Test Tank Simulator- PC

PC

Exhumé du fin fond du royaume des jeux les plus pourris de l'histoire par une horde de détrousseurs de cadavres malhonnêtes, le fringant Tank Simulator n'est en fait qu'une honteuse resucée de Panzer Attack, un soft sorti en 2010 et déjà médiocre. Affublé d'une jaquette et d'un titre différent pour tromper la ménagère de moins de 50 ans, Tank Simulator arrive donc sur la pointe des pieds, en nocturne et par la porte de derrière. Il rampe et ondule, s'insinue par un trou de souris, pour finir par se tenir là, tapi sur l'étal poussiéreux d'une grand-mère couverte de pustules et édentée à la brocante dominicale, avec au coeur l'espoir fugace qu'un joueur négligent le glisse par inadvertance dans son panier.

Tank Simulator

Il est vrai que lorsque le terme " Simulator " apparaît dans un titre de jeu, un signal d'alerte retentit aussitôt dans l'esprit du testeur chevronné. Car à l'exception d'Euro Truck Simulator, ces softs sont généralement synonymes de honte vidéoludique assumée. Mais même en gardant cela à l'esprit, le cas de ce Tank Simulator s'avère bien plus incroyable encore. Car comme nous l'avons annoncé dans l'intro, Just for Games s'est tout simplement amusé à changer le nom et la jaquette d'une cochonnerie pour tenter de la refourguer à de nouvelles victimes. La manœuvre est immonde, dégueulasse, indigne, vomitive, presque autant que le jeu lui-même, sans doute produit en quelques semaines par une pauvre équipe de développeurs payés au lance-pierre et le couteau sur la gorge. Attention donc à ne pas se tromper de cible, même s'il ne s'agit là que de suppositions.

Test Tank Simulator PC - Screenshot 1Oui, c'est aussi palpitant que ça en a l'air.

Comme l'avait jadis décrit dans son test le fieffé Logan lorsqu'il fut frappé de plein fouet par son panzer, la chose nous mettra aussi bien du côté des Forces alliées que de celui des Forces de l'Axe au sein d'une campagne constituant fort heureusement le seul mode disponible. Ainsi, après avoir bouclé les neuf premières missions aux commandes du char britannique Sherman Firefly, vous aurez ensuite la possibilité de piloter le tank allemand Tiger 1 dans autant d'opérations, toutes linéaires, toutes soporifiques et toutes articulées autour d'un gameplay simpliste. Côté objectifs en effet, ne vous attendez pas à du lourd vu qu'il s'agira simplement de suivre l'unique route et de dézinguer quelques bâtiments mal modélisés et divers tanks qui viendront vous mettre des bâtons dans les chenilles. Le plus embêtant est que si les missions se bouclent prestement, elles n'en demeurent pas moins longues et poussives. En somme, on évitera poliment le mode de difficulté Normal ou Difficile dans le sens où rien ne justifie vraiment qu'on s'ennuie ET qu'on s'énerve à cause de la maniabilité rigide et poussive.

Test Tank Simulator PC - Screenshot 2Citons la jaquette : "De multiples effets immersifs : fumée, explosions, brouillard".

Sur ce point, rendons néanmoins à De Gaulle ce qui appartient à De Gaulle. Panzer Attack a au moins le mérite de proposer une jouabilité simplissime vu que vous n'aurez qu'à diriger votre tank et à tirer à l'aide du clavier et de la souris. Les munitions revenant automatiquement, de même que le blindage de votre tank après chaque affrontement, vous n'aurez donc qu'à suivre un point jaune et ce jusqu'à ce que la mission se termine. Pas très enthousiasmant vu que le dynamisme des scènes d'action est au moins aussi prononcé que la reproduction des bulots en plein hiver. Au final, si vous aimez les tanks, mieux vaudra partir sur le très sympathique World of Tanks, plus joli, plus profond et surtout beaucoup plus gratuit. Puis il faut être honnête, il serait quand même dommage de donner de l'argent à Just for Games.

Hiro, le 06 février 2013

Les notes

  • Graphismes 6/20

    Sans être vraiment catastrophique, Panzer Attack a quand même tout du jeu produit par UIG. Comprenez par là que le titre, sorti à l'origine en 2010, ressemble à un soft qui aurait vu le jour 10 ans auparavant. Les décors sont synonymes de longs couloirs herbeux aux textures baveuses, les quelques arbres mal modélisés apparaissent comme par enchantement, on peut voir un peu partout la délimitation des zones et les effets spéciaux se résument à deux ou trois explosions peu réalistes.

  • Jouabilité 10/20

    Alors qu'on nous parle de simulation, puisque le jeu se nomme en fait Tank Simulation, du moins si l'on en croit les menus, et non pas les multiples jaquettes que lui a collées UIG. Quoi qu'il en soit, le gameplay se révèle d'une incroyable simplicité. En effet, vous n'aurez besoin que de votre souris pour bouger la tourelle du tank et des touches du clavier pour avancer et tourner, le tout demandant un petit temps d'adaptation vu que les deux éléments sont dissociés. Et pour le reste ? Eh bien, vous n'aurez rien à faire vu que la résistance de votre véhicule remontera automatiquement après un certain temps tout comme les munitions dont le réapprovisionnement se fera sans votre aide. Seule la balistique semble un poil plus évoluée, tout en restant extrêmement rudimentaire.

  • Durée de vie 9/20

    Bien qu'on trouve deux campagnes composées de 9 missions chacune, on en fait le tour vu que la difficulté n'est pas vraiment au rendez-vous. De plus, qu'on dirige un unique char Allié ou de l'Axe, les missions se ressemblent toutes et s'éternisent inutilement.

  • Bande son 9/20

    Sorti de quelques explosions, tirs de canon et «criii criii» de chenilles, la bande-son nous offre un seul thème musical qu'on peut entendre dans le menu. Loué soit le peu d'efforts.

  • Scénario

    -

  • Note Générale5/20

    Assurant le strict minimum en nous faisant diriger deux chars, les développeurs de Panzer Attack semblent avoir codé leur bébé en l'espace d'un week-end. Court, moche, inintéressant et surtout terriblement inutile, le titre ne légitime pas une seule seconde les informations au verso de sa boîte pourtant habilement modifiée pour tenter de justifier une nouvelle sortie. Honteux et mensonger en somme. Si l'on ne souhaite du mal à personne, on espère tout de même que Just for Games ne continuera pas à vouloir pigeonner les gens ressortant le même jeu dans quelques mois. A bon entendeur.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 2/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Just for Games
  • Développeur : UIG Entertainment
  • Type : Action
  • Multijoueurs : non
  • Sortie France : 29 février 2012
  • Version : française
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
Mots-clefs : Panzer Attack, Tank Simulation