocked si vous avez déjà fait Devil Survivor en import. Les ajouts ne sont pas vraiment nombreux car il faudra se contenter d'un Easy Mode, des voix (anglaises, uniquement), de quelques démons supplémentaires et d'un 8ème jour in-game, qui correspond à peu près à 5 heures de jeu environ. Aucun apport visuel n'a été apporté et le gameplay n'a pas bougé d'un iota. Pour cette raison, je vais donc m'adresser principalement aux néophytes de cet épisode. L'histoire met en scène trois lycéens qui vivent une vie classique dans la capitale nippone. Rapidement, ils mettent la main sur des objets appelés COMP grâce auxquels ils reçoivent des mails prédisant l'avenir. S'ensuit rapidement une invasion de démons en tout genre et la mise en quarantaine de toute la Yamanote Line (qui couvre tous les gros quartiers de la ville) par une armée bien suspecte. Enfermés avec des habitants qui ne comprennent pas trop ce qui se passe, les trois compagnons (la gentille mais un peu paniquée Yuzu, l'expert en informatique Atsuro et vous-même) vont rapidement prendre conscience des possibilités offertes par les COMP, à commencer par la capacité de contrôler des démons.

Tokyo, mon amour

Test Shin Megami Tensei : Devil Survivor : Overclocked Nintendo 3DS - Screenshot 15Vous croiserez régulièrement de nombreux personnages pendant votre enquête.

Et c'est alors qu'une trame complexe commence à se mettre en place. Au fur et à mesure de vos pérégrinations dans la capitale enclavée (via une map), vous allez rencontrer de nouvelles têtes et de vieilles connaissances, dévoilant ainsi de nombreuses intrigues. La plus inquiétante concerne votre propre survie puisqu'un nombre apparaît au-dessus de la tête des personnages indiquant le jour supposé de sa mort et grâce auquel vous comprenez rapidement qu'un drame pourrait éradiquer la zone dans 7 jours. L'enquête qui suit est animée par de très nombreux dialogues qui ont le mérite de ne pas être ennuyeux. En effet, les personnages parlent rarement pour ne rien dire et on rentre relativement facilement dans l'histoire, même si on aurait aimé plus de travail sur le visuel. Parce que se balader d'écran fixe en écran fixe n'a jamais été un bon point pour la mise en scène. On peut aussi regretter les musiques ultra répétitives avec des mélodies très courtes qui tournent en boucle pendant les dialogues ou dans les menus, au point qu'on aurait tendance à jouer au titre sans le son. Un comble pour un jeu de rôle, tout de même ! Bref, si tous les palabres qui constituent le titre font bien avancer l'aventure, le gameplay tourne aussi et surtout autour des combats.

Un système de combat classique ? Pas si sûr...

Test Shin Megami Tensei : Devil Survivor : Overclocked Nintendo 3DS - Screenshot 16Relativement classique de prime abord, Devil Survivor est plus complexe qu'il en a l'air.

Lorsque vous rencontrez une bande de démons ou autre menace, vous vous retrouvez sur une grille classique de jeu de rôle tactique. Après avoir placé vos personnages (chacun épaulé de deux démons, formant ainsi des groupes), chacun joue à son tour et tente de se mettre dans la meilleure position pour affronter les ennemis. Mais la différence avec bon nombre de jeux du genre, c'est qu'une confrontation ne se passe pas de façon automatique. On passe alors en tour par tour à la Dragon Quest, un système qui vous permet de choisir quelles compétences utiliseront votre perso et ses deux démons. L'aspect stratégique tourne alors autour de deux thèmes à la fois distincts et liés : les Extra Turn et les affinités élémentaires. Le premier vous permet d'avoir une deuxième phase d'attaque pour l'un ou plusieurs de vos personnages en combat selon vos actions. Si avoir l'initiative de la confrontation peut aider, faire un coup critique ou encore attaquer l'ennemi sur son point faible peut tendre vers le même résultat, ou même faire perdre le tour supplémentaire d'un ennemi. Et puisque nous parlons de point faible, on en arrive au deuxième point qui concerne les affinités élémentaires de chaque démon. Il est important de bien réfléchir à chacune de ses attaques pour éviter de régénérer bêtement l'opposition. Vu que les affinités sont indiquées sur l'écran du haut, il est dur de se tromper, encore faut-il avoir des personnages aux compétences assez variées pour avoir le choix. Bref, bien que classique de prime abord, le système de combat reste assez intéressant pour ne pas sombrer dans l'ennui, d'autant que la possibilité d'utiliser certaines compétences hors affrontement (sur la grille de déplacement) offre de nouvelles voies vers la victoire.

Fuuuuusioooon !

Test Shin Megami Tensei : Devil Survivor : Overclocked Nintendo 3DS - Screenshot 17La fusion permet d'obtenir de nouveaux démons, légèrement remodelés à notre envie.

