Test King's Bounty : Warriors of the North- PC

PC

Jolie surprise de l'année 2008, le retour de King's Bounty a rencontré suffisamment de succès pour être suivi de plusieurs épisodes. Le dernier en date, intitulé Warriors of the North, nous emmène sur les terres gelées de l'extrémité boréale d'Endoria, domaine des fiers Vikings.

King's Bounty : Warriors of the North

Pionnier de la stratégie en tour par tour – le jeu est l'ancêtre de la série Heroes of Might & Magic – King's Bounty a fait un come-back réussi en 2008 avec The Legend. Véritable enchantement visuel et sonore, le titre était bourré d'humour et proposait un gameplay parfaitement huilé. Fort de ce succès, le studio Katauri Interactive a ensuite réalisé deux autres épisodes se contentant de modifier la formule par petites touches. Dans Armored Princess, le joueur contrôlait une héroïne accompagnée d'un dragonnet, tandis que Crossworlds nous offrait une invasion d'orcs. Le tout était de bonne facture mais sentait quand même le recyclage facile... Et ce n'est pas Warriors of the North qui va changer la donne tant il est similaire aux précédents volets.

Test King's Bounty : Warriors of the North PC - Screenshot 14Pensez à mettre un chandail, cet épisode fait la part belle aux étendues gelées.

En effet, il s'agit toujours de parcourir des vastes contrées pour occire des monstres et engranger expérience, or et objets magiques. Sauf que les contrées ne sont plus vertes, mais se teintent du blanc de la neige et du bleu glaciaire. Le jeu est d'ailleurs toujours aussi mignon, quoique un peu anguleux aujourd'hui. Dans la peau d'Olaf, fils cadet du roi Tormund the Fierce, vous devrez trouver l'origine d'une invasion de morts-vivants. Si l'histoire vous impose ce personnage, vous aurez comme d'habitude la possibilité de choisir sa classe. Malgré des appellations exotiques pour coller au contexte nordique, elles sont assez classiques. Jugez plutôt : le Viking est le guerrier plein de rage, le Soothsayer correspond au mage, tandis que le Skald (le barde des peuples scandinaves) est un excellent commandant, capable d'inspirer ses troupes. De quoi jouer à votre manière, d'autant que le jeu propose toujours des unités très diverses dans lesquelles piocher pour composer votre armée : pirates, nains, araignées, etc.

Test King's Bounty : Warriors of the North PC - Screenshot 15Les Valkyries possèdent des pouvoirs dévastateurs.

Vous l'aurez compris, les nouveautés sont bien maigres. Elles tiennent essentiellement à l'ambiance septentrionale qui baigne ce Warriors of the North. En premier lieu, on trouve – forcément – des troupes vikings inédites. Elles disposent de capacités sympathiques comme Berserker, qui rend une unité ivre de rage et donc plus meurtrière, au détriment de sa défense. Elles possèdent aussi un bonus lorsqu'elles combattent en terrain gelé, ce qui ne manquera pas d'arriver dans cette campagne. Chaque troupe viking peut activer une rune au choix parmi trois (attaque, défense ou chance). Le livre de sorts s'enrichit d'ailleurs d'une école de magie runique. Enfin, les Esprits Enragés de The Legend ou le dragonnet d'Armored Princess sont ici remplacés par des Valkyries. Vous rencontrerez une de ces sublimes créatures sur la deuxième île ; par la suite, quatre autres viendront vous prêter main forte grâce à divers pouvoirs utilisant la jauge de Rage. Ça ne change pas fondamentalement le gameplay, mais il faut admettre que ça colle bien à l'ambiance en plus de nous offrir quelques dialogues savoureux, le jeu étant toujours aussi drôle.

Test King's Bounty : Warriors of the North PC - Screenshot 16Ces maudits morts-vivants vous donneront du fil à retordre.

En bref, Warriors of the North est donc dans la continuité de la série, pour le meilleur mais aussi pour le pire. Certains vieux défauts n'ont toujours pas disparu, ce qui devient difficilement pardonnable après quatre ans de développement... On pense notamment à l'absence persistante de mode multijoueur, pourtant implémenté dans Legions, la version Facebook. On songe également à quelques détails énervants, comme l'impossibilité de passer des animations de combat parfois longuettes, qu'il faudra se taper jusqu'à l'écœurement. Pour cette fois, ça passe encore... Mais Katauri devra finir par se remettre en question dans le futur, sinon les joueurs risquent de se lasser. Quoi qu'il en soit, ce nouveau stand-alone demeure un titre de qualité qui satisfera sans peine les fans de la saga. Quant aux nouveaux venus, on leur conseillera plutôt de commencer par The Legend, aujourd'hui trouvable pour beaucoup moins cher, tant les apports de cet épisode sont minimes.

CptObvious, le 12 décembre 2012

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Depuis 2008, King's Bounty n'a pas évolué d'un iota sur le plan visuel. En conséquence, les tatillons de la technique trouveront certains modèles un peu anguleux et les animations un peu rigides. Le côté artistique sauve toutefois la mise : au final, c'est toujours aussi agréable à regarder.

  • Jouabilité 15/20

    Là aussi rien n'a changé, ou si peu. Certes, il y a bien quelques modifications pour coller à l'ambiance viking, au premier rang desquelles les Valkyries. Mais ça ne bouleverse pas une formule bien rodée, qui se révèle toujours aussi efficace malgré quelques imperfections.

  • Durée de vie 16/20

    En dépit de l'absence de multijoueur, qui commence à faire grincer des dents, Warriors of the North possède une durée de vie conséquente. Plusieurs dizaines d'heures sont nécessaires pour boucler la campagne, d'autant qu'elle offre un bon lot de quêtes secondaires et d'exploration.

  • Bande son 15/20

    Tantôt douces et envoûtantes, tantôt plus guerrières, les mélodies sont toujours un régal pour les oreilles. Les effets sonores sont aussi de bonne facture même s'ils auraient gagné à être plus variés.

  • Scénario 15/20

    Comme à l'accoutumée, ce King's Bounty repose sur des protagonistes et des dialogues truculents, qui provoqueront souvent l'hilarité chez le joueur – à condition qu'il soit anglophone ou russophone, le jeu n'étant malheureusement pas traduit en français.

  • Note Générale15/20

    Prise de risque minimale pour Katauri, qui accouche d'un nouveau King's Bounty en tout point conforme aux précédents. Warriors of the North est donc un bon jeu, mais le studio devrait faire attention à ne pas trop se reposer sur ses lauriers : à force de recycler, les joueurs vont finir par se lasser... En attendant un éventuel et salvateur changement, parcourir Endoria à la tête des Vikings reste un plaisir qui ne se boude pas.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 12/20

Retour haut de page

Infos jeu