Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : The Showdown Effect
PC

On connaît le slogan, les gros éditeurs sont forcément tous des pourris qui ne pensent qu'en termes de retour sur investissement, tandis que les petits développeurs sont désintéressés et ne vivent que pour l'amour de l'art... Pas de chance, cette vision simpliste et binaire se heurte souvent à une réalité bien plus compliquée. En effet, petite production n'est pas toujours synonyme de qualité et certains studios de taille modeste font parfois mieux que leurs grands frères lorsqu'il s'agit de nous livrer des jeux en kit. Avec The Showdown Effect par exemple, Arrowhead Game nous prouve une nouvelle fois qu'il est parfaitement possible de proposer à la vente un titre qui semble pourtant encore en bêta.

Le précédent titre signé du studio Arrowhead Games a déjà fait couler beaucoup d'encre : le fameux Magicka a réussi à s'attirer la sympathie de nombreux joueurs en proposant un gameplay riche et innovant qui se montrait particulièrement efficace en multijoueur. Mais voilà, tout n'était pas rose à la sortie du jeu : le titre était bourré de bugs et les parties en ligne relevaient du calvaire. Histoire de capitaliser sur le succès relatif du concept, le studio a ensuite proposé une ribambelle de DLC afin de rallonger la sauce. La démarche commerciale n'était pas au goût de tous les utilisateurs mais elle a visiblement réussi à Arrowhead qui s'apprête à appliquer la même recette avec The Showdown Effect. Comprenez par là que le jeu se base sur d'excellentes idées en termes de gameplay mais qu'il nous arrive dans une version qui manque cruellement de contenu et de finition.

Des combats épiques

Le katana est redoutable au corps à corps.

Ne vous fiez pas à ses faux airs de jeu de plates-formes, The Showdown Effect est bel et bien un titre d'action multijoueur permettant à huit loustics de se mettre joyeusement sur la gueule en ligne. Pour faire simple, vous êtes projeté dans une arène en 2D qui fourmille de niveaux superposés. Histoire de sauver sa peau dans ce petit labyrinthe, votre personnage débarque avec deux armes. Vous pourrez par exemple vous retrouver avec un katana qui permet tout simplement de découper ses ennemis au corps-à-corps, ou avec une arme à feu qui nécessite un peu plus de précision mais qui donne l'occasion d'allumer les adversaires à distance. Si vous n'êtes pas convaincu par votre pioche de départ, vous pouvez toujours farfouiller les niveaux pour trouver d'autres armes aussi diverses que variées. La prise en main est toujours très intuitive : on se déplace au clavier, on vise, on attaque et on bloque en utilisant la souris. Ajoutez à cela quelques mouvements un peu spéciaux comme la possibilité de se jeter sur un autre pour le mettre à terre, ou encore une capacité propre à chaque personnage qui vous donnera par exemple l'occasion de bondir jusqu'aux cieux ou d'activer momentanément un bouclier. Au final, on se retrouve avec des affrontements nerveux et plus techniques qui n'y paraît : on ne peut pas se contenter de tout lancer au visage de ses ennemis, il faut essayer de bien jouer de la parade et d'anticiper leurs coups et leurs déplacements. Ce petit descriptif vous met l'eau à la bouche ? N'allez pas trop vite en besogne, le gameplay est loin d'être équilibré. Vous ne tarderez pas à vous rendre compte par exemple que certaines armes telles que les couteaux de lancer sont tout simplement bien trop puissantes.

Un contenu riquiqui

Le dernier combattant en lice empoche une jolie récompense à la fin du mode Showdown.

On peut faire le même constat au niveau des différents modes proposés : les quatre déclinaisons sont assez originales mais finalement on tourne assez vite en rond. Le mode Showdown par exemple s'apparente à un Free for All à la différence près que les morts deviennent définitives à la fin du temps imparti, offrant du même coup un joli bonus au dernier combattant en lice. Les modes Team Elimination et Expendables sont deux versions plutôt sympathiques du Team Deathmatch : dans la première il faut tuer tous les membres de l'équipe adverse pour marquer, tandis que la seconde met face-à-face une équipe de kamikazes contre une équipe un peu plus classique chargée de survivre. Le dernier mode, One Man Army, met en scène un pauvre bougre qui doit survivre le plus longtemps possible face à ses petits camarades. Encore une fois, chacun de ces modes s'avère aussi fun que prenant, on regrette juste qu'ils ne soient pas plus nombreux. C'est exactement le même constat pour les maps : ces dernières sont bien pensées, mais il faut se contenter de quatre environnements. Bref, le contenu de ce Showdown Effect fait pâle figure, et ce n'est pas la présence d'un item shop intégré qui va nous rassurer. Pour l'instant, les articles que l'on peut y trouver sont surtout d'ordre cosmétique, mais on se doute que des personnages bonus et de nouvelles maps ne vont pas tarder à faire leur apparition sur ses étals.

La désillusion en ligne

Il faut parfois prendre le temps de se soigner avant de repartir au combat.

On aurait pu se contenter de ce contenu plutôt limité mais malheureusement un dernier détail vient finir de plomber ce pauvre Showdown Effect : le jeu est truffé de bugs et la plupart des parties en ligne accusent de sérieux lags. C'est bien simple, vous pourrez vous estimer heureux si vous parvenez à jouer avec un ping inférieur à 100, et vous croiserez régulièrement des joueurs avec un ping de 300 ou de 400. On ne compte pas non plus le nombre de déconnexions qui vous feront sortir de manière brutale de vos parties. Ca ne vous suffit pas ? Si vous avez l'étrange idée d'utiliser des armes considérées comme cheatées (on retrouve par exemple les fameux couteaux de lancer), vous risquez fort de vous faire kicker sans ménagement du serveur. Vous l'aurez compris, The Showdown Effect a bien les atouts pour constituer un bon jeu, mais encore faut-il pouvoir y jouer. Dans l'état actuel des choses, vous aurez vraiment l'impression d'acheter un jeu qui est encore en phase de bêta. On ne doute pas que les développeurs auront rapidement corrigé les différents soucis et qu'ils ne tarderont pas à proposer un peu de contenu supplémentaire, mais, dans l'état actuel, le titre s'avère tout simplement décevant.

Les notes
+ Points positifs
  • Un gameplay nerveux
  • Des modes de jeu relativement originaux
- Points négatifs
  • Des problèmes de connexion récurrents
  • Seulement quatre maps au lancement du jeu
  • Des armes totalement déséquilibrées

The Showdown Effect est un jeu bourré de bonnes idées et qui repose sur un gameplay particulièrement prometteur. Malheureusement, il y a parfois un fossé indépassable entre les promesses et la réalité. Dans le cas présent, vous ne tarderez pas à constater que le contenu rachitique du titre et ses nombreux problèmes de connexion finiront par vous gâcher totalement l'expérience. Il ne reste donc plus qu'à croiser les doigts pour que les équipes de Arrowhead Games mettent les mains dans le cambouis et nous corrigent finalement tous ces petits défauts.

Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
11 mars 2013 à 17:06:31
11/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 11/03/2013 Voir l'historique
PC Action Paradox Interactive Arrowhead Game Studios
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (2)
  • Vidéos (11)
  • Images (173)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : The Showdown Effect sur PC
    -
    PC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.