Aperçus Forza Motorsport 5- Xbox One

Xbox One

Si Sony mise sur #Driveclub pour contenter les fans de jeux de course au lancement de la PS4, Microsoft lui, s'est évidemment tourné vers Turn10 pour que la Xbox One débarque en compagnie d'un nouveau Forza Motorsport. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'avec ce cinquième opus (le sixième en réalité), la next-gen est déjà là.

Forza Motorsport 5

Forza Motorsport 5 est une sorte de vitrine technologique de la Xbox One. En effet, ne cherchez pas plus loin le plus beau jeu de course du moment, le bébé de Turn10 n'a à ce jour aucun concurrent sur le terrain des graphismes et de la technique. C'est ce qui est ressorti des deux contacts que nous avons pu nouer avec la simulation, que ce soit manette en mains dans un premier temps ou à travers une présentation plus détaillée par la suite. In-game, le titre est bluffant de finesse et de fluidité (1080p et 60 fps parleront aux puristes). L'ensemble est parfaitement homogène et les autos ne sont pas les seuls modèles à jouir d'un soin particulier puisque c'est toute la réalisation qui dépote, du public aux arrière-plans en passant par la piste ou les potentiels bâtiments qui l'habitent. Mais c'est surtout en vue intérieure que Forza 5 s'apprécie et nous flatte la rétine. Les effets d'ombres et de lumières et la gestion du soleil font merveille, éblouissant régulièrement le joueur, dans tous les sens du terme.

American Car Wash

Aperçu Forza Motorsport 5 - E3 2013 Xbox One - Screenshot 6Oh la belle jaune !

Bref, si nombre de jeux nouvelle génération n'ont pas tenu leurs promesses techniquement parlant, Forza 5 le fait pour eux et pourrait très bien débarquer dans nos rayons dès demain. Le passage par Forzavista ne fait que le confirmer. Forzavista, c'est ce délicieux moment durant lequel l'utilisateur s'approche de sa monture et peut en faire le tour, ouvrir portes et capot, s’asseoir au volant et démarrer la bête, puis recommencer l'opération autant de fois qu'il le souhaite. Et là encore, le souci du détail force le respect. Les reflets sont par exemple ahurissants de justesse. Mais résumer Forza à sa technique serait un sacré raccourci. Pourtant, il faut bien admettre que sur la piste, les véritables nouveautés se font rares au point que l'on n'ait besoin d'aucune phase d'adaptation pour faire corps avec son bolide. Même mix de simulation et d'arcade que Forza 4, même système d'activation ou non d'aides au pilotage, physique très similaire, sensations quasi identiques, bref, Turn10 n'a pas forcément trouvé la clé pour nous offrir une nouvelle façon de piloter.

Forza 5 clone votre façon de piloter !

Aperçu Forza Motorsport 5 - E3 2013 Xbox One - Screenshot 18Oh la belle rouge !

Toutefois, quelques fonctionnalités de choix débarquent dans Forza 5, dont certaines devraient changer notre manière d'affronter l'intelligence artificielle. En effet, las de n'avoir jamais pu développer d'IA à leur goût, les petits gars de Turn10 ont imaginé un système qui analyse le comportement de joueurs comme vous et moi, et parvient à le retranscrire dans une IA qui, au final, copie vos faits et gestes. Concrètement, vous pouvez choisir de ne jamais jouer contre une IA en solo, mais d'affronter vos amis par procuration ! La technologie Drivatar est hallucinante et surtout, elle vous permet de gagner des points et de l'XP en ligne pendant que votre pendant virtuel affronte vos potes, alors même que votre console est éteinte. Ce n'est pas cela qu'on appelle la next-gen ? L'autre gros plus de Forza 5, c'est son exploitation de gâchettes « vibrantes » puisque vous ressentirez par exemple l'effet du déclenchement de l'ABS dans vos doigts. Un détail, certes, mais qui prouve que Turn10 ne laisse rien au hasard et compte bien offrir une expérience de jeu immersive au possible aux joueurs allergiques aux volants ou n'ayant pas les moyens d'investir dans ce genre d'accessoires.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Nos impressions

Forza Motorsport 5 est une claque visuelle. Mais pas seulement. C'est aussi l'un des premiers jeux de course qui se penche sérieusement sur les problèmes d'IA que nous rencontrons depuis de trop longues années et qui sont grosso modo les mêmes d'un titre à l'autre. Avec Drivatar, Turn10 entend bien révolutionner la façon dont nous courons contre nos adversaires, rendant un peu plus floue encore la barrière entre solo et multijoueur. Nous n'avons qu'une hâte : pouvoir vérifier tout ça manette en mains, le plus tôt possible.

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Microsoft
  • Développeur : Turn 10
  • Type : Course
  • Multijoueurs : 8 joueurs en ligne
  • Sortie France : 22 novembre 2013
  • Version : française
  • Classification : Pour tous publics

Vidéos

Voir les 36 vidéos de Forza Motorsport 5