Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Kentucky Route Zero - Acte 1
Mac

Contributeur

Bienheureux finaliste de la dernière édition du Festival des Jeux Indépendants (IGF), Kentucky Route Zero a depuis fait couler beaucoup d'encre, virtuelle ou non. Il faut dire que ce titre, développé par Cardboard Computer, a tout de l'Objet Vidéoludique Non Indentifié. Point'n click narratif et vaporeux dans lequel le joueur détermine lui-même la teneur de la narration, Kentucky Route Zero invite en effet à la contemplation tout autant qu'à la réflexion. De fait, ce premier épisode d'une série de cinq chapitres ne parlera qu'à une certaine catégorie de joueurs désireux de se laisser porter par un univers étrange, déroutant mais finalement très accrocheur.

Vous l'avez compris, ce Kentucky Route Zero – Acte 1 constitue donc une introduction, une sorte d'avant-goût de ce qui attendra les joueurs dans les quatre épisodes prévus pour lui faire suite. C'est aussi une aventure qui parlera différemment aux gens, en fonction de leur sensibilité, car plutôt qu'un jeu, Kentucky Route Zero s'apparente surtout à une promenade planante où l'atmosphère a plus d'importance que vos coups de souris. Aussi, même s'il est un peu vain de décrire tout cela tant l'interprétation et le ressenti varieront d'un joueur à l'autre, essayons tout de même de vous mettre en condition.

C'est le joueur qui détermine la narration

Mystérieux, inquiétant mais pas trop, le jeu se joue souvent de nos perceptions et de nos attentes.

Sous son apparence de point & click un peu old-school, le soft nous fait nous intéresser aux pérégrinations de Conway, un livreur d'antiquités qui cherche à dénicher la fameuse Route Zero. Si cela semble tout simple, on comprend vite que cette livraison va rapidement prendre des airs de quête initiatique, baignée de mystères et entrecoupée de séquences qui confinent souvent à l'absurde. Mais dès l'abord, le titre surprend surtout par la façon dont il vous laisse définir le passé et le background de Conway. Point de menus non, mais des conversations dans lesquelles vous aurez le choix de la réplique, sans que cela semble avoir d'influence sur le déroulement de l'aventure. Ainsi, lorsque vous vous adressez au chien qui semble vous accompagner, votre choix de réplique détermine son nom et son sexe. C'est à vous de décider de le traiter comme un ami de longue date ou de l'ignorer superbement. Même combat lorsqu'il s'agit de discuter avec le tenancier aveugle d'une station-service en forme de cheval. Vous montrerez-vous poète en prenant le temps de discuter avec lui du soleil couchant ou foncerez-vous bille en tête pour lui demander votre route ? A vous de voir, à vous de ressentir, car il ne semble pas y avoir de bonne ou de mauvaise décision à prendre. La narration est vôtre, et c'est là tout l'intérêt de Kentucky Road Zero, mais c'est aussi ça qui poussera la majorité des joueurs à trouver le jeu chiant et intorchable.

Des bizarreries soutenues par une chouette réalisation

Ainsi, c'est à vous de faire de Conway votre personnage et de le faire réagir comme vous voulez à des situations qui deviennent de plus en plus fumeuses, à l'image de ces gens croisés dans le sous-sol de la station-service. Tous absorbés par une partie de jeu de rôle, ils ne font guère attention à vous et lorsque vous reviendrez les voir pour tenter de les secouer, ils auront vraisemblablement disparu. Et que dire de l'ordinateur de la même station, qui se borne à vous dire que votre destination n'existe pas ? Etrange, oui, étrange. Et quand vous reprendrez la route avec votre camion et votre chien, le titre se bornera alors à afficher une carte du Kentucky sur laquelle vous serez libre de suivre les quelques indications dont vous disposez, ou pas. Kentucky Route Zero prendra alors des airs de fiction interactive textuelle. Discuterez-vous avec un guitariste sur un coin de route ou prendrez-vous le temps d'explorer un musée ? Quoi qu'il en soit, tout ou presque passera par des textes en anglais, superbement écrits, toujours mystérieux, toujours plaisants et planants. D'autres séquences, plus importantes - ou pas - vous verront vraiment explorer de nouveaux lieux comme vous l'aviez fait pour la station-service. Et si le but semble toujours être de dénicher la fameuse Route Zero, on ne fait finalement que se laisser porter, au fil des rencontres, grâce à des graphismes simples, tout en angles, mais éminemment esthétiques ainsi que par une bande-son somptueuse, en parfaite adéquation avec le look du jeu. Et lorsque arrive la fin de ce premier chapitre, après une ou deux heures de jeu (en fonction de nos errances), on a l'impression de sortir d'un songe, désorienté, heureux et triste mais pourtant impatient de découvrir la suite.

Chargement du lecteur vidéo...
Les notes
+ Points positifs
  • Une atmosphère unique
  • Le joueur régit lui-même la narration
  • Des textes et conversations parfois superbes
  • Le style graphique
  • La bande-son de Ben Babbitt et les morceaux interprétés par The Bedquilt Ramblers
- Points négatifs
  • Pas de gameplay à proprement parler
  • Un anglais plutôt avancé est nécessaire
  • Une "fin" très brutale

Kentucky Route Zero – Acte 1 n'est pas un jeu vidéo au sens où on l'entend habituellement. Il fonctionne certes sur un PC, avec une souris, mais c'est avant tout une histoire, protéiforme, dont on décide vaguement l'orientation, tout en se laissant bercer par une chouette réalisation, une superbe bande-son et des dialogues anglais aussi étranges que bien écrits. En conséquence, nous recommandons aux lecteurs intéressés de bien regarder l'extrait proposé et de ne se laisser tenter que si celui-ci vous intrigue. En ce qui nous concerne en revanche, on attend les prochains épisodes avec beaucoup d'impatience.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
04 avril 2013 à 16:53:27
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 04/04/2013 Voir l'historique
Mac Aventure Point'n Click Cardboard Computer
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (2)
  • Vidéos (3)
  • Images (52)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Kentucky Route Zero - Acte 1 sur Mac
    -
    MAC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.