Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Path of Exile sur PC /

Test Path of Exile sur PC du 31/01/2013

Test : Path of Exile
PC

Difficile de se faire une place dans le monde des hack and slash quand on a face à soi des monstres comme Diablo 3 et, dans une moindre mesure, Torchlight 2. Tel est pourtant le challenge que s'est imposé Grinding Gear Games en développant Path of Exile. Avec son univers sombre, son gameplay résolument hardcore inspiré de nombreuses références du RPG et son modèle économique attrayant (il s'agit d'un free-to-play), le soft, encore en bêta ouverte, parvient à tirer son épingle du jeu. Défi relevé haut la main !

Le monde de Wraeclast, repaire d'exilés et de criminels en tout genre, est ravagé par d'étranges cataclysmes. Des créatures monstrueuses ont envahi le continent et les occupants tentent tant bien que mal de survivre. Afin de libérer le royaume de la vermine qui l'habite, le joueur a la possibilité d'incarner une des six classes disponibles, toutes articulées autour de trois caractéristiques. Si le maraudeur, le ranger et la sorcière privilégient respectivement la force, la dextérité et l'intelligence, le duelliste, le templier et l'ombre adoptent une position hybride et mélangent deux des caractéristiques précitées. Ce choix va bien entendu conditionner le gameplay et les compétences de base du héros, mais Path of Exile offre une très grande liberté au joueur quant à l'évolution de son avatar.

Impressionnant, l'arbre des compétences passives rappelle le sphérier de FF X.

En effet, les capacités du personnage se divisent en deux catégories : les compétences passives et les compétences actives. Les compétences passives se présentent sous la forme d'un arbre gigantesque qui rappelle énormément le sphérier de Final Fantasy X. Le joueur obtient un point de talent à chaque passage de niveau ou en récompense de certaines quêtes, qu'il pourra utiliser dans l'arbre pour débloquer une nouvelle compétence (par exemple, une régénération automatique des points de vie) ou pour booster ses caractéristiques (+10 en force, etc.). Le point de départ sur l'arbre varie en fonction de la classe choisie, mais le joueur est libre de faire évoluer son héros comme il le souhaite. Rien ne l'empêche d'orienter son maraudeur vers la dextérité ou l'intelligence, alors que ce n'est pas son point fort. Attention tout de même, car il est très facile de « rater » son personnage avec ce système, même s'il est possible d'obtenir de temps en temps des points de respécialisation permettant de rectifier légèrement le tir.

A l'image des matérias de FF VII, les objets comportent des slots dans lesquels s'insèrent des gemmes de compétences.

Les compétences actives, quant à elles, se présentent sous la forme de gemmes à sertir dans les objets qui composent votre équipement. Celles-ci sont étroitement liées aux caractéristiques de base de votre personnage : gemmes rouges pour la force, gemmes vertes pour la dextérité et gemmes bleues pour l'intelligence. Elles s'obtiennent généralement en récompense de quêtes mais peuvent également être ramassées sur vos victimes. Une fois dans votre inventaire, vous devez les sertir dans l'objet de votre choix, en respectant la couleur des emplacements. Par exemple, un heaume comportant deux slots rouges ne peut être serti qu'avec des gemmes rouges. Chaque gemme correctement insérée active une nouvelle compétence que votre avatar pourra utiliser en combat (boules de feu, flèches de glace, etc.). Là encore, le jeu offre une grande liberté et vous permet d'utiliser n'importe quelle technique, à condition de remplir les prérequis. En effet, une gemme verte demandera un certain nombre de points de dextérité pour être activée. Pour finir, sachez que les gemmes montent en niveau au fur et à mesure de votre progression, augmentant ainsi l'efficacité des compétences qui y sont liées. Si ce système vous semble familier, c'est parce qu'il se rapproche beaucoup des matérias de Final Fantasy VII. Bref, vous l'aurez compris, Path of Exile s'appuie sur des mécaniques fortes pour mettre au point un gameplay solide et efficace. Mais il sait aussi se démarquer de la concurrence, en témoignent ses divers modes de jeu et son modèle économique.

Vous pouvez ressusciter en ligue normale, contrairement à la ligue hardcore.

A l'image de nombreux hack and slash, Path of Exile propose un mode normal et un mode hardcore, dans lequel toute mort est censée être définitive. Censée, car le bébé de Grinding Gear Games propose une petite subtilité fort sympathique : lorsqu'un personnage meurt en hardcore, il est automatiquement « basculé » en mode normal. Vous ne perdez donc pas votre avatar, mais vous ne pouvez plus progresser en hardcore. Un bon moyen pour inciter les non initiés à se lancer dans ce mode, considéré par bon nombre de joueurs comme le seul digne d'intérêt dans un hack and slash. D'ailleurs, on ne parle pas de mode dans Path of Exile, mais de ligues. En sus de celles déjà citées, le soft proposera des ligues qui changeront complètement l'expérience de jeu. Citons par exemple la ligue Cut-throat, dans laquelle n'importe quel joueur pourra rejoindre la partie d'un autre et tenter de l'assassiner et de lui prendre tous ses objets. Chaque ligue dispose d'un classement général, mettant en avant les performances des meilleurs joueurs. Tout cela apporte donc un vent de fraîcheur appréciable au genre.

