Test Bad Piggies- PC

PC

Rovio a de la suite dans les idées. Après avoir fait son beurre sur le dos des cochons, éternelles victimes des oiseaux d'Angry Birds, le studio propose enfin de donner la vedette au clan porcin. Le jeu s'appelle Bad Piggies mais ne vous fiez surtout pas à ce titre trompeur, car comme on dit "Tout est bon dans le cochon" !

Bad Piggies

Depuis votre tout premier rouge-gorge catapulté dans Angry Birds jusqu'à votre récent piaf mis en orbite dans Angry Birds Space, la série s'est toujours évertuée à associer les cochons à de grands méchants vilains qui n'ont qu'une idée en tête : gober les œufs des volatiles. Pour être honnête, il y a un peu de vrai dans l'histoire. Mais ce que Angry Birds ne dit pas, c'est que ces cochons ne sont pas forcément méchants : ils sont juste affamés et puisque la faim justifie les moyens, les voilà prêts à tout pour arriver jusqu'aux œufs. Cette fois, les cochons ont un plan, ou plutôt avaient un plan. En effet, la précieuse carte qui devait les mener tout droit jusqu'au nid se retrouve malencontreusement réduite en miettes et ses morceaux dispersés aux quatre vents. Pour obtenir leur omelette, les cochons n'ont pas d'autres choix que de récupérer un par un les bouts de carte dans des niveaux tarabiscotés.

Test Bad Piggies PC - Screenshot 2La répartition du poids est à prendre en compte.

Malheureusement, rien n'est jamais simple dans la vie d'un cochon. Privés de jambes, il leur est impossible de simplement gambader à travers champ pour obtenir les morceaux de cartes, leur mission est donc de construire un engin capable de conduire plus ou moins confortablement, le ou les cochons du niveau jusqu'à ladite carte. D'abord très basiques à concevoir, les "véhicules" incorporent de plus en plus d'éléments nouveaux pour parvenir à surmonter chaque situation rencontrée. Dans les premiers niveaux, une simple imitation de voiture peut ainsi suffire pour atteindre l'objectif. Deux roues, un châssis, et voilà notre cochon qui dévale tranquillement une pente jusqu'à la carte. Plus tard, il faudra probablement ajouter un parapluie pour amortir les chutes, ou pourquoi pas des roues latérales pour bonifier le côté tout-terrain de l'engin. Des bouteilles de soda peuvent également servir à propulser le véhicule, tandis que la TNT provoquera certainement une explosion capable d'atteindre de la hauteur. Le jeu Bad Piggies distribue ainsi les nouveaux objets au fil des niveaux et étoffe peu à peu les possibilités de son gameplay.

Test Bad Piggies PC - Screenshot 3Un drôle de machine prend son envol.

Vous ne serez toutefois jamais totalement livré à vous-même face à des milliards de possibilités. L'étape de construction des véhicules est toujours bridée par le nombre d'éléments mis à notre disposition (trois roues, une TNT, deux ventilateurs, etc.) mais aussi par un plan de travail plus ou moins restreint pour chaque niveau. Un plan de travail se compose de plusieurs cases pouvant chacune accueillir un élément différent. Une fois l'engin conçu, il suffit de lancer le niveau pour voir comment tout cela fonctionne. Si le moteur physique joue un rôle important dans le comportement de votre engin, certains éléments peuvent aussi être actionnés manuellement pour influer sur la vitesse, prendre de la hauteur, etc. L'ingéniosité ne suffit donc pas dans Bad Piggies, il faut également posséder un peu de doigté pour savoir quand agir. En clair, il ne s'agit pas forcément de mettre au point le véhicule ultime, il faut aussi savoir donner les bonnes impulsions pour qu'il puisse fonctionner correctement. Par exemple, on agitera ses bouteilles de gaz pendant une descente pour ne pas perdre d'énergie et profiter de la poussée pour franchir la montée suivante. Dans le même esprit, il sera important de calculer avec précision le moment où éclater ses ballons d'hélium porteurs, afin de réduire peu à peu l'altitude et éviter la casse provoquée par une chute trop brutale.

Test Bad Piggies PC - Screenshot 4Les objets s'obtiennent petit à petit pour le mode bac à sable.

