Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Aperçu : Splinter Cell : Blacklist
360

Contributeur

Sam Fisher n’en finit plus de faire parler de lui ! Pour fêter son grand retour sur la scène vidéoludique le 22 août, trois années après l’épisode Conviction, l’agent secret propose une nouvelle balade, manette en mains, dans l’univers de sa nouvelle aventure et notamment de sa campagne en solo…

Outre des modes multi, en coopération et en ligne, qui semblent tout à fait excellents (lire l’aperçu précédent), Splinter Cell BlackList offre bien entendu un mode solo doté d’une véritable histoire. Ainsi, un groupe terroriste, qui se fait appeler Les Ingénieurs, a décidé de frapper un peu partout dans le monde les intérêts américains. Il a donc dressé une liste noire indiquant chaque cible hebdomadaire susceptible de subir une attaque terroriste. A la tête de l’unité Echelon 4, l’agent Sam Fisher a pour mission de tout mettre en œuvre pour stopper ces individus…

QG customisable

On ne peut pas toujours passer inaperçu, de temps à autre, on fait péter un petit truc.

Grâce à son QG flambant neuf, un gros avion surnommé Paladin, notre héros dispose de sérieux atouts dans sa manche pour diriger et coordonner les opérations. D’abord, l’avion tout entier peut être upgradé pour davantage d’efficacité en combat. Six parties du Paladin sont ainsi concernées : la Salle de commandement, l’Infirmerie, les Quartiers de l’équipage, la Rampe de chargement, l’Atelier de Charlie Cole (l’informaticien censé s’occuper de l’équipement de Sam) et enfin le Cockpit. Si vous boostez par exemple ce dernier, les ennemis seront alors beaucoup mieux détectés au sol. Dans la peau de Fisher, le joueur peut se promener à l’intérieur de l’avion et, entre chaque mission, discuter le bout de gras avec sa propre fille par l’intermédiaire d’un téléphone (place alors à la fibre émotionnelle de Sam). Bien sûr, les coéquipiers du héros, Anna Grimsdottir, Isaac Briggs et Charlie ont aussi des choses à dire. D’autant que chacun d’entre eux offre la possibilité d’accéder à des missions alternatives, accessibles en solo et / ou coopération, et se déroulant entre autres au Yémen, en Afghanistan ou encore au Cachemire. Une large carte du monde recense d’ailleurs toutes les missions disponibles au moment où vous la consultez. Surprise : une série de défis à relever en cours de partie s’avère aussi disponible et, mine de rien, semble conforter la bonne durée de vie du jeu. Il s‘agit de plusieurs challenges à réaliser en cours de partie et regroupés dans six sections. Il y a d’abord les Défis Fantôme (ex : éliminer 10 ennemis au gaz soporifique), les Défis Panthère (ex : tuer trois soldats lourds au corps-à-corps sans se faire repérer) et les Défis Assaut (ex : marquer / exécuter 15 ennemis avec des armes bruyantes). Ensuite figurent les Défis Equipement (ex : faire 25 victimes avec le pistolet SC-15), les Défis Coop (ex : trouver un équipier et marquer 1.500 points dans le niveau de la ville abandonnée) et enfin les Défis Espions Vs Mercenaires (ex : tuer 10 ennemis avec le drone du Mercenaire). A cela devraient même s’ajouter des défis hebdomadaires expirant au bout de 7 jours…

Equipement ultra complet

Le dernier arrivé en bas joue à Metal Gear.

Avant de partir en expédition sur le terrain, Sam doit choisir évidemment le meilleur équipement possible. Défini par trois critères (Protection, Discrétion et Maniabilité de l’arme), ce dernier contient au total 8 catégories d’objets indispensables, à acquérir et upgrader grâce aux points remportés à l’issue des missions. Il y a d’abord la Combinaison subdivisée elle-même en 5 sections (Torse, Gant, Pantalon, Bottes et Lumières) avec plusieurs éléments disponibles pour chaque. Ensuite figurent le Camouflage (5 genres tels que désert ou urbain) et les Lunettes (9 types avec des effets quelque peu différents, notamment Pulsation sonar, Haute fréquence ou encore les Lunettes Alpha qui se débloquent en jouant à l’application mobile Splinter Cell Blacklist Spider-Bot). Puis viennent les Gadgets (comme la Caméra-Glue, l’IEM Adhésif ou le drone volant Trirotor) et évidemment les Armes, dont chacune est définie par des critères de Puissance, Précision, Portée et Contrôle. Celles-ci se concrétisent d’abord par des Pistolets de 5 types (F40, 5.7 USG…) et des Grenades de 3 genres (à gaz, explosives sans oublier les Mines ou charges). Enfin, le tout est complété par 28 Armes secondaires, telles que Mitraillette (UMP45…), Fusil d’assaut (Famas…), Fusil Sniper (SR-25)…) et Fusil à pompe (M1014…), ainsi que des Armes spéciales (Pistolet Incapacitant provoquant une décharge électrique ou Arbalète d’une valeur de 100.000 $).