D'ailleurs, la gestion des compétences peut rapidement devenir un élément chronophage. En effet, il vous est possible de voler ("cracker" dans le jeu) une skill par chef de groupe et par combat en faisant le choix dès le départ. Pour réussir, il faudra alors veiller à ce que le démon porteur de la compétence soit battu par le bon groupe. Mais si cela ne marche que pour les personnages porteurs de COMP, vous pouvez aussi améliorer vos démons en remplissant une jauge de Magnétite qui augmente à chacune de vos actions. En faisant un maximum d'actions en un seul tour (ce qui peut comprendre plusieurs combats si vous êtes entouré d'adversaires), vous parviendrez à remplir la jauge entièrement et obtiendrez la possibilité de copier une des compétences que vous avez déjà apprises à l'un des démons du groupe. Il existe aussi une autre façon de gérer les capacités des démons : la fusion. En effet, vous obtenez rapidement la possibilité de fusionner deux démons pour en obtenir un nouveau potentiellement plus fort, auquel vous pourrez d'ailleurs adjoindre certaines compétences de ses "parents". Ce système de fusion permet donc non seulement d'obtenir des démons indisponibles autrement (au moins à cet instant T) mais aussi de les personnaliser un peu pour qu'ils s'intègrent à l'équipe. Puisque les montées de niveau des "parents" leur octroient des bonus qui boostent le résultat de la fusion, il y a de quoi s'amuser.

Bon choix

Test Shin Megami Tensei : Devil Survivor : Overclocked Nintendo 3DS - Screenshot 18Il est préférable de faire attention aux affinités élémentaires des ennemis, mais aussi des démons que l'on possède.

Enfin, pour en finir avec la gestion des démons, sachez que vous pouvez à tout moment en récupérer de nouveaux en vous rendant à... la salle aux enchères. En effet, vous allez devoir mettre le prix pour obtenir le compagnon voulu, en sachant que pour chaque spécimen, il existe 5 niveaux représentés par des étoiles qui déterminent les éventuels bonus ou malus de stats alloués. Cela dit, l'intérêt de participer à des enchères avec des IA est relativement maigre et manque clairement de ludisme. Bien sûr, il existe de nombreuses particularités supplémentaires sur lesquelles nous ne nous attarderons pas, comme les fausses enchères ou la récupération d'Auto-Skills par exemple. Tout ce qui compte c'est qu'au final, ce Devil Survivor : Overclocked est un titre que nous conseillerons volontiers aux amateurs de J-RPG en règle générale, car il offre avant tout un cadre intéressant (Tokyo contemporain) et un gameplay certes classique mais dense, surtout lorsque l'on s'attaque aux fusions. Précisons tout de même un point important. Au moment où j'écris ces lignes, deux bugs très gênants existent : le jeu plante lors de certains événements aléatoires pendant les enchères et freeze pendant cinq bonnes minutes quand on veut invoquer un démon pendant une phase de combat. Sachez tout de même qu'un patch est en cours de test et devrait donc débarquer dans les jours qui viennent. Il pourrait même être déjà disponible au moment où vous lisez ses lignes.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Les notes

Si on dissuadera les possesseurs de l'original (en import) de se procurer ce "remake", Shin Megami Tensei : Devil Survivor : Overclocked est une bonne trouvaille pour les fans de J-RPG à l'ancienne. Si son gameplay un peu bâtard peut déjà en accrocher quelques-uns, c'est dans la gestion des démons (achats, fusion) et des compétences qu'il devient vraiment intéressant, sans compter un univers accrocheur et une trame scénaristique plutôt bien ficelée. Même si la réalisation ne vous collera pas au plafond, il y a de quoi tenir de nombreuses heures.

Les plus

  • Une aventure bien rythmée
  • Des personnages intéressants
  • Tout le monde peut mourir
  • Un système de combat assez tactique
  • La fusion des démons
  • L'ajout de voix pour cette version
  • Une difficulté bien corsée
  • L'ajout d'un Easy Mode pour les intéressés
  • Une bonne durée de vie en ligne droite, environ 50 heures
  • Des choix qui influencent vraiment l'histoire et la survie des protagonistes (différentes fins)

Les moins

  • Peu d'intérêt si vous avez fait l'original
  • Une réalisation un poil en deçà
  • Les enchères ne sont pas très amusantes
  • Des musiques qui tapent sur les nerfs
  • Des bugs très gênants, mais déjà en cours de correction

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Ghostlight
  • Développeur : Atlus
  • Type : Jeu de Rôle
  • Multijoueurs : non
  • Sortie France : 29 mars 2013
    (23 août 2011 aux Etats-Unis - 3ème trimestre 2011 au Japon)
  • Version : anglaise
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Web : Site web officiel
Mots-clefs : Shin Megami Tensei : Devil Survivor Over Clock, Shin Megami Tensei : Devil Survivor Overclock