Les objets s'échangent contre des orbes et des parchemins.

Le modèle économique du jeu sort également des sentiers battus. Un système de microtransactions est disponible, permettant à tout un chacun de débourser de l'argent réel et de bénéficier d'améliorations diverses, purement cosmétiques : animaux de compagnie, effets de sorts, animations de personnages, etc. Il est même possible de contribuer à la création d'un objet exclusif qui sera intégré au jeu (moyennant une forte somme d'argent) ! L'économie in-game diffère aussi de ce qu'on a l'habitude de voir, puisqu'il n'y a pas de monnaie à proprement parler dans Path of Exile. Une visite chez les marchands vous rapportera des orbes ou des parchemins, en fonction de ce que vous aurez vendu. Ces derniers servent ensuite à acheter des pièces d'équipement ou à améliorer vos objets. Bien entendu, vous pouvez également commercer avec d'autres joueurs.

Ce tableau affiche les parties créées par d'autres joueurs, que vous pouvez rejoindre.

A l'instar de Diablo 3, Path of Exile vous permet de vous grouper avec d'autres personnes afin de partir à l'aventure à plusieurs. Les villes et les hubs de quêtes sont l'endroit idéal pour cela, les autres zones étant instanciées. Si l'on est plutôt tenté de progresser en solo au début (tout du moins dans le premier mode de difficulté), on cherchera très vite à rejoindre une partie créée par d'autres joueurs, le soft proposant des défis plutôt relevés une fois le premier acte passé. Le JcJ n'a pas été oublié, puisque vous aurez l'occasion de vous mesurer à autrui via des matches d'arènes en un contre un ou trois contre trois à partir de l'acte 2. Path of Exile propose donc un contenu riche et complet, qui plaira autant aux joueurs solitaires qu'aux fans de multi. Visant plutôt les hardcore gamers, Grinding Gear Games livre un hack and slash solide, même s'il manque de personnalité (il ressemble comme deux gouttes d'eau à Diablo 2 et son système de jeu rappelle certains Final Fantasy). Rappelons néanmoins qu'il s'agit d'un free-to-play, vous auriez donc tort de ne pas vous laisser tenter...

Les notes
  • Graphique 16 /20

    N'y allons pas par quatre chemins, Path of Exile est beau. Les textures sont fines et détaillées, les environnements variés. Les effets graphiques manquent de pêche, mais ils peuvent être améliorés via le système de microtransactions du jeu (en ce qui concerne les sorts, tout du moins). L'ambiance dark fantasy change des graphismes cartoon à la mode en ce moment.

  • Jouabilté 15 /20

    Difficile de donner une note de jouabilité à Path of Exile, tant il emprunte les mécanismes des mastodontes du jeu vidéo (Diablo et Final Fantasy, pour ne citer qu'eux). Néanmoins, il faut avouer que les développeurs ont su livrer un gameplay solide, cohérent et efficace. S'il peut paraître un peu mou au début, il s'étoffe rapidement et accroche le joueur une fois les compétences principales débloquées.

  • Duree 16 /20

    Trois actes sont disponibles pour l'instant et une bonne vingtaine d'heures au minimum seront nécessaires pour les parcourir dans le premier mode de difficulté. Ajoutons à cela le mode JcJ et les différentes ligues proposées par Grinding Gear Games et vous vous retrouvez avec un titre que vous n'êtes pas près de lâcher.

  • Son 15 /20

    Les musiques sont discrètes et agréables et collent parfaitement à l'univers du jeu. Les voix (uniquement en anglais, tout comme les textes) sont convaincantes. Ce sont les bruitages qui viennent noircir un peu le tableau, même s'ils restent corrects dans l'ensemble.

  • Scénario 11 /20

    Le point faible du jeu. Le contexte de départ est on ne peut plus classique et la progression de l'histoire peine à convaincre le joueur.

Path of Exile est une franche réussite. Grinding Gear Games parvient avec brio à fournir un gameplay cohérent et efficace, même si ce dernier s'inspire de nombreux autres jeux. Certes, le titre manque cruellement de personnalité, mais il nous fait vivre une expérience mémorable. Attention toutefois, il n'est pas à placer entre toutes les mains. Il s'agit là d'un jeu créé par des hardcore gamers, pour des hardcore gamers. Si vous vous sentez capable de relever le défi, jetez-vous sans hésiter sur ce hack and slash free-to-play.

Profil de Sylhas
L'avis de Sylhas
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
31 janvier 2013 à 16:02:22
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (208)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 31/01/2013 Voir l'historique
PC Action RPG Grinding Gear Games
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (7)
  • Vidéos (24)
  • Images (119)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (7)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Path of Exile sur PC
    -
    PC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.