Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Pudding Monsters
iOS

Peut-être faites-vous régulièrement un tour sur l'App Store ou Google Play pour voir ce qu'il y a de nouveau à se mettre sous le pouce. Peut-être avez-vous donc aperçu Pudding Monsters et avez décidé de passer votre chemin, pensant qu'il s'agissait là d'un énième jeu avec des monstres mignons. Si c'est le cas, ce test n'a pas pour vocation de vous faire changer d'avis. Il s'agit bien d'un jeu de réflexion avec des monstres mignons... Cela dit, Pudding Monsters n'est pas n'importe quel titre, mais tout simplement la nouvelle petite perle de Zeptolab, déjà auteur du culte Cut the Rope.

C'est bête à dire, mais le simple fait de savoir qui se cache derrière Pudding Monsters permet d'un coup de booster l'intérêt porté au jeu. Puisque Zeptolab a déjà fait ses preuves avec Cut the Rope et ses quelques suites, on se sent presque obligé de donner une chance à Pudding Monsters, tant pis s'il s'agit encore d'un jeu de réflexion au design bariolé, un genre ultra représenté sur smartphones. Si j'insiste sur ce point, c'est qu'à première vue, Pudding Monsters ne semble pas spécialement se distinguer de la masse, ce n'est qu'une fois lancé que le charme opère réellement. Le pitch est tout simple et se résumerait presque à la célèbre maxime "L'union fait la force". En effet, des petits monstres gélatineux se rendent compte qu'ils disparaissent un à un dans le laboratoire scientifique où ils sont enfermés. Afin d'organiser leur évasion, ils décident simplement de s'unir, sachant que si deux monstres sont mis côte à côte, ils fusionnent pour devenir un monstre plus gros.

Au final, il ne doit y avoir qu'un seul gros monstre.

Vous l'avez déjà compris, votre tâche consiste à rassembler tous les monstres d'un niveau et pour cela, il suffit de les faire glisser horizontalement ou verticalement sur la grille du niveau. A la moindre pulsion, un monstre file en ligne droite jusqu'à ce qu'il rencontre un obstacle. Si par malheur, l'un d'eux est éjecté de la zone de jeu, le niveau est perdu et il faut le recommencer. Le principe n'est donc pas bien compliqué et avec de simples glissades du doigt sur l'écran tactile, il se prend en main en quelques secondes à peine. Très vite, Zeptolab greffe des mécaniques de jeu supplémentaires pour corser le gameplay, à l'instar des monstres endormis qui ne se réveillent qu'en les bousculant, ou des monstres mauves qui se déplacent tous ensemble, en même temps. On note aussi les monstres gluants qui laissent une traînée verte derrière eux capable de freiner leurs congénères, les yeux qui doivent rouler jusqu'à une flaque de gélatine pour reconstituer un monstre, ou encore les machines à clones qui multiplient dramatiquement le nombre de créatures à l'écran.

Les monstres mauves bougent tous en même temps.

Si rassembler les monstres n'est jamais trop difficile, faire en sorte que le nouveau méga-monstre recouvre les trois cases étoilées l'est déjà un peu plus. Chaque niveau est ainsi noté de 0 à 3 étoiles suivant la position du monstre final. Le but est bien sûr d'obtenir les 3 étoiles sur l'ensemble des 72 niveaux initiaux. Vu le faible niveau de difficulté de Pudding Monsters, le challenge ne devrait pas vous retenir plus de 2 heures, grand maximum. Cela dit, le jeu réserve une bonne surprise à ceux qui parviendront à plier l'ensemble des stages puisqu'un nouveau mode de jeu apparaît alors et demande d'explorer les stages une seconde fois en essayant ce coup-ci d'obtenir toutes les combinaisons possibles (terminer le niveau avec 0, 1, 2 ou 3 étoiles). Et croyez-moi, il est parfois plus délicat de boucler un stage avec seulement 2 étoiles au lieu des 3 initialement exigées ! Cette bonne idée relance tout bonnement l'intérêt et la durée de vie puisqu'elle oblige à repenser le niveau à chaque tentative pour terminer avec un nombre d'étoiles précis. Avec de plus la promesse d'obtenir de régulières mises à jour, voilà une nouvelle app qui n'est pas près de quitter nos smartphones.

Les notes
  • Graphique 16 /20

    Le design est vraiment très simpliste mais il dégage un charme fou. Les attitudes des monstres sont aussi hilarantes lorsqu'ils fusionnent pour donner naissance à une créature plus grosse.

  • Jouabilté 17 /20

    Pudding Monsters démontre parfaitement l'accessibilité qu'offre un jeu tactile. Il suffit de pousser les monstres pour les faire glisser et résoudre chaque niveau. Des nouvelles petites règles sont introduites au fur et à mesure sans toutefois briser cette jouabilité immédiate.

  • Duree 14 /20

    Pour l'heure, le jeu ne comporte qu'un total de 75 niveaux, à recommencer plusieurs fois pour obtenir toutes les combinaisons possibles. Ce n'est pas encore au niveau des ténors du genre sur le support, mais de futures mises à jour devraient gonfler la durée de vie.

  • Son 16 /20

    A l'image des graphismes, l'aspect sonore dégage une bonne humeur communicative, surtout lorsque les monstres tentent de nous parler. Leur langage est incompréhensible, et c'est ce qui fait tout leur charme.

  • Scénario /

Après Cut the Rope, le studio Zeptolab présente un nouveau titre fun et immédiatement accessible à tous. Le niveau de difficulté peu élevé offre des sessions de jeu tranquilles et dénuées de grosses prises de tête. Au final, on prend énormément de plaisir à aider ces monstres dans leur tentative d'évasion et on attend avec beaucoup d'impatience les mises à jour pour découvrir de nouveaux niveaux.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
31 décembre 2012 à 14:58:00
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 31/12/2012 Voir l'historique
iOS Réflexion Zeptolab
  • Partager cette page :
Pudding Monsters
iOS Android
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (2)
  • Vidéos (1)
  • Images (100)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Pudding Monsters sur iOS
    -
    IOS
Boutique
  • Pudding Monsters IOS
    Gratuit
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.