Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur iOS / Final Fantasy : All The Bravest sur iOS /

Test Final Fantasy : All The Bravest sur iOS du 21/01/2013

Test : Final Fantasy : All The Bravest
iOS

Après avoir massacré l'excellent Theatrhythm Final Fantasy dans un portage iPhone ultra réducteur, Square Enix fait encore pire avec Final Fantasy : All The Bravest, inédit cette fois. Tablant à nouveau sur la fibre nostalgique des fans de la saga, l'éditeur imagine ce qui aurait pu être quelque chose d'exceptionnel : une bataille à grande échelle opposant une trentaine de héros issus de la série à un bestiaire qu'on ne présente plus. Mais encore fallait-il ne pas oublier d'en faire un jeu.

Peut-on encore qualifier de jeu un titre que l'on peut terminer sans même regarder l'écran ? Faites l'expérience et vous verrez que Final Fantasy : All The Bravest peut tout à fait se jouer les yeux fermés, son gameplay se résumant à glisser son doigt sur l'écran sans interruption pour envoyer ses troupes au combat. Même entre les batailles, aucune possibilité tactique ne nous est offerte puisque tout est choisi aléatoirement. Quand on voit à quel point Square Enix a fait du génial Theatrhythm un portage sans saveur sur iPhone, on ne peut s'empêcher de penser que Final Fantasy : All The Bravest aurait pu avoir l'étoffe d'un grand jeu s'il n'avait pas été conçu sur smartphones. Car il semble évident que Square Enix ne développe sur ce support que dans le but de faire les poches des pauvres fans incapables de résister à l'attrait du micro-paiement, tant ce titre met au premier plan son système d'achats intégrés.

Bon ben on va faire de l'XP en attendant le bouton Fever dans 3 heures...

Proposé de base à 3,59 euros, le soft s'annonce pourtant, sur le papier, pour le moins alléchant. Revisitant l'histoire d'une saga vieille de plus de 25 ans, Final Fantasy : All The Bravest nous invite à parcourir des maps inspirées des différents volets de la série en livrant bataille contre les créatures bien connues du bestiaire de la franchise. La réalisation old-school et les musiques intemporelles de la saga neutralisent toute résistance potentielle de la part du fan ayant eu l'imprudence de télécharger le jeu. Mais très vite, le malaise s'installe. Si chaque combat a le mérite de se renouveler dans la forme (mélodies, arrière-plans, ennemis), le joueur lui réalise qu'on le prend juste pour un demeuré. Parce que glisser son doigt sur l'écran pour lancer ses unités dès qu'elles sont prêtes, ça va cinq minutes, mais une once de subtilité n'aurait pas été superflue pour rendre le tout un tant soit peu ludique. Passif du début à la fin, le joueur assiste donc, ébaubi et frustré, à des combats dantesques et chaotiques transformant l'écran en une irrésistible bouillie de pixels, sans avoir aucunement l'impression de participer à la bataille. Heureusement, toutes les trois heures, l'apparition du bouton Fever le sort de sa léthargie pour lui permettre de déclencher une furie lui autorisant à lancer un assaut ininterrompu sans avoir à attendre la recharge de la jauge ATB...

Tout est prétexte au micropaiement, et ça peut revenir très cher !

Et pourtant, il y aurait eu largement matière à exploiter bon nombre d'idées qui émanent de cet étrange soft. A commencer par le choix des troupes qui aurait pu amener un minimum de stratégie, le soft comprenant pas moins de 25 classes de personnages différentes allant du moine guerrier de FFI au berserker de FFV en passant par le viking de FFIII. Impossible de définir quelles sont les unités qui participeront aux batailles à venir, puisqu'elles apparaissent aléatoirement et ne disposent chacune que d'une seule misérable attaque. Le fait d'acquérir régulièrement de nouvelles armes est également anecdotique dans la mesure où cela n'influe que sur la puissance de frappe des unités qui s'équipent automatiquement des derniers équipements débloqués. Vous voulez plus de variété dans le choix des personnages ? Eh bien achetez-les ! Pour la modeste somme de 0,89 euro, vous aurez droit à un protagoniste légendaire choisi aléatoirement parmi les 35 autres «premium characters» proposés à l'achat. Autrement dit, vous n'avez qu'une chance sur 35 de tomber sur celui que vous désirez le plus, puis une chance sur 34, etc. Il vous reste des sous ? Ca tombe bien car le jeu vous propose également 3 maps supplémentaires, comprenant chacune une poignée de batailles bonus sur les thèmes de Zanarkand, Midgar et la steppe d'Archylte. Votre «world ticket» vous coûtera la bagatelle de 3,59 euros ! Plus cher que le prix du jeu !

