Menu
ARC Squadron
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : ARC Squadron
iOS
ARC Squadron
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
22 février 2013 à 13:41:01
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Partager sur :

L'iPhone se prête plutôt bien aux « space shooters » et il n'est donc pas rare pour les joueurs de plus en plus mobiles que nous sommes d'enfiler notre combinaison spatiale pour aller sauver la galaxie d'une invasion de créatures gigantesques qui ont pour habitude de tout réduire en cendres sur leur passage. Ce pitch très classique est également celui d'un certain Arc Squadron, qui aurait pu être un shoot'em up de plus, complètement noyé dans la masse. Mais il n'en est rien, bien au contraire : vous avez sous les yeux une nouvelle référence du genre, tous supports confondus.

ARC Squadron

Ce petit bijou du studio Psyonix (qui a, entre autres, contribué à Homefront et Bulletstorm sur consoles) veut clairement nous en mettre plein la vue, et il y parvient de la plus belle des manières. Boosté à l'Unreal Engine, il commence tout d'abord par impressionner d'un point de vue technique. En fait, il s'agit sans doute d'un des plus beaux titres disponibles sur iOS. Pour une fois, nous n'avons pas un espace complètement vide avec quelques rares astéroïdes épars qui viennent combler un néant bien plus cache-misère que véritablement réaliste. En plus d'être variés, les décors sont absolument magnifiques et chargés de détails. Planètes glacées, lunes, stations orbitales, ceinture d'astéroïdes, trou noir, cœur d'un réacteur ou vaste champ de déchets intergalactiques ne sont qu'une partie des environnements que vous aurez l'occasion d'explorer dans cette aventure d'une rare intensité. Aucune texture baveuse ne vient gâcher ce sublime tableau : Psyonix a fait très fort sur les finitions pour le plus grand bonheur de nos rétines. Sur iPhone comme sur iPad vous pouvez d'ores et déjà vous préparer à prendre une gifle monstrueuse, puis une seconde lorsque vous verrez que malgré ces décors détaillés à l'extrême Arc Squadron se révèle parfaitement fluide en toutes circonstances. Même durant les gros gunfights ou durant des combats contre des boss colossaux qui font deux fois la taille de l'écran pour certains, vous n'aurez pas le moindre ralentissement, que ce soit sur iPhone 5, iPad de 4ème génération... ou même le bon vieil iPhone 4 qui tient encore le coup ! Un joli travail d'optimisation semble donc avoir été effectué, et c'est précisément ce qu'il fallait faire puisque au-delà de l'aspect technique, le soft se montre très généreux quant à son contenu, en plus de faire preuve d'une redoutable efficacité au niveau du gameplay.

Un petit air de Starfox, avec beaucoup plus de contenu

ARC Squadron
Ne riez pas, se battre contre une horloge peut être franchement épique !
Fox, Slippy, Peppy, Falco, mais où êtes-vous donc ? A vrai dire, les célèbres héros de la saga Starfox ne sont peut-être pas bien loin. Difficile de ne pas voir de nombreuses similitudes entre le hit intergénérationnel de Nintendo et cette petite perle de l'App Store. Arc Squadron s'inspire en effet de cet illustre modèle dans son menu (très travaillé au demeurant), dans l'organisation de ses niveaux mais aussi dans son gameplay. Commençons donc par l'écran de sélection des mondes, qui confère une énorme surprise lors du premier lancement : on n'en finit plus de scroller vers la droite pour voir la suite ! Le soft se compose en effet de 64 niveaux, un contenu gargantuesque pour un shoot'em up, d'autant plus sur mobiles. Ceux-ci sont organisés selon trois niveaux de difficulté représentés par une couleur et un nombre de crânes, les niveaux en rouge ornementés de trois têtes de mort étant bien sûr les plus difficiles. Il est également possible de choisir son vaisseau, entièrement personnalisable : modèle, amélioration de l'équipement, armes secondaires et skins sont au rendez-vous, et la progression se fait bien sentir tant la sensation de puissance décuple lors de l'achat d'un nouvel engin. Bon, c'est bien joli tout ça, mais maintenant que l'on sait que c'est beau et qu'il y a de quoi faire, la question principale subsiste : que nous propose vraiment cet Arc Squadron en termes de jouabilité ?

ARC Squadron
Complètement cheaté, le Z-Fighter simplifie quand même pas mal le jeu.
Malgré les éloges des paragraphes précédents, c'est pourtant au niveau du gameplay que le soft fait figure de référence. Il suffit pourtant de diriger son vaisseau avec le doigt, en sachant que le tir principal sera activé automatiquement dès que vous serez en face d'un ennemi. Une approche simple, accessible à tous, qui représente la grande force du titre. Sans exagérer, le vaisseau se dirige avec une telle aisance, une telle fluidité et une telle précision qu'il est littéralement une continuité de notre doigt : on fait corps avec lui. Du très beau travail qui démontre sans mal qu'un jeu entièrement tactile peut proposer une jouabilité de haut vol, sans jeu de mots. Il est dès lors possible de faire à peu près ce que l'on veut avec notre engin spatial, les seules limites étant celles de l'écran ainsi que notre dextérité. Bien sûr, le gameplay possède quand même quelques subtilités : il est possible de faire le fameux « barrel roll » (un tonneau vers la gauche ou la droite) d'un coup sec avec le doigt, dans la direction voulue. Ce mouvement aide à se déplacer bien plus rapidement pour éviter des tirs ennemis ou esquiver certains obstacles. Aussi, chaque vaisseau dispose d'une arme secondaire que le joueur choisira avant de partir en mission : missiles, lasers, chaînes d'éclairs, trou noir, invocation d'un leurre ou encore bouclier, il y en a pour tous les goûts et chaque arme peut être adaptée à une situation bien précise.

