Test Kerbal Space Program- PC

PC

Parmi les milliers de productions indépendantes qui fleurissent sur PC, certaines parviennent à fédérer une communauté suffisamment importante pour commencer à faire parler d'elles sur le Web. C'est justement le cas de Kerbal Space Program, un simulateur spatial aussi rafraîchissant qu'addictif.

Kerbal Space Program

Développé par le petit studio espagnol Squad, Kerbal Space Program n'est pas encore disponible en version finale qu'il a déjà acquis une solide notoriété chez les amateurs de jeux indépendants. Permettant aux joueurs d'assembler leurs propres engins spatiaux pour aller explorer un système solaire imaginaire, KSP comme l'appellent ses fans, fait partie de ces titres originaux que l'on ne parvient plus à lâcher une fois qu'on les a essayés. Et même si tout reste encore à faire au niveau de la technique ou du contenu, c'est bien un hit en puissance que nous avons pu découvrir sur les conseils avisés d'un fidèle lecteur.

Test Kerbal Space Program PC - Screenshot 16On peut créer n'importe quel type de fusée ou de navette.

Comprenant un mode libre, des tutoriels et quelques scénarios, la version 0.17.1 de KSP suffit largement à se faire une idée du potentiel du soft. Contre une quinzaine d'euros, le joueur aura immédiatement à sa disposition une aire de jeu absolument immense et des dizaines d'éléments pour assembler dans ses hangars les fusées, navettes et autres modules lunaires de ses rêves. Certes, la première utilisation de l'éditeur permettant de construire nos aéronefs est un peu fastidieuse mais en prenant le temps de s'y plonger entièrement, les possibilités qu'il nous offre ne sont guère limitées que par notre imagination. Un réacteur par ici, un réservoir d'essence par là, des ailerons, des pieds télescopiques, un SAS, et hop, nous voilà aux commandes d'une superbe fusée prête à s'envoler vers la quinzaine de corps célestes actuellement accessibles à partir de notre planète d'origine. Un fois notre trajet planifié dans le centre de commandes, il est temps de se précipiter sur le pas de tir pour voir notre phénix d'acier prendre son majestueux envol... ou se crasher comme une pauvre bouse ! Il faut dire qu'à moins de télécharger des fusées ou des navettes élaborées par les développeurs ou par les légions de modeurs qui soutiennent le soft, nos premiers essais en matière de vols spatiaux habités se soldent régulièrement par de superbes explosions et par la mort tragique de tout notre équipage Kerbal.

Test Kerbal Space Program PC - Screenshot 17Le décollage est toujours un moment critique.

Difficile à maîtriser dans un premier temps, KSP est toutefois beaucoup moins rébarbatif que bon nombre de simulations ultra-réalistes. D'une part, on peut activer diverses aides au pilotage et d'autre part, la bouille irrésistible de nos petits extraterrestres nous rappelle à chaque instant, si besoin était, que les développeurs n'ont jamais voulu se prendre trop au sérieux. De fait, il ne faut pas plus d'une petite heure pour trouver un moyen de s'arracher de l'attraction de la planète Kerbin. Bien entendu, se mettre en orbite demande déjà beaucoup plus de doigté. Quant à se poser sur une planète distante ou l'un de ses satellites, cela relève du tour de force. Il faut prendre en compte la vitesse de notre appareil, sa réserve de carburant, son angle d'approche, la force de gravité du corps céleste approché, etc. Même en s'entraînant sur les tutoriels que l'on a à notre disposition, ce n'est pas une mince affaire. Mais là encore, on ne devra pas se décourager car avec la pratique, on finira par maîtriser les compétences nécessaires pour mener nos petits Kerbals à bon port et les voir sautiller joyeusement à la surface d'un nouveau monde.

Test Kerbal Space Program PC - Screenshot 18"Un petit pas pour un Kerbal, un grand pas pour la Kerbalité."

Alors bien sûr, on pourra toujours se plaindre qu'en dehors du mode libre, il n'y a pas grand-chose à faire dans KSP. Les missions proposées actuellement se comptent sur les doigts d'une main et l'aspect gestion du soft est totalement sous-exploité. Néanmoins, on peut d'un côté télécharger librement des tonnes de mods pour rallonger considérablement la durée de vie du soft et les développeurs mettent régulièrement en ligne du nouveau contenu. A l'heure où nous écrivons ce test, il est par exemple prévu de pouvoir créer des stations orbitales, de déployer des panneaux solaires ou encore d'explorer des environnements extraterrestres en rover. Le système solaire dans lequel le joueur évolue sera étoffé et ce dernier pourra un jour exploiter les ressources de chaque planète visitée pour financer son programme spatial. Bref, en un mot comme en cent, les possibilités de KSP sont virtuellement infinies et comme la démo du soft est totalement gratuite, nous ne saurions trop conseiller aux Kerbobautes en herbe de l'essayer dès qu'ils auront un moment de libre.

Dharn, le 03 décembre 2012

Les notes

  • Graphismes 8/20

    Loin d'être finalisés, les graphismes de KSP font pour l'instant plus pitié qu'autre chose. Les éléments constituant nos fusées et autres navettes sont potables et l'aire de jeu est gigantesque mais les décors comme les effets spéciaux piquent les yeux. Et si le design de nos petits Kerbals est sympathique, l'intérieur des cabines laisse encore à désirer.

  • Jouabilité 14/20

    La physique des divers engins est crédible et les lois de l'aéronautique sont globalement respectées. Les outils de construction et le pilotage nécessitent un certain temps d'apprentissage mais un juste équilibre entre réalisme et accessibilité semble sur le point d'être trouvé. On apprécie également l'extraordinaire liberté dont on jouit en mode Libre.

  • Durée de vie 13/20

    Avec un système solaire entier à explorer et des tonnes de mods à télécharger, KSP tiendra les passionnés du genre en haleine des soirées entières. Les missions proposées ne sont pas assez nombreuses et l'aspect gestion reste encore à l'état embryonnaire mais les développeurs proposent régulièrement des mises à jour gratuites.

  • Bande son 6/20

    L'environnement sonore est pour l'instant réduit à sa plus simple expression. Espérons que le studio Squad s'en occupera prochainement.

  • Scénario

    -

  • Note Générale13/20

    Loin d'être terminé, Kerbal Space Program est néanmoins l'une des simulations indépendantes les plus prometteuses que l'on puisse actuellement dénicher sur le Net. Entre ses outils de construction très complets, son vaste système solaire à explorer et sa physique crédible, ce titre soutenu par une vaste communauté de passionnés pourrait bien refaire sérieusement parler de lui dans les prochains mois si ses développeurs exploitent correctement son potentiel.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Développeur : Squad
  • Type : Simulation
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 30 novembre 2012
  • Version : Anglaise intégrale
  • Config minimum : Windows XP/ Vista/ 7, CPU 2.0 Ghz Dual Core, 2Go RAM, 512Mo Vidéo, DD 1Go
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Similaire à :
    Orbiter : Space Flight Simulator

Vidéos

Voir les 8 vidéos de Kerbal Space Program