Test Karateka- iPhone/iPod

iPhone/iPod

Immanquablement associé à la série Prince of Persia, Jordan Mechner est aussi connu pour un certain Karateka initialement sorti en 1984 sur Apple II. Presque 30 ans après, le créateur s'associe à Liquid Entertainment pour offrir un remake à son tout premier titre.

Karateka

La formule originale de Karateka est très simple et se retrouve facilement dans ce remake sur iOS. La princesse Mariko, retenue prisonnière dans la forteresse du vilain Akuma, attend patiemment le brave héros parti à sa rescousse. La route du chevalier servant est ponctuée par les sbires du grand méchant qu'il faut battre un à un jusqu'à atteindre et terrasser Akuma lui-même. Ce schéma reste donc inchangé pour ce remake qui profite toutefois de quelques ajustements nécessaires pour aller avec l'air du temps. Le changement le plus évident concerne la réalisation qui troque la 2D de l'époque pour une 3D presque cartoon. Si le résultat peine à convaincre pleinement sur consoles de salon, le charme opère déjà plus facilement sur iOS. La taille réduite de l'écran permet en effet de profiter de traits affinés et puisque les animations sont réussies, on obtient un jeu plutôt agréable à l'œil.

Test Karateka iPhone/iPod - Screenshot 4La contre-attaque est la seule option possible.

Le déroulement d'une partie suit scrupuleusement le même plan du début à la fin. Votre héros court sur le chemin jusqu'à se retrouver face à un ennemi. Un duel s'engage alors. Les combats de Karateka sont assez particuliers dans la mesure où tout est ici question de rythme. Aucune attaque directe n'est permise, seule les contre-attaques fonctionnent. En clair, vous devrez parer les coups de votre adversaire avant de pouvoir porter la moindre riposte. Les attaques ennemies sont symbolisées par des petites pastilles vous indiquant le nombre de frappes à contrer. Il suffit alors d'appuyer aux bons moments sur l'écran tactile pour se protéger avant d'enchaîner à votre tour quelques prises assassines. Si la parade est exécutée correctement, vos attaques feront mouche. En revanche, si vous encaissez trop de coups, le jeu ne vous donne pas le droit de riposter. C'est injuste, mais c'est ainsi. Plus que de l'agilité ou de la technique, les combats demandent une grande concentration. Si la disposition des pastilles permet d'évaluer grossièrement le rythme des attaques, c'est finalement plus le feeling et l'attention aux animations de combats qui se montrent payantes. Quelques petits sons permettent aussi de jauger le rythme, mais on ne les entend pas systématiquement.

Test Karateka iPhone/iPod - Screenshot 5Le moine prend le relais en cas de défaite.

L'issue d'un combat se règle selon une jauge de santé. Lorsqu'un adversaire n'a plus d'énergie, il est vaincu et libère le chemin. Le jeu compte ainsi une trentaine d'ennemis, ce qui est à la fois peu et beaucoup. "Peu" parce que c'est tout ce qu'il y a à faire dans le jeu, et "beaucoup" car le principe ne se renouvelle jamais et la lassitude commence à peser dès le quinzième zouave mis à terre. Qu'on se le dise, terminer Karateka n'est pas bien difficile, mais le terminer dans de bonnes conditions l'est beaucoup plus. Contrairement au jeu original, ce nouveau Karateka ne propose pas un, mais trois héros qui agissent un peu comme des jokers. Le premier personnage à se lancer est le véritable amour de Mariko, et c'est avec lui qu'il faudra finir le jeu pour obtenir la meilleure fin. Cependant, s'il est terrassé, la progression continue avec le moine, puis avec la brute pour des fins de moins en moins joyeuses. Vue la répétitivité du gameplay, l'idée de recommencer l'aventure pour tenter de sauver Mariko avec le premier héros n'est pas spécialement séduisante. Puisque les combats se ressemblent tous, et qu'aucun effort de mise en scène n'est consenti pour relancer la chose, on se retrouve à terminer le jeu une fois, puis à le supprimer de son appareil.

Jihem, le 15 janvier 2013

Les notes

  • Graphismes 14/20

    L'abondance de couleurs et le trait épuré donne un air cartoon très agréable. Les animations sont fluides et bien rendues sur iOS.

  • Jouabilité 11/20

    La simplicité du gameplay permet de prendre le jeu en main assez rapidement. Le revers de la médaille est qu'il ne se renouvelle pas jusqu'à la fin de l'aventure.

  • Durée de vie 7/20

    Le sauvetage de Mariko se compose d'une trentaine de combats à la difficulté croissante. Tout le monde terminera le jeu dès la première partie mais peu auront le courage de recommencer pour tenter de le boucler avec le premier héros.

  • Bande son 14/20

    Comme un hommage au jeu original, Karateka conte son histoire sans prononcer un seul mot. La musique zen accompagne cette volonté avec efficacité.

  • Scénario

    -

  • Note Générale11/20

    Les débuts de Karateka sont prometteurs, grâce à une réalisation très agréable et une prise en main instantanée. Hélas, le gameplay ne se renouvelle pas, tuant toute envie de recommencer pour améliorer sa performance. En clair, voilà un jeu vite joué, vite terminé et par conséquent, vite supprimé.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 13/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Karateka LLC
  • Développeur : Liquid Entertainment
  • Type : Combat
  • Sortie France : 20 décembre 2012
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
  • Existe aussi sur :
    Karateka - Amstrad CPC Karateka - Commodore 64 Karateka - Atari ST Karateka - PC Karateka - Nes Karateka - Apple II