Un régal pour les débutants, mais aussi un gros challenge pour les pros

ARC Squadron
Très réussis, les niveaux bonus sont aussi terriblement addictifs.
Les différentes missions sont plutôt courtes et bien adaptées à des séances de jeu réduites. En plus de procurer un plaisir immédiat, le titre n'est pas insurmontable au niveau de la difficulté. Celle-ci est rapidement croissante, mais jamais rebutante, ce qui fluidifie d'autant plus la progression et empêche de rester bloqué trop longtemps. L'objectif dans chacun des niveaux reste tout de même d'obtenir le score maximal de quatre étoiles. Cela n'est pas indispensable et il est tout à fait possible de finir le jeu sans avoir atteint un nombre d'étoiles défini, mais le challenge est de taille pour les hardcore gamers qui viseront évidemment le 100%. Arc Squadron est en effet basé sur un système de combos : pour gagner le plus de points possible il est nécessaire d'obtenir un multiplicateur de points très élevé en tuant des ennemis à la chaîne et en ramassant des cubes disséminés aux quatre coins de l'écran. Le soft requiert donc une attention de tous les instants, certains enchaînements très longs n'étant pas faciles à réaliser. Sachant que les ennemis ne sont pas en surnombre, il vous faudra donc ruser pour faire le plus long combo possible, quitte à arrêter de toucher une cible bien entamée pour en tuer une autre et revenir rapidement sur la première pour commencer un combo, le tout en pleine action.

ARC Squadron
C'était donc ça, la Porte des Etoiles !
Les points obtenus servent de plus à obtenir le nombre maximal d'étoiles dans chaque niveau, mais pas seulement : ils sont également convertis en Arc Bucks (la monnaie du jeu) afin que vous puissiez améliorer votre équipement comme dit précédemment. Les achats in-app sont parfaitement dispensables vu que vous gagnez largement assez de Bucks pour évoluer dans le jeu sans rencontrer de grosses difficultés. Tous les 4-5 niveaux, vous affrontez également les Gardiens qui veulent détruire la galaxie, et ceux-ci en ont les moyens ! Bonne nouvelle : les combats contre les boss sont rudement bien pensés, et les affrontements se montreront rapidement épiques. On salue encore une fois l'originalité de certains d'entre eux, d'une horloge géante maléfique qui vous bombarde de rouages à un ver de glace à réduire au silence tout au fond de ses tunnels. Selon votre armement et votre vaisseau, ces combats pourront rapidement devenir difficiles. Pour vous aider à gagner des points plus facilement mais aussi pour satisfaire encore plus les joueurs les plus exigeants, il existe plus d'une dizaine de niveaux bonus qui raviront les adeptes de scoring car ceux-ci ne finissent justement jamais ! Vous pourrez par exemple tester votre dextérité dans un réacteur piégé où des pales essaieront continuellement de vous broyer, faire d'énormes combos en enchaînant des cibles, ou encore commencer un niveau avec très peu de vie et voir jusqu'où vous tiendrez avant de vous faire « oneshot ». Inutile de préciser que le Game Center est bien au programme et que vous risquez de passer de longues heures à améliorer votre high score de quelques centaines de points !

ARC Squadron Gameplay

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Graphiquement somptueux
  • Fluidité impeccable
  • Gameplay aux petits oignons...
  • ... et adapté à tous les publics !
  • Contenu gigantesque
-Points négatifs
  • A quand un vrai scénario dans tout ça ?
  • Tant qu'on y est, donnez-nous aussi une suite !

Arc Squadron est une petite révolution sur l'App Store, un space shooter de très grande qualité qui transcende le genre en proposant à la fois un gameplay redoutable, un moteur graphique qui impressionne toujours autant et que l'espace semble définitivement sublimer, et un contenu colossal qui occupera autant le casual que le hardcore gamer pendant une bonne dizaine d'heures, voire beaucoup plus dans la mesure où le soft offre à chacun ce qu'il souhaite y trouver. Le simple fait de terminer le jeu sera suffisant pour la majorité, ce qui n'empêche pas Arc Squadron d'avoir un énorme potentiel en termes de rejouabilité et de scoring. Un titre très travaillé, optimisé à la perfection, qui procure un plaisir de jeu immédiat sans jamais s'essouffler du début à la fin : sans doute ce qui se fait de meilleur dans le genre sur iPhone et iPad, aux côtés d'un très bon Galaxy of Fire 2 dans un genre légèrement différent.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
22 février 2013 à 13:41:01
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Mis à jour le 22/02/2013
iOS Shoot'em Up Psyonix
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020