Test Dynasty Warriors 7 Empires- PlayStation 3

PlayStation 3

Cela fait maintenant bientôt dix ans que les épisodes Empires accompagnent les sorties des Dynasty Warriors classiques, sans vraiment se renouveler. Néanmoins, le dernier opus en date a su apporter un vent de fraîcheur à la série, en offrant au joueur la possibilité d'incarner un officier. Que nous réserve donc ce Dynasty Warriors 7 Empires ?

Dynasty Warriors 7 Empires

Comme à l'accoutumée, les développeurs se sont appuyés sur un background solide (la légende des Trois Royaumes) et des personnages ultra charismatiques pour produire ce beat'em all stratégique. L'objectif est simple : conquérir un maximum de territoires et assurer la suprématie de son royaume en livrant des batailles acharnées ou en créant des alliances. Vous endossez donc le rôle d'un seigneur ou celui d'un officier. En plus du nombre impressionnant de héros disponibles, vous avez également la possibilité de créer votre avatar de toutes pièces et de le faire évoluer au sein de l'histoire.

Test Dynasty Warriors 7 Empires PlayStation 3 - Screenshot 86Vous avez la possibilité de créer un personnage de la tête aux pieds.

Après votre visite dans le menu d'édition de personnages, il ne vous reste plus qu'à choisir un scénario du mode Empire pour vous lancer dans l'aventure. Le choix du rôle (officier ou seigneur) est primordial et influe sensiblement sur le gameplay. L'officier libre commence tout en bas de la hiérarchie et peut gravir les échelons en fonction de ses actions. En décidant par exemple de servir un seigneur (ce qui requiert au préalable de faire ses preuves sur le champ de bataille), il sera nommé lieutenant ou officier ordinaire et pourra participer aux décisions stratégiques de ses supérieurs lors des conseils de guerre. En plus des grades cités précédemment, le joueur a la possibilité de devenir chef vagabond, préfet, stratège, maréchal et enfin seigneur.

Test Dynasty Warriors 7 Empires PlayStation 3 - Screenshot 87Un passage en ville vous permettra d'acheter de nouvelles armes, objets, montures, etc.

Chacun de ces grades exige d'accomplir des actions bien particulières et de briller à la fois en tant que combattant et tacticien avant d'être atteint. Si l'offensive est parfois de mise afin d'étendre son emprise sur le royaume, le repos ou encore le développement de son armée et de son arsenal (via une visite en ville) permet d'assurer ses arrières. Toutes ces actions influent également sur votre renommée. Il existe six branches distinctes de renommée dans le jeu : le courage, la sagesse, l'altruisme, la tactique, la richesse et la cruauté. Celle-ci détermine le caractère de votre personnage et vous permet d'accéder plus ou moins facilement à certains grades. Un officier démontrant un courage infaillible sera plus enclin à devenir un maréchal, tandis qu'un guerrier sans pitié a plus de risques de se faire trahir par ses compagnons. Enfin, un héros affichant un sens tactique et une organisation hors du commun accédera plus rapidement au rang de seigneur.

Test Dynasty Warriors 7 Empires PlayStation 3 - Screenshot 88"Par le pouvoir du crâne ancestral..."

Ce dernier dispose d'un contrôle total sur son royaume et décide de la politique à adopter sur l'ensemble de ses territoires. Il préside les conseils de guerre, au cours desquels sont débattus l'invasion ou la défense d'un territoire, le renforcement de l'armée, la création d'une alliance, etc. Si les officiers subordonnés peuvent exprimer leur désaccord ou proposer une alternative, la décision finale revient au seigneur. Prendre en compte l'avis des conseillers renforcera son lien avec eux et garantira la stabilité de leurs relations. Le seigneur gère également les revenus de ses officiers et de son royaume. Les choix sont donc nombreux, mais on regrette leur côté un peu trop simpliste. Si le gameplay du seigneur et de l'officier de base diverge sur le plan stratégique, il se rejoint une fois sur le champ de bataille.

Test Dynasty Warriors 7 Empires PlayStation 3 - Screenshot 89"...je détiens la force toute puissante !"

En effet, tous deux prennent part aux combats, qu'il s'agisse de batailles classiques ou d'escarmouches. L'objectif de ces affrontements est toujours le même, vaincre le chef adverse en prenant le contrôle des différentes bases réparties sur la carte afin d'affaiblir les forces ennemies, tout en défendant le quartier général allié et en évitant de mourir avant la fin du chrono. Pour y parvenir, le joueur pourra utiliser des stratagèmes (non disponibles durant les escarmouches), qui se débloquent au fur et à mesure de la progression du héros et de sa renommée. Ces derniers accordent en général des bonus temporaires aux troupes alliées (défense améliorée, augmentation de la vitesse d'attaque, etc.). Fidèles à leur réputation, les combats de ce Dynasty Warriors 7 Empires se déroulent dans des environnements très étendus et se veulent épiques mais confus, notamment à cause du nombre impressionnant d'ennemis présents à l'écran et de la carte parfois difficile à déchiffrer. Toujours aussi répétitifs, ils manquent parfois d'intensité mais restent fidèles au genre et sauront satisfaire les habitués. La pauvreté graphique est toujours de mise et choque particulièrement, au regard de ce que proposent les productions actuelles. Néanmoins, on se laisse prendre au jeu et OMEGA Force signe là un titre au contenu extrêmement riche (la place manque pour en détailler toute l'étendue), doté d'un scénario en béton et d'une excellente durée de vie mais à réserver exclusivement aux fans de la licence. Les autres peuvent faire l'impasse les yeux fermés.

Sylhas, le 22 février 2013

Les notes

  • Graphismes 8/20

    Les graphismes de ce Dynasty Warriors 7 Empires accusent un retard gigantesque. Les textures sont pauvres, les décors vides et les effets spéciaux quasi inexistants.

  • Jouabilité 13/20

    Les possibilités offertes par cet opus sont très nombreuses, si bien que les parties sont toutes différentes, en fonction du héros, du rôle et de la renommée que vous aurez choisis. Malheureusement, les choix stratégiques sont un peu trop simples. Les combats, quant à eux, manquent d'intensité et de diversité, même s'ils restent dans la moyenne des titres du genre.

  • Durée de vie 16/20

    Le contenu proposé par OMEGA Force est tout simplement énorme. Les scénarios sont longs, nombreux et captivants. Le fait de pouvoir vivre l'aventure à deux en local ou en ligne prolonge encore plus le plaisir.

  • Bande son 11/20

    Les musiques sont correctes, quoiqu'un peu lassantes. En revanche, les bruitages sont à la limite de la catastrophe.

  • Scénario 15/20

    La légende des Trois Royaumes est passionnante. L'encyclopédie présente dans le jeu est une mine d'or en matière d'informations et ravira les fans.

  • Note Générale13/20

    Malgré un aspect stratégique qui manque de profondeur et des combats fades, cet épisode Empires saura convaincre les habitués de la licence, notamment grâce à un contenu solide et une durée de vie plus que satisfaisante. Les non-initiés au genre ont quant à eux plutôt intérêt à passer leur chemin.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Tecmo Koei
  • Développeur : OMEGA Force
  • Type : Beat'em all
  • Multijoueurs : Jusqu'à deux joueurs en local ou en ligne
  • Sortie France : 21 février 2013
    (8 novembre 2012 au Japon)
  • Version : Voix japonaises, textes anglais
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Dynasty Warriors 7 Empires - Xbox 360
  • Similaire à :
    Dynasty Warriors 6 : Empires

Vidéos

Voir les 4 vidéos de Dynasty Warriors 7 Empires