Gameplay accessible

Il tient encore la forme papy Fisher.

Dès l’ouverture plutôt spectaculaire de la campagne solo – l’attaque terroriste d’une base militaire américaine sur l’île de Guam qui se retrouve réduite en cendres par une explosion - le joueur peut sentir qu’il a affaire à forte partie et qu’il ne sera pas simple de venir à bout des ennemis de Sam. D’ailleurs, l’hélicoptère du héros se crashe à la suite de cet attentat. Résultat : le tout premier niveau du jeu vous met dans la peau d’un Sam blessé à la jambe et qui boîte. Ce dernier doit donc essentiellement se contenter de suivre son vieux pote Vic et de faire ce qui lui est demandé, avec pour but final de désactiver un brouilleur radar. Il s’agit ni plus ni moins d’une petite mise en bouche en forme de tutoriel pour apprendre les rudiments du gameplay. Courte mais sympa. Ainsi, outre courir, viser, tirer, se mettre à couvert et faire du bruit pour attirer l’attention, Fisher est capable de marquer à distance jusqu’à trois ennemis et de les exécuter automatiquement dans la foulée en quelques instants. A condition toutefois qu’il soit suffisamment proche et que le curseur apparaisse de couleur rouge au-dessus de la tête des adversaires (assassinat létal ou non selon l’option choisie). En maintenant la croix directionnelle, il est aussi possible de faire apparaître un menu radial en superposition sur l’écran et de sélectionner à la volée armes ou gadgets. Pratique. A noter aussi que le lieu à rejoindre et la distance restante sont indiqués en permanence à l’écran. Il est donc impossible de se perdre. Cela dit, même s’il y a plusieurs chemins pour progresser (passage souterrain, en escaladant une façade…), l’univers n’est pas ouvert et chaque lieu demeure plus ou moins circonscrit. Enfin, pour rappel, il existe trois façons de progresser dans l’aventure : le style Fantôme (infiltration totale sans être repéré), Panthère (être furtif tout en assassinant les ennemis) ou Assaut (tirer dans le tas et tuer tout le monde). Mais rien ne vous empêche de les combiner les uns aux autres et ainsi de cumuler les points à la fin d’une mission…

Voyage périlleux

Bosser pour les services secrets, un bon plan pour voyager gratis.

Amené à voyager aux quatre coins du monde, Sam Fisher se retrouve en Lybie lors de la seconde mission. Il y retrouve une vieille connaissance en la personne de Andriy Kobin, marchand d’armes violent et sans scrupule apparu dans l’épisode Splinter Cell Conviction. L’individu, retenu prisonnier dans la ville de Benghazi, semble détenir des informations sur l’attaque de Guam. A contrecœur, Sam doit donc le libérer afin de l’interroger. Concrètement, l’opération n’apparaît pas trop complexe dans la mesure où il suffit d’alterner les éliminations furtives de gardes et les escalades des façades de quelques maisons. Bref, c’est l’occasion de tester sur le terrain les diverses capacités du héros. Au passage, on pourra regretter le manque de « liberté » par certains moments. Ainsi, lorsque vous avez libéré Kobin et qu’il vous suit pendant quelques minutes, il faut absolument tuer l’intégralité des gardes vous tirant dessus pour espérer progresser… Alors que vous êtes à côté d’une fenêtre grande ouverte qui vous permettrait de filer en un clin d’œil ! D’ailleurs, la cinématique où vous sautez par cette même fenêtre et vous échappez avec Kobin se déclenche seulement lorsque tous les ennemis sont morts. Un peu dommage.

Le mode coop est toujours aussi prometteur.

La difficulté est davantage de mise lors de la mission suivante, à Mirawa, en Irak. Sam y suit la trace d’une commande d’armes faite auprès de Kobin et doit attaquer cette base d’opération des Ingénieurs. Petite originalité ici : la mission débute par une courte séquence de sniping en noir & blanc depuis votre avion. Vous survolez une zone dans laquelle progresse un groupe d’ennemis. Il faut les dégommer les uns après les autres sans qu’aucun d’entre eux s’en aperçoive, sous peine d’échec instantané de la mission. Sympa. Retour sur le terrain ensuite pour Sam qui doit évoluer dans un petit village bondé de belligérants. Pour repérer les lieux et récupérer des informations, le joueur doit alors piloter en vue à la troisième personne un trirotor, plutôt aisé à manœuvrer. Sans dévoiler les rebondissements du scénario, cette mission se conclut par le choix de tuer ou non votre cible. Puis se déclenche ensuite une course à pied en direction du point d’extraction, afin d’échapper à la multitude de missiles qui s’abattent progressivement sur le village et détruisent chaque bâtiment. Facile mais efficace. De toute manière, si les fans hardcore de Fisher veulent retrouver les sensations corsées d’antan, ils ont tout loisir de jouer l’aventure aux niveaux de difficulté Réaliste et surtout Perfectionniste. En effet, ce dernier ne tolère aucune erreur de la part du joueur qui se retrouve totalement dépourvu d’aides (pas de caisses de ravitaillement par exemple). En conclusion, à travers cette nouvelle aventure, Sam Fisher paraît bel et bien faire un joli retour en force !

