Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Sly Cooper : Voleurs à travers le Temps
PS3

Sly Cooper nous a fait peur ! Cherchait-il à battre le record du silence radio le plus insoutenable ou voulait-il seulement tester notre résistance à toute épreuve ? Tout cela n'a plus aucune importance à présent puisque le moment est enfin venu de le retrouver dans un épisode complètement inédit... attendu depuis maintenant plus de sept ans par les joueurs !

En seulement trois opus, le studio Sucker Punch a su faire de Sly Cooper une série unique en son genre, repérée très vite comme incontournable. Ses atouts maîtres : un gameplay diversifié, une réalisation cartoon irrésistible, un humour décapant et des personnages qui sont désormais entrés dans l'Histoire du jeu vidéo. Dans ces conditions, pas facile pour l'équipe de Sanzaru Games de reprendre le flambeau avec un quatrième épisode attendu avec angoisse par tous les fans de la franchise. Alors soyez rassuré car c'est un titre de très haute tenue que l'on découvre sur PS3 et PlayStation Vita, le développeur ne trahissant à aucun moment l'esprit inimitable de la série.

Une histoire de famille

Comme son sous-titre l'indique assez clairement, ce nouveau voyage entraîne Sly et sa bande dans une expédition mouvementée à travers le temps. Nos amis sont à présent lancés sur les traces des ancêtres de Sly lui-même et vont tenter de préserver les secrets du clan Cooper en empêchant certains individus mal intentionnés de s'en emparer. Cela permet non seulement à la série d'explorer différentes périodes temporelles en plus des changements de lieux traditionnels, mais c'est aussi l'occasion de faire intervenir les lointains cousins du raton laveur qui auront chacun l'opportunité de prouver leur valeur à un moment ou un autre de l'aventure. Ce quatrième volet est d'ailleurs celui qui compte le plus de personnages jouables à son actif, puisqu'aux cinq ancêtres de Sly s'ajoutent évidemment notre héros et sa bande composée de la tortue en fauteuil roulant Bentley (le cerveau), de l'hippopotame Murray (les muscles), et même de la très farouche Carmelita Fox, toujours d'aussi bonne humeur.

Chacun sa panoplie

Prenant comme point de départ la capitale française, le périple démarre en terrain connu pour prendre bien vite une tournure plus exotique avec un détour sympathique au pays des sushis, en pleine période féodale. Rioichi, l'ancêtre japonais de Sly, est passé maître dans l'art de la dissimulation ninja, sa technique du dragon bondissant lui permettant d'évoluer avec légèreté et discrétion sans jamais éveiller l'attention de ses ennemis. Sans transition, le soft nous entraîne ensuite au Far West, aux côtés de Tennessee Kid Cooper, le plus grand hors-la-loi de l'ouest américain. Privilégiant les armes à feu avec sa technique du multi-coup capable d'aligner plusieurs cibles en même temps, ce personnage est l'occasion de constater que les ancêtres de Sly sont loin d'être de simples redites du raton laveur. Car avec Tennessee, l'action vire très vite au TPS et permet de faire retomber la pression après un monde basé essentiellement sur la furtivité. Puis vient le tour de Bob, un ancêtre préhistorique vivant à l'ère glaciaire que ce bon vieux Murray prend rapidement sous son aile pour en faire un champion. Suffisamment agile pour escalader même les parois de glace, l'élève ne risque-t-il pas de dépasser le maître ? Sans trop en dire sur la suite, sachez que le gang Cooper aura aussi l'occasion de rencontrer Richard Coeur de Raton, à l'époque médiévale, ainsi qu'un ancêtre oriental dans un environnement typé Mille-et-Une-Nuits.