Ne regardez pas les images, vous risqueriez d'avoir envie de l'acheter.

Mais ce n'est pas tout. Dans le cas hautement improbable où vous deviendriez accro au gameplay, ou plutôt si vous souhaitez débloquer le plus vite possible tous les combats, il va vous falloir résister à la tentation du sablier... Imaginez la scène : votre troupe se bat vaillamment contre un boss surpuissant et vos dernières unités rendent l'âme alors que la jauge de vie de votre ennemi est réduite à deux ou trois pixels de vie. Que faites-vous ? Vous revenez boucler inlassablement les batailles déjà terminées pour gagner de l'XP, ou bien vous attendez qu'un de vos héros renaisse au bout de trois minutes, ce qui engendre une perte de temps phénoménale. C'est là que les sirènes du micro-paiement risquent de siffler à vos oreilles pour vous inciter à opter pour la troisième solution : ressusciter tout le monde d'un seul coup en utilisant un sablier ! Tentant, mais ce serait oublier que vous n'en possédez que trois au départ et qu'il n'y a pas d'autre moyen de s'en procurer qu'en les achetant (0,89 euro les trois sabliers, ou 1,79 euro les huit, ou 2,69 euros les vingt). Autrement dit, le niveau de difficulté vous empêchera de progresser si vous refusez de payer, aucun élément tactique ne pouvant être mis en place pour contourner le challenge abusif de certains combats. Vous l'aurez compris, Final Fantasy : ATB n'est pas seulement un jeu totalement dénué de profondeur, c'est aussi une véritable arnaque que nous vous conseillons soigneusement d'éviter.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Le jeu réutilise tous les sprites du bestiaire de la série et des classes de personnages des épisodes 1 à 6, auxquels s'ajoutent des versions rétro de héros baptisés «premium character» qu'on découvre pour la première fois en 2D. La réalisation old-school séduira immanquablement les fans de la saga.

  • Jouabilté 3 /20

    Le gameplay se résume à passer son doigt sur l'écran pour envoyer ses unités au combat dès que leur jauge d'ATB est remplie, ce qui est tout sauf ludique et encore moins tactique. Le joueur est passif du début à la fin puisqu'il ne peut même pas configurer lui-même son armée.

  • Duree 8 /20

    Le jeu est court mais on bute régulièrement contre des paliers de difficulté qui ne se franchissent qu'en faisant beaucoup d'XP ou en achetant des sabliers contre de l'argent réel. Les 3 maps supplémentaires et les 35 personnages bonus sont eux-aussi payants.

  • Son 16 /20

    Si les musiques sont évidemment excellentes, on les connaît toutes par cœur et aucun thème inédit n'a été composé pour l'occasion.

  • Scénario /

Final Fantasy : All The Bravest est la preuve que les titres les plus alléchants sont parfois les plus décevants. Là où l'on s'attendait à découvrir quelque chose d'unique et novateur, avec des batailles à grande échelle jamais vues dans la série, on se retrouve avec un soft sans aucune dimension ludique où le joueur n'a prise sur rien et où tout est mis en œuvre pour nous pousser à dilapider notre argent dans le micro-paiement.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
21 janvier 2013 à 16:57:53
5/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6/ 20
Mis à jour le 21/01/2013 Voir l'historique
iOS Action RPG Square Enix BitGroove
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (1)
  • Vidéos (2)
  • Images (131)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Final Fantasy : All The Bravest sur iOS
    -
    IOS
Boutique
  • Final Fantasy : All The Bravest IOS
    Gratuit
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.