Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Incredipede
Mac

Contributeur

Les expériences un peu loufoques proposées par certains titres indépendants se multiplient, et Incredipede en fait bien partie, comme vous allez rapidement le comprendre.

En effet, ce jeu d'adresse paru sur PC et Mac, créé par Colin et Sarah Northway, avec des graphismes de Thomas Shahan, se pare déjà d'un environnement au design assez particulier, et en deux dimensions. On y joue dans des décors un peu naïfs, assez jolis à regarder, et composés de quelques couleurs assez neutres. L'ambiance sud-américaine est posée. Et on y incarne... un œil, sur lequel viennent se greffer des membres et des muscles, oui oui. Car cette petite nana nommée Quozzle (oui, c'est une fille), va devoir essayer de rejoindre un village lointain, afin de tenter de retrouver sa famille, kidnappée par de vilains humains qui ont débarqué sur la terre ferme et ont tout saccagé. Ce scénario simple donnera ainsi lieu à une succession d'une soixantaine de niveaux, regroupés en trois mondes distincts.

En début de niveau, c'est au joueur de modeler le personnage, en mode difficile.

Notre petit œil à pattes devra donc, dans chaque niveau, rejoindre la sortie symbolisée par un halo jaune vertical, en ayant au préalable récupéré un ou plusieurs items bien mis en évidence, en passant dessus, ou en les faisant tomber et rouler d'eux-mêmes jusqu'au fameux bandeau jaune. Car Incredipede est un jeu basé sur la physique, comme vous allez rapidement le comprendre. Au lancement d'une partie, le jeu vous demande si vous souhaitez essayer le mode normal ou le mode difficile, ce qui changera la donne de manière très considérable. En effet, Incredipede peut être joué de deux manières assez différentes. En mode normal, à chaque début de niveau, notre personnage revêt une forme particulière que l'on ne pourra pas modifier, les membres et les muscles étant déjà « mis en place ». Il ne vous restera plus, ensuite, qu'à déplacer la créature, un brin monstrueuse, à l'aide des touches du clavier, pour lui faire atteindre son ou ses but(s). Dans ce mode, certains niveaux ne sont pas forcément évidents, mais il est possible de progresser assez facilement, sans trop de soucis. On se sert donc des touches A et S, puis également K et L pour déplacer les membres du monstre (clavier QWERTY), en jouant avec la physique pour se mouvoir. Malgré la relative facilité de l'ensemble, il est parfois peu évident de se déplacer comme on le veut, et il faudra s'y reprendre à plusieurs fois.

Le halo jaune symbolise la fin du niveau.

Mais les choses se corsent vraiment en mode Difficile, puisqu'il change totalement la donne, en nous permettant de créer et de modifier notre créature à l'envi, en début de niveau, afin de l'adapter à la configuration du lieu et au but à atteindre. Avec la souris, on peut ajouter des membres à notre œil de base, les agrandir ou les rétrécir, les faire complètement disparaître ou même en faire pousser un à partir d'un membre déjà présent. Et pour articuler ces membres, on y ajoutera des muscles, en choisissant justement le sens dans lequel ils se meuvent. Ce qui donne beaucoup de possibilités, et surtout beaucoup d'arrachage de tête : la nôtre. Après plusieurs heures de jeu, il est en effet encore difficile d'anticiper les mouvements de la bête en fonction des membres qu'on lui a greffés, et on finira par créer un monstre qui rampe, crapahute plus ou moins, en tentant d'atteindre notre but, tant bien que mal. Pourtant, il ne faudra pas forcément se contenter de si peu, puisqu'à chaque fin de niveau, vous pourrez observer le temps mis pour le boucler, ou le nombre de membres et de muscles ajoutés pour y arriver. Le score pourra être partagé dans des classements en ligne. Vous pourrez également partager la créature avec laquelle vous aurez fini le niveau avec les autres joueurs. D'ailleurs, pour chaque niveau, il est possible de choisir une créature de la communauté pour jouer avec telle quelle, ou la modifier avant de boucler le niveau. Marrant. Au final, Incredipede fait son petit effet, même si le joueur aura parfois beaucoup de mal à créer la bête parfaite, qui sera à même de l'emmener le plus vite possible vers la sortie.

Le jeu ne voulant pas se laisser capturer, les images accompagnant l'article sont celles de l'éditeur.

Les notes
+ Points positifs
  • Concept original
  • Création facile et intuitive de nos monstres
  • Des niveaux courts, une progression rythmée
  • Une ambiance qui ne laisse pas indifférent
- Points négatifs
  • Les musiques peuvent être répétitives
  • Notre personnage est vraiment laid à regarder
  • Manque de précision lors des déplacements et il est difficile de prévoir à l'avance les mouvements du personnage créé
  • Un peu cher (14 euros sur Steam) pour 60 courts niveaux

L'ovni Incredipede a quelques atouts à même d'éveiller l'intérêt du joueur, qui aura plaisir à créer des créatures pour tenter de les déplacer, ou à s'emparer de celles déjà présentes dans le jeu. On aurait aimé qu'il soit plus facile d'anticiper les mouvements de notre œil à pattes en fonction des modifications apportées, mais en l'état, et malgré son tarif un peu élevé, ce titre indépendant pourra en charmer plus d'un.

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
04 avril 2013 à 19:21:09
14/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 04/04/2013 Voir l'historique
Mac Adresse Création Northway Games
  • Partager cette page :
Incredipede
PC Mac
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News
  • Vidéos (2)
  • Images (22)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Incredipede sur Mac
    -
    MAC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.