Menu
Ys IV : Mask of the Sun
  • Tout support
  • PS2
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Ys IV : Mask of the Sun / Ys IV : Mask of the Sun sur SNES /

Test Ys IV : Mask of the Sun sur SNES du 07/03/2013

Test : Ys IV : Mask of the Sun
SNES
Ys IV : Mask of the Sun
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
07 mars 2013 à 14:02:39
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

Avec son scrolling horizontal, son aventure décousue et l'abandon pur et simple du background de la série, il est clair que Ys III a divisé les foules en tentant maladroitement de bousculer les habitudes des joueurs. C'est donc au tour de Ys IV d'entrer en jeu, et croyez-moi, il va très vite vous faire oublier les déboires de l'épisode précédent ! Allez hop, on recoiffe la tignasse écarlate de notre bon vieux Adol et on repart pour de nouvelles aventures dignes des premiers jeux de la série. Et cette fois-ci, on met les voiles pour la mystérieuse région de Celceta. Ho ! hisse !, Ho ! Ys !

Ys IV : Mask of the Sun

Un jeu, trois versions différentes

Avant de nous pencher sur ce quatrième opus, il est important de mentionner qu'il existe à la base deux versions : Ys IV : Mask of the Sun sur Super NES et Ys IV : Dawn of Ys sur PC Engine. Nihon Falcom, qui s'occupe habituellement de la série, a délégué le développement de ce quatrième épisode à deux studios différents. Partant des mêmes grands axes scénaristiques et musicaux, il en résulte finalement deux Ys IV traitant tous les deux de la même aventure, mais d'un point de vue totalement différent. Chronologiquement parlant, chacun d'eux se déroule entre l'épisode II et III de la série. Depuis fin 2012, une troisième version a vu le jour sur PS Vita sous l'appellation de Ys : Foliage Ocean in Celceta. Développé cette fois par Nihon Falcom, cet opus est considéré comme étant la version la plus «officielle» de Ys IV.

Retour aux sources

Ys IV : Mask of the Sun
Le jeu débute sur une rétrospective de la série.
Parenthèse effectuée, attardons-nous dès à présent sur cette version Super NES. Le jeu débute par une cinématique montrant Adol sur une plage, songeur et se remémorant ses aventures passées. Le joueur a ainsi droit à une jolie rétrospective des événements qui se sont déroulés dans Ys I et Ys II. A ce moment-là, les retrouvailles avec le background d'Ys font littéralement chaud au cœur, là où Ys III l'avait complètement mis de côté. Le joueur aura d'ailleurs l'occasion de croiser de nombreux lieux et personnages familiers, sans parler des références omniprésentes. Une fois la rétrospective terminée, Adol aperçoit une bouteille rejetée par la mer. Cette dernière contient une lettre, malheureusement rédigée dans une langue incompréhensible. Avec l'aide d'un ami, Adol déchiffre la lettre et apprend que la région de Celceta est en danger. Ni une, ni deux, Adol enfile sa panoplie d'aventurier et s'embarque dans de nouvelles et trépidantes péripéties.

Ys IV : Mask of the Sun
En fonction du pixel d'impact, vous infligez plus ou moins de dégâts.
Le début s'annonce très dirigiste, mais permet de s'imprégner tout en douceur de l'atmosphère de la série. Il ne faut finalement pas très longtemps avant d'être totalement seul, une pauvre épée en main et un vieux bouclier de l'autre. Et c'est parti, allons dégommer des monstres ! A partir de là, tout joueur ayant touché aux deux premiers épisodes de la série retrouvera instantanément ses marques. Pour les non connaisseurs, Ys possède un système de combat assez particulier au premier abord. Aucune touche d'attaque, le but est tout simplement de foncer dans le tas. Mais attention, en fonction du pixel d'impact et de votre mobilité, vous infligez ou recevez plus ou moins de dégâts. En pratique il faut quand même un léger temps d'adaptation, surtout que la vitesse d'Adol et des ennemis est bien plus importante dans ce quatrième opus.

Hardcore ?

