Test Alexandra Ledermann 3D- Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Si Alexandra Ledermann s'est pour l'instant retirée du circuit des compétitions les plus prestigieuses, elle n'en est pas moins restée une véritable icône pour les apprenties cavalières. On retrouve d'ailleurs régulièrement son nom sur les jaquettes de jeux vidéo dédiés à l'équitation. La petite 3DS n'avait pas encore eu droit au moindre épisode de la série, mais cet oubli est désormais réparé et vous pouvez maintenant prendre soin de votre cheval en profitant d'un petit effet de profondeur.

Alexandra Ledermann 3D

On ne va pas y aller par quatre chemins, la série des Alexandra Ledermann n'a pas toujours brillé par la qualité de ses titres. On sait que les éditeurs ne soignent pas toujours les titres qu'ils destinent au plus jeune public, surtout quand il s'agit de mettre en scène des aventures équestres. C'est donc avec une petite boule au cœur que l'on s'apprête à se lancer sur Alexandra Ledermann 3D, le dernier-né de la licence. Il n'y a pourtant pas là de quoi se tracasser outre mesure, certes le jeu accumule les petites maladresses, mais il remplit tout de même le cahier des charges habituel des titres du genre : comprenez par là que vous pourrez bien entendu prendre soin de votre monture et participer avec elle à des épreuves diverses et variées.

Test Alexandra Ledermann 3D Nintendo 3DS - Screenshot 1La voltige est rarement à l'honneur dans ce type de jeux.

Le scénario qui sous-tend l'aventure est tout ce qu'il y a de plus classique : vous incarnez une jeune cavalière prometteuse qui retourne sur les lieux où elle s'était découvert une passion pour l'équitation. C'est l'occasion pour elle de mettre le pied à l'étrier par le biais d'un job d'été au grand air en compagnie d'une garde forestière, mais aussi de retrouver Janet, son amie d'enfance. Ensemble elles pourront découvrir les joies de la compétition et chercher à devenir les nouvelles stars du milieu équestre. Elles pourront se distinguer dans quatre épreuves complémentaires : la voltige, le saut d'obstacles, le dressage et le cross. On remarque au passage que la voltige est rarement proposée dans les jeux du genre et qu'il s'agit donc d'une petite originalité plutôt bienvenue. Comme dans les trois autres épreuves, il s'agit surtout d'accomplir des QTE, c'est-à-dire de réussir à appuyer sur la touche qui s'affiche à l'écran avec le bon timing, mais ce système est ici complété par l'usage des fonctions gyroscopiques pour assurer votre équilibre une fois que vous faites une figure. Il faut être franc, les différentes épreuves ne sont pas particulièrement trépidantes et vous en arriverez rapidement à vous rabattre sur la découverte du monde ouvert qui entoure le centre équestre.

Test Alexandra Ledermann 3D Nintendo 3DS - Screenshot 2Les promenades en forêt vous réservent quelques surprises.

Le point fort du jeu tient en effet à cette liberté de mouvements qui vous permet de découvrir à votre rythme l'ensemble de la carte et d'y chercher la cinquantaine de diamants dissimulés ici ou là. On en profite pour admirer l'animation du cheval et l'ambiance sonore qui sont plutôt réussies mais les choses se compliquent dès qu'on s'intéresse au reste du panorama. En effet, le clipping est omniprésent, comprenez par là que le décor s'affiche presque sous les sabots de votre monture alors que l'horizon était totalement dégagé. L'impression est vraiment saisissante lorsque vous traversez les nombreuses zones forestières : on a constamment l'impression d'arriver à l'orée du bois et que des arbres poussent subitement devant vous au dernier moment. On notera aussi que les phases de soins manquent totalement d'originalité : il s'agit encore et toujours de gratter son écran tactile pour nettoyer les sabots et de jouer du stick directionnel pour diriger le jet d'eau ou pour brosser la bête. Bref, Alexandra Ledermann 3D se montre finalement assez quelconque, il nous sert le service minimum en matière de simulation équestre et n'apporte finalement pas grand-chose quand on le compare à la cohorte de jeux du genre qui l'ont précédé.

Miniblob, le 15 février 2013

Les notes

  • Graphismes 10/20

    La modélisation des chevaux et leur animation sont plutôt convaincantes, mais pour le reste, vous pouvez repasser. Mention spéciale aux décors qui s'affichent au dernier moment et qui vous donnent l'impression que les arbres poussent particulièrement vite dans la région que vous explorez.

  • Jouabilité 11/20

    L'aventure est conséquente pour un jeu du genre mais les tâches proposées sont incroyablement répétitives et finiront par avoir raison de votre patience.

  • Durée de vie 10/20

    Alexandra Ledermann 3D reprend une recette bien classique à base de décrottage de sabots à coups de stylet et d'épreuves exploitant des QTE.

  • Bande son 13/20

    L'ambiance sonore est certainement l’aspect le plus réussi du jeu. On déplore quelques couacs mais dans l'ensemble, on profite de bruits de fond apaisants et de musiques pas trop vilaines.

  • Scénario 9/20

    Le scénario est cousu de fil blanc et nous propose un beau condensé de clichés... mais avouez que vous ne vous attendiez pas à autre chose.

  • Note Générale10/20

    On ne peut pas dire que la série des Alexandra Ledermann fasse une entrée tonitruante sur 3DS. Elle accouche là d'un épisode qui joue la carte du service minimum et qui se contente de nous ressortir des recettes éculées. Ni bon, ni franchement mauvais, cet opus ressemble finalement à tous les autres jeux du genre et se destine donc uniquement aux fans de chevaux qui ne sont pas trop regardants sur la qualité finale du produit.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Alexandra Ledermann 9 : Le Mystère des Chevaux Sauvages

Vidéos