Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : WRC Powerslide
360

N'ayant pas réussi à convaincre totalement avec sa série WRC, le développeur italien Milestone change de formule et sort un MicroMachines-like, toujours dans l'univers du Rallye. Si l'idée de lancer des power-up en pilotant la voiture de Sébastien Loeb semble alléchante sur le papier, il faut avouer que pad en mains, ce concept paraît nettement moins sympathique. Explications.

Comme tout bon MicroMachines-like, WRC Powerslide propose un gameplay typé arcade accompagné de divers power-up. Ce concept éprouvé fonctionne pas trop mal ici, dans la mesure où la voiture se prend en main instantanément et qu'on prend du plaisir dès les premières minutes de jeu. Ceci étant, les machines plus puissantes ont tendance à glisser un peu trop, ce qui donne l'impression de conduire sur des œufs, et ce, quel que soit le revêtement (asphalte, neige, terre, etc). L'ensemble en devient assez mou, ce qui n'est jamais bien bon venant d'un titre du genre. Les power-up ne dynamisent pas non plus les courses et se contentent bien souvent de les pourrir. On pense par exemple aux éclairs qui frappent instantanément le leader ou aux chutes de grêle qui touchent tous les joueurs précédant l'utilisateur. Et autant vous dire que le résultat est chaotique dans la mesure où un éclair stoppe net une voiture lancée à pleine vitesse. Cela est d'autant plus frustrant que l'IA semble étrangement moins touchée que le joueur et continue par exemple à avancer comme si de rien n'était sous la grêle quand le joueur ne peut même plus accélérer sans se retrouver dans le décor.

Une expérience frustrante

La lisibilité n'est pas toujours optimale.

Attardons-nous justement quelques instants sur l'IA. Plutôt agressive dans l'ensemble et toujours encline à pousser le joueur en dehors de la piste, celle-ci est par contre très difficile à bouger et reste généralement campée sur ses positions, même après un choc violent. On a dès lors l'impression de ne pas être logé à la même enseigne, ce qui induit une nouvelle dose de frustration. Notons en outre que les 3 joueurs adverses (oui, seulement) ont tendance à rouler en peloton infranchissable sans couper chaque virage, ce qui rend encore plus agaçant l'éclair reçu à l'instant même où on s'empare de la tête de la course. Bref, l'expérience est globalement décevante et ce ne sont pas quelques soucis de caméra qui vont relever le niveau. En effet, Powerslide adopte la vue du dessus classique du genre, mais celle-ci a une fâcheuse tendance à passer dans le feuillage d'une arbre juste avant un virage ou bien à se perdre dans les épingles. L'accident est alors inévitable et l'agacement pointe le bout de son nez. Ajoutez à cela des ombres beaucoup trop sombres cachant carrément la piste par endroits et vous tenez là de quoi lancer votre pad par la fenêtre.

Une durée de vie limitée

Au niveau du contenu, 8 rallyes comprenant chacun 3 spéciales sont au programme. Pour les débloquer, il convient de remporter une course donnée dans la catégorie indiquée (WRC, Class 2 et Class 3), ce qui peut être fait en environ 2 heures. Les autres victoires donnent par la suite accès aux différents pilotes et écuries officiels, après quoi Powerslide n'a plus rien à proposer au joueur solo. Aucun mode de jeu supplémentaire, aucun mode Miroir ne vient étoffer ce contenu, qui, pour 1.200 MS Points, paraît donc très léger. Ne tablez pas non plus sur du jeu en écran splitté pour prolonger cette durée de vie, ce qui, compte tenu du genre, constitue un oubli de taille. Il est d'ailleurs regrettable que de plus en plus de jeux téléchargeables ou non fassent l'impasse sur ce point pourtant essentiel pour beaucoup. Il s'agit de l'essence des meilleurs MicroMachines-like et la source de la convivialité qui les caractérisent. En faisant l'impasse sur ce point, Powerslide commet donc une grosse erreur qui n'est qu'en partie compensée par un mode multijoueur en ligne lui aussi très sommaire. Il est ainsi possible d'y affronter simplement 3 autres joueurs dans des courses classiques. Seul un pourcentage de victoires récompense les meilleurs puisque tout le contenu est débloqué en Solo. Certes, ce mode corrige les errements de l'IA, mais il n'y a pas là de quoi relever le niveau d'un titre globalement décevant.

Les notes
+ Points positifs
  • Une prise en main immédiate
  • Les licences officielles du WRC
- Points négatifs
  • Seulement 4 joueurs dans les courses
  • Caméra capricieuse
  • Pas d'écran splitté
  • Lisibilité pas au top
  • Un gameplay un peu mou
  • Des power-up frustrants et peu originaux
  • Une durée de vie limitée (2h pour débloquer toutes les épreuves)

Malgré un concept original et plutôt alléchant sur le papier, WRC Powerslide peine à convaincre, la faute à un gameplay mou et mal équilibré, des power-up mal pensés et frustrants et une lisibilité pas toujours optimale. Au niveau du contenu, le constat n'est guère plus reluisant avec un solo extrêmement court et un multi limité à des courses classiques à 4. L'absence d'écran splitté est également dommageable, si bien que nous ne pouvons que difficilement vous conseiller de débourser les 1.200 MS Points demandés.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
13 mars 2013 à 11:17:41
9/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (32)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12/ 20
Mis à jour le 13/03/2013 Voir l'historique
Xbox 360 Course Milestone
  • Partager cette page :
WRC Powerslide
PC PS3 360
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (4)
  • Vidéos (8)
  • Images (152)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : WRC Powerslide sur 360
    -
    360
  • Aperçu : WRC Powerslide sur 360
    - 82
    360
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.