Tout le monde veut sa part du gâteau

Mais l'intérêt de ces incursions dans le passé réside aussi dans la possibilité qui est offerte à Sly de revêtir à chaque fois un nouveau costume. Toutes ces panoplies possèdent leurs propres particularités, comme l'armure de samouraï qui résiste aux flammes, la tenue de prisonnier et son boulet de trois tonnes, le costume d'archer qui permet de diriger la flèche dans les airs, ou encore la fourrure du tigre à dents de sabre pour faire le mort ou bondir comme un félin. Une fois débloqués, ces déguisements sont utilisables à n'importe quel moment dans la peau de Sly, chacun se prêtant particulièrement bien à l'un des mondes du jeu. Même Murray et Bentley auront droit à leur moment de gloire (ou de honte ?!) dans des scènes aussi inattendues que délirantes. Les phases de piratage flirtent de plus en plus avec des séquences de shoot'em up intelligentes, quitte parfois à recourir au gyroscope de la manette, et l'on trouve toujours un nombre improbable de gadgets et autres techniques à débloquer via le terminal du VoleurNet. A l'image des costumes, toutes ces améliorations relancent l'intérêt du jeu dès lors qu'on part en quête des multiples bonus cachés.

La chasse aux bouteilles !

Car si l'on peut terminer le jeu en une dizaine d'heures en ligne droite, viser les 100% relance complètement la donne quand on sait combien les secrets sont nombreux dans cet épisode. N'oublions pas qu'entre chaque mission, le jeu nous ramène dans un environnement ouvert que l'on peut explorer librement en s'aidant justement des éléments débloqués pour progresser plus efficacement afin de surprendre les ennemis sans oublier de leur faire les poches. Outre la trentaine de bouteilles à récupérer dans chaque niveau pour déverrouiller les coffres-forts, on compte aussi les trésors qu'il faut ramener rapidement au refuge sans se faire toucher, les masques de Sly ou encore les trophées et les mini-jeux à débloquer au repaire. L'interface permet de retourner à volonté dans les époques déjà visitées pour les fouiller plus en profondeur ou de relancer n'importe quelle mission terminée, chaque monde comportant comme toujours un gros boss attitré. Bien que parfaitement dosé, le niveau de difficulté se révèle tout de même relativement simple dans la mesure où les checkpoints sont omniprésents. Notez aussi que l'achat de la version PS3 permet de télécharger la version complète sur Vita et que le jeu comporte une fonction cross-save qui permet de poursuivre sur Vita une partie entamée sur PS3 ou inversement. Enfin l'option cross-play donne la possibilité d'utiliser la Vita comme lunettes à rayons X pour découvrir des objets cachés sur la version PS3.

Les notes
+ Points positifs
  • La variété des phases de jeu
  • Les situations délirantes
  • Les voyages dans le temps
  • Grand nombre de personnages jouables
  • Les panoplies pour Sly
  • Les voix françaises indissociables de la série
  • La multitude de bonus cachés
  • Le cross-buy / cross-play PS3-Vita
- Points négatifs
  • La longueur scandaleuse des temps de chargement
  • Challenge peu élevé
  • Un poil court (environ 10 heures) si on ne vise pas les 100%

Depuis le temps qu'on attendait ce grand retour de Sly Cooper, on ne peut que s'incliner devant la façon dont le développeur a su restituer l'atmosphère si particulière de la série dans cet épisode inédit. La multiplicité de personnages jouables, la diversité des situations proposées, l'humour omniprésent et le gameplay aux petits oignons rendent l'expérience de jeu inoubliable. Si vous ne connaissez pas encore la série, c'est sans doute le moment de réparer cet oubli !

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
21 mars 2013 à 16:30:39
17/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (193)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 21/03/2013 Voir l'historique
PlayStation 3 Action Plate-Forme Sony Sanzaru Games
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (23)
  • Vidéos (27)
  • Images (1280)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (5)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Dossier : La série Sly Cooper
    - 63
    PS3 - VITA - PS2
  • Test : Sly Cooper : Voleurs à travers le Temps sur PS3
    -
    PS3
  • Aperçu : Sly Cooper Thieves in Time - GC 2011 sur PS3
    - 91
    PS3
Boutique
  • Sly Cooper : Voleurs à travers le Temps PS3
    19.99 € Neuf
    18.80 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.