Atteindre le morceau de carte n'est que l'un des trois objectifs donnés à chaque niveau. Les deux autres dépendent directement du stage concerné. Parfois, il s'agit d'atteindre la carte sans utiliser tel ou tel élément, parfois il est question de franchir la ligne d'arrivée sans casse. Dans certains niveaux, le jeu demande d'arriver le plus vite possible, dans d'autres de ramasser certains objets sur le parcours. On apprécie tout particulièrement le fait que les objectifs sont indépendants les uns des autres. Il n'est pas question de les remplir tous d'une traite mais de les décrocher en plusieurs runs si nécessaire. Au premier passage, un joueur tentera par exemple de franchir la ligne d'arrivée après avoir récupéré une étoile sur le parcours. Au second essai, il se concentrera peut-être sur le chrono en modifiant son véhicule pour qu'il soit le plus rapide possible. Cette façon de faire offre à Bad Piggies un niveau de difficulté parfaitement maîtrisé, et adapté pour tous les types de joueurs. On se prend parfois la tête pour trouver la solution mais puisque les constructions autorisées sont conditionnées par chaque niveau, on finit tôt ou tard par trouver la solution à nos problèmes.

Test Bad Piggies PC - Screenshot 5Les cochons ont enfin la vedette. C'est pas trop tôt !

A l'heure où ces quelques lignes sont écrites, Bad Piggies propose plus de 100 stages différents, auxquels il est important d'ajouter un mode Bac à sable un peu spécial. Au lieu de nous laisser construire nos propres niveaux, ce mode se compose de grands niveaux déjà mis en place dans lesquels vous attendent plusieurs étoiles à récupérer. Il faudra là aussi construire un véhicule approprié pour les ramasser mais ce dernier pourra être plus complexe que d'ordinaire. D'une part puisqu'il sera plus grand que la moyenne, d'autre part puisqu'il profitera de multiples pièces supplémentaires que vous débloquerez au fur et à mesure en sortant victorieux des niveaux normaux. En clair, si le premier niveau Bac à sable est rapidement accessible, il faudra attendre d'obtenir les éléments adéquats avant de pouvoir construire un bon véhicule à même de prendre toutes les étoiles. Un stage spécial est également présent dans le Bac à sable, qui ne s'ouvrira qu'après avoir trouvé et ramassé vingt crânes cachés dans les niveaux classiques. Au final, avec ses soixante niveaux de base, ses quatre stages Bac à sable, plus un cinquième associé au défi des crânes, et la promesse de voir régulièrement débouler de nouvelles zones gratuites, Bad Piggies devrait sans mal tenir la distance. Le gameplay est peut-être moins immédiat que celui d'Angry Birds, mais le titre s'avère tout aussi hypnotique. Grâce à son inventivité et sa difficulté progressive, Bad Piggies se présente comme une très bonne pioche.

Jihem, le 07 janvier 2013

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Comme toujours avec Rovio, la présentation met en avant un style cartoon épuré très agréable. Bad Piggies est très coloré et rappelle évidemment le style Angry Birds avec qui il partage le même univers.

  • Jouabilité 17/20

    En bridant les constructions, Bad Piggies parvient à garder un certain contrôle sur la difficulté du jeu. Le challenge est toutefois bien présent et monte par cran au fil des niveaux. Construire un engin, le modifier et le tester à la volée se fait très naturellement Il suffit de glisser chaque élément sur une case du plan de travail et le tour est joué.

  • Durée de vie 15/20

    Au moment de sa sortie, Bad Piggies parviendra déjà à vous occuper plusieurs heures durant à la conquête des trois étoiles par niveau. Rovio a pris l'habitude de proposer du contenu additionnel assez régulièrement. Ce nouveau titre ne devrait pas faire exception à la règle.

  • Bande son 14/20

    Dans l'esprit d'Angry Birds, les thèmes musicaux sont guillerets. Ils dépeignent un univers toujours très joyeux. Même chose pour les bruitages directement repris de la série avec les oiseaux.

  • Scénario

    -

  • Note Générale17/20

    A la fois jeu de réflexion et jeu d'adresse, Bad Piggies propose un parfait mélange entre les deux précédents titres de Rovio. On pense en effet à Amazing Alex lorsqu'il faut concevoir les engins les plus fous, puis à Angry Birds lorsqu'il faut déclencher tel ou tel mécanisme au moment opportun dans le niveau. Le mix fonctionne très naturellement puisque le charme opère dès le premier niveau !

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Rovio
  • Développeur : Rovio
  • Type : Adresse / Réflexion
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 27 septembre 2012
  • Version : Française
  • Config minimum : Windows XP SP3/Vista/7 ; Processeur 1,5 GHz ; 1 Go de RAM ; Carte Graphique compatible DirectX9 ; 200 Mo d'espace disque disponible
  • Classification : Pour tous publics
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Bad Piggies - iPhone/iPod Bad Piggies - Android Bad Piggies - Mac

Vidéos

Voir les 2 vidéos de Bad Piggies