Ys IV : Mask of the Sun
Les épées magiques sont vite délaissées au profit d'armes plus puissantes.
Si les premiers monstres se montrent plutôt simples à prendre à revers, les combats suivants demandent bien plus de dextérité. Autant dire que la croix directionnelle a intérêt à être bien accrochée à votre manette ! Les ennemis ont en plus une fâcheuse tendance à réapparaître très rapidement, et revenir sur ses pas est souvent synonyme d'embuscades. Jouer à Ys IV, c'est être constamment en mouvement et habile de ses doigts, sous peine de voir ses points de vie s'égrainer à une vitesse folle. Du bon jeu hardcore comme on en faisait autrefois, me direz-vous ? Eh bien les apparences sont trompeuses, car Ys IV reste très accessible. Voir trop. La plupart du temps, ce sont les boss qui posent un souci. Mais le leveling se fait tellement naturellement et rapidement qu'il suffit de quelques minutes pour posséder le niveau adéquat. De plus, bien que la santé se régénère uniquement en extérieur, les donjons sont truffés de zones de transition permettant un soin automatique. Au niveau des sauvegardes, vous pouvez en effectuer absolument quand bon vous semble... sauf face à un boss, évidemment. Notez qu'au niveau des objets consommables, vous ne pouvez, comme à l'accoutumée, posséder qu'un exemplaire de chaque. En d'autres termes, si vous butez sur un passage un brin corsé, faites un peu de leveling en profitant du soin automatique et le tour est joué.

Oh, de la magie

Ys IV : Mask of the Sun
Un passage qui ravivera quelques mauvais souvenirs aux fans...
Apparaissant pour la première fois dans le second volet de la série, la magie est de nouveau présente ici. Il existe en effet quatre épées élémentaires trouvables quasi-automatiquement en cours d'aventure, et qui permettent d'utiliser l'élément qui leur est associé sous forme de magie. Cela consomme des MP, et il est possible de renforcer l'effet et la puissance de chaque sort via différents ornements à trouver durant votre aventure. Mais autant dire qu'à part la dernière épée permettant de vous soigner, l'utilisation de la magie reste vraiment anecdotique. Les combats sont bien trop rapides et contraignants pour tenter de viser les ennemis à distance. Leur puissance n'est d'ailleurs pas fameuse, et se révèle de surcroît inutile face aux boss. C'est un gadget qu'on teste quelques minutes puis qu'on délaisse ensuite complètement. Le fait de posséder très rapidement de nouvelles épées, non magiques mais bien plus puissantes, n'aide vraiment pas non plus.

Un équilibre parfait

Ys IV : Mask of the Sun
Pas de réel challenge, un système de magie un peu bancal... cela fait peut-être tâche présenté ainsi, pourtant on en vient à complètement occulter ces détails finalement insignifiants. En parcourant Ys IV, on ressent en fait un juste équilibre du début à la fin. Au niveau de la trame scénaristique, l'histoire bien que très simpliste est déballée au compte-gouttes et nous plonge avec minutie au cœur de l'intrigue. Concernant le gameplay, les zones de transitions pour se soigner automatiquement permettent un leveling rapide et efficace. Même constat en cas de coup dur, car il arrive souvent de mal impacter ses ennemis et de prendre de lourds dégâts. C'est d'ailleurs valorisant de peiner dans un endroit et de tout anéantir quelques minutes après. On ne dénote aucun réel temps mort, c'est rythmé et tout ce que vous faites a plus ou moins un sens. L'univers d'Ys est également très bien exploité, on jongle entre des lieux connus des opus précédents et la région de Celceta totalement méconnue. En bref, bien que le jeu se termine en un peu plus de 5 heures, on ne voit pas du tout le temps passer et on n'éprouve aucune frustration tout le long du jeu. Le final est d'ailleurs assez marquant, par une ultime pointe de poésie qui clôture à merveille cette nouvelle aventure d'Adol.

Les notes
+Points positifs
  • Retour du background d'Ys complètement délaissé dans l'opus précédent
  • Un système de combat toujours aussi simple, bourrin et efficace
  • Aucun temps mort durant l'aventure
-Points négatifs
  • Un système de magie très anecdotique
  • Manque de difficulté

Ys IV : Mask of the Sun, ou comment redorer le blason d'une licence qui s'était légèrement perdue deux ans auparavant. Avec ce quatrième opus, les joueurs renouent avec tout ce qui fait le charme de la série : un background unique, un scénario joliment mis en scène et très bien ficelé, sans oublier ce fameux gameplay intuitif et nerveux. Que du bon pour cette suite qui se hisse avec mérite aux côtés des deux illustres épisodes fondateurs de la série.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
07 mars 2013 à 14:02:39
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 07/03/2013
Super Nintendo RPG Tonkin House Nihon Falcom
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live