Nos impressions
A première vue, avec son gameplay accessible et riche en possibilités, son esthétique plutôt réussie et son excellente bande-son (musiques dignes d’une superproduction hollywoodienne et voix françaises entre autres d’Arnold Schwarzenegger et Sean Penn), nul doute que ce nouvel épisode de Splinter Cell devrait séduire un maximum de joueurs. D’autant qu’entre les modes solo, coopératif et multi, la diversité semble assurée, tout comme la durée de vie qui s’annonce importante. Bref, du tout bon en perspective !
Profil de JackBradford
L'avis de JackBradford
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
12 juillet 2013 à 10:04:13
Mis à jour le 12/07/2013 Voir l'historique
Xbox 360 Infiltration Ubisoft Ubisoft Toronto
  • Partager cette page :

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (218)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
]Etampe[
]Etampe[
MP
le 15 Août 2013 à 01:19:03

Ouais, il a l'air bien plus facile (merci les cazu) Mais au pire : on se met en mode très difficile, et c'est parti ;)

Lire la suite...
DantAgainstNero
DantAgainstNero
MP
le 14 Août 2013 à 00:54:26

Ce que je reproche aux Splinter cell de maintenant c'est à dire celui-ci et Conviction, c'est le côté Arène du level design, t'arrive dans une salle où il faut éliminer tout les ennemis avec une routine, c'était trop présent dans Conviction et ça le sera aussi dans celui-ci je pense. C'est dommage. Il n'y a pas vraiment de surprise. Enfin, je me suis refait les anciens y'a pas longtemps, j'ai pris beaucoup plus de plaisir qu'avec Conviction malgré le rythme qui est plus cassé, mais ça c'était la "marque de fabrique". Les standards sont en train de changer pour tout les styles de jeu, il va falloir une adaptation de tout les anciens joueurs, très compliqué pour ma part. Malgré qu'il soit plus court, c'est beaucoup plus poussif pour finir un jeu maintenant, dans mon cas.

Lire la suite...
shadows_83
shadows_83
MP
le 07 Août 2013 à 00:40:10

De la 1er personne non mais je rêve !!?

Lire la suite...
StarForce8
StarForce8
MP
le 06 Août 2013 à 18:09:53

c'est pour ca que je prie pour que celui la soit plus dans la lignée des anciens que conviction

rien que l'effet absolument immonde noir et blanc quand on passe dans l'obscurité dans conviction m'a saoulé comme pas possible

Lire la suite...
StarForce8
StarForce8
MP
le 06 Août 2013 à 18:08:39

JoellOrtiz Voir le profil de JoellOrtiz
Posté le 12 juillet 2013 à 11:37:30 Avertir un administrateur
Double Agent c'est de l'infiltration pure c'est le meilleur après Chaos theory :ok:

Le problème c'est pas de jouer de jour c'est le gameplay , Blacklist sera une merde , c'est une jouabilité basée sur l'exécution :rire: :rire:

+1,double agent est franchement bien,il est dans la lignée des anciens..étant un très grand fan de la série,les 4 premiers je les refait sans arret avec toujours autant de plaisir....conviction c'est bien simple,j'ai meme pas fait la moitié du jeu!!

Lire la suite...
DunwaIl
DunwaIl
MP
le 05 Août 2013 à 16:36:30

Il s'annonce plutôt bien ! :-)

Lire la suite...
spartan_343
spartan_343
MP
le 04 Août 2013 à 03:23:50

fermer la un peu la ! les kikoo devant leur ordi , vous fait pitch! attendez une vidéo de game play !C'est comme pour Hitman les kikoo criée sos sos ! Et à sa sortie le jeu été une pure tuerie ! :play: j'ai hâte !

Lire la suite...
LE-GROS-RATEAU
LE-GROS-RATEAU
MP
le 01 Août 2013 à 11:31:00

Ca devient lassant tous ces jeux adaptés aux cazu. Toujours plus court, toujours plus facile :honte:

Lire la suite...
GouKen91
GouKen91
MP
le 01 Août 2013 à 08:49:04

Owiiii :bave:

Lire la suite...
Thuin
Thuin
MP
le 01 Août 2013 à 02:18:05

J'ai hâte !

Lire la suite...
Splinter Cell Blacklist
PC WiiU PS3 360
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (16)
  • News (43)
  • Vidéos (52)
  • Images (681)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (13)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Splinter Cell : Blacklist sur 360
    -
    360
  • Aperçu : Splinter Cell : Blacklist sur 360
    - 218
    360
  • Aperçu : Splinter Cell Blacklist sur 360
    - 19
    360
  • Aperçu : Splinter Cell Blacklist sur 360
    - 23
    360
  • Aperçu : Splinter Cell Blacklist - E3 2012 sur 360
    - 66
    360
Boutique
  • Splinter Cell Blacklist 360
    17.73 € Neuf
    18.50 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.