Test Star Wars Rebellion- PC

PC

L'univers de Star Wars aura toujours été très prolifique en ce qui concerne l'univers vidéoludique : jeux de rôle, de tir, d'action, de course, de simulation spatiale... Rien n'aura véritablement été épargné aux héros des deux trilogies. Star Wars Rebellion sorti en 1998 sur PC et édité par LucasArts est le premier STR de la licence, il s'inscrit chronologiquement entre le quatrième et le cinquième volet de la série et se veut on ne peut plus fidèle à l'univers créé par Georges Lucas. Si le titre est passé relativement inaperçu à sa sortie, il est à noter qu'il réalise le tour de force de posséder encore aujourd'hui une communauté de fans active.

Star Wars Rebellion

Le début de chaque partie est invariablement le même, le joueur est invité à choisir entre les deux factions à diriger que sont l'Empire et l'Alliance. Dans les deux cas, le but du jeu est de s'emparer de la base principale ennemie, seul cet évènement pouvant marquer la victoire d'un camp. Comme d'usage dans ce genre de jeux, vous incarnez une entité toute puissante à même de prendre toutes les décisions qui concernent votre faction. Vous êtes ici épaulé par deux droïdes vous fournissant les conseils et informations adéquats. L'univers de Star Wars Rebellion se décompose en 10 à 20 systèmes comportant chacun 10 planètes, l'ensemble de la galaxie apparaît sur une carte de fond qui permet au joueur d'interagir avec l'ensemble de ses unités et des planètes sous son contrôle. Le tout est assez bien conçu et il est relativement simple de jongler entre les différents astres en notre possession. On retrouve ici bien entendu tous les noms connus de la saga, l'Empire a ainsi sa capitale basée sur la planète-métropole de Coruscant tandis que celle de l'Alliance se trouve sur l'astre forestier de Yavin.

Test Star Wars Rebellion PC - Screenshot 5Dark Vador en diplomate qui l'eût cru ?

Le cœur du gameplay repose sur la possession des planètes, le contrôle de leurs ressources et la construction de nouveaux bâtiments permettant de développer une armada toujours plus puissante. Toutes les planètes oscillent entre l'Alliance, l'Empire et la neutralité. Pour s'emparer d'un astre, le joueur devra au choix user de diplomatie dépensant un temps précieux mais s'assurant du soutien durable de la population, ou bien employer la manière forte en prenant le pouvoir par les armes mais s'obligeant à maintenir en permanence des troupes sur place. Il convient donc d'adapter son attitude aux circonstances de jeu et aux caractéristiques d'un système. Ainsi, il sera inadapté de s'échiner à convaincre diplomatiquement une planète entièrement acquise à l'autre camp de vous rejoindre, tout comme il sera fort peu judicieux d'envahir une planète neutre braquant ainsi la population contre vous. Le tout repose donc sur un subtil équilibre que le joueur ne devra pas rompre sous peine de voir un système entier se retourner contre lui.

Test Star Wars Rebellion PC - Screenshot 6L'Empire peut détruire des planètes entières.

Comme dans tout bon STR, la chose militaire joue un rôle important dans Star Wars Rebellion. Les affrontements terrestres entre les troupes des deux camps sont automatisés et ne reposent que sur l'attaque de la planète d'un côté, et sa défense de l'autre. Pas de grande subtilité à attendre ici, le camp qui envoie les meilleures troupes gagne et s'assure le contrôle total de la planète, il n'est pas envisageable qu'un astre puisse être partagé entre les deux factions. La finesse des affrontements est donc plutôt à rechercher dans l'espace où les flottes des deux camps peuvent s'affronter au cours de batailles en temps réel modélisées en 3D. Aux premières escarmouches entre une poignée de vaisseaux succéderont rapidement des affrontements titanesques entre deux armadas composées de plusieurs dizaines d'unités, qui vont en grande partie décider du futur vainqueur. Sans flotte digne de ce nom, le joueur est en effet contraint de laisser l'initiative à son adversaire et ne peut se cantonner qu'à une vaine résistance.

Test Star Wars Rebellion PC - Screenshot 7Les personnages peuvent accomplir différentes missions.

Le dernier aspect remarquable du titre repose dans l'utilisation omniprésente de "personnages", ceux-ci sont les seuls à même d'accomplir de nombreuses missions d'espionnage, de recherche, de sabotage, de diplomatie ou d'enlèvement et vont ainsi se retrouver au cœur de la stratégie du jeu. Le joueur démarre avec un pool d'une dizaine de personnages dont plusieurs "héros" bien connus des fans (il s'agit de Dark Vador et de Palpatine pour l'Empire et de Luke, Han Solo, Leila et Mom Mothma pour l'Alliance), qui sont les seuls à même de recruter le reste des personnages dont les compétences seront souvent nécessaires au cours de la partie. Le joueur va ainsi être amené à s'attacher les services de chasseurs de primes redoutables pouvant éliminer certains ennemis, de chercheurs en aérospatial lui permettant d'acquérir de nouvelles technologies ou bien de diplomates seuls capables de convaincre une planète neutre de se joindre à votre cause. On dénombre au total plus de 60 personnages plus ou moins connus mais tous directement issus de l'univers Star Wars. Bref, comme pour le reste du jeu, les fans en auront donc ici pour leur argent en évoluant dans un univers très riche qui respecte parfaitement l'esprit de la saga, les autres n'auront pas à regretter d'avoir mis la main sur un très bon jeu de stratégie.

Airainecer (contributeur de jeuxvideo.com), le 11 février 2013

Les notes

  • Graphismes 13/20

    La carte principale est épurée et le jeu ne s'embarrasse pas de beaucoup de détails graphiques. Seuls les combats aériens sont modélisés et parviennent à être relativement lisibles à défaut d'être beaux.

  • Jouabilité 17/20

    Le jeu est très facilement accessible et assez instinctif à prendre en main. Les menus et sous-menus s'harmonisent parfaitement pour permettre une lisibilité toujours plus claire.

  • Durée de vie 14/20

    Selon la difficulté choisie, une partie peut mettre de deux à plusieurs dizaines d'heures à se terminer. La rejouabilité est a priori au rendez-vous puisque deux parties ne peuvent jamais se ressembler. Mais il convient de noter que Star Wars Rebellion n'offre qu'un seul mode de jeu, lui-même très peu personnalisable.

  • Bande son 16/20

    La bande-son reprend les thèmes célèbres de la saga. Discrète la plupart du temps, la musique s'emballe quand vous portez un coup sérieux à votre adversaire. Grisant.

  • Scénario

    -

  • Note Générale16/20

    Star Wars Rebellion parvient parfaitement à allier un classicisme assez marqué en tant que jeu de stratégie à la spécificité de l'univers Star Wars. Les quelques originalités de gameplay disséminées çà et là n'enlèvent rien à son charme et lui permettent même de se distinguer de la masse des STR du genre. Finalement, on regrettera surtout l'absence d'un véritable mode Campagne scénarisé, le jeu se contentant en effet d'un mode Libre reposant sur un seul objectif.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : LucasArts
  • Développeur : LucasArts
  • Type : Stratégie
  • Multijoueurs : 2 joueurs
  • Sortie France : 1998
    (1er trimestre 1998 aux Etats-Unis)
Mots-clefs : Stars Wars Rebellion