Test Mass Effect 3 : Omega- PC

PC

Après un premier DLC solo sympathique, Mass Effect 3 revient aujourd'hui sur le devant de la scène avec le pack Omega. Comme son nom l'indique, celui-ci propose de reprendre la célèbre station du second opus des mains de Cerberus. Voyons si les 12 € demandés sont justifiés.

Mass Effect 3 : Omega

Il faut bien l'avouer, certains joueurs étaient frustrés à l'idée de ne pas pouvoir explorer la station Omega dans Mass Effect 3. Cachée dans le Purgatoire, Aria T'Loak n'a pour l'instant pu que déplorer l'étendue des dégâts sans pouvoir agir directement contre Cerberus. Fort heureusement, celle-ci s'avère beaucoup plus encline à passer à l'offensive une fois l'argent déboursé de notre compte en banque. Ceci étant fait, l'action peut enfin débuter. Tout commence alors par un simple rendez-vous sur la Citadelle durant lequel Aria et ses sbires vous présentent celui qui fait office de grand méchant : le général Oleg Petrovsky. Dépeint comme le meilleur stratège de l'Homme Trouble, il n'entend évidemment pas laisser Omega sans combattre. Il vous faut alors compter sur les talents d'Aria, mais également d'une femelle turienne (une première dans la série) pour l'emporter. Un commando inédit se forme donc et force est de reconnaître que celui-ci fonctionne plutôt bien. On ne peut ainsi qu'apprécier l'opposition forte entre la fougue, voire même la malhonnêteté, d'Aria et l'humanité de Nyreen. On aurait peut-être aimé avoir un peu plus d'humour, mais le trio fonctionne. Notons par ailleurs que chacune dispose de nouveaux pouvoirs qui se montrent assez plaisants à l'usage. La première peut ainsi lancer une fusée biotique surpuissance et particulièrement impressionnante tandis que la seconde peut générer un champ de force permettant de récupérer quelques instants avant de repartir au combat. En tout ce sont donc quatre pouvoirs, mais également deux ennemis puissants (les Mech rampart et les Adjudants), des exploits, deux armes ainsi que quelques mods inédits qui sont au programme.

Test Mass Effect 3 : Omega PC - Screenshot 13Retrouver Omega est un plaisir.

Au niveau des missions à proprement parler, Omega comprend 4 niveaux répartis dans toute la station. On passe ainsi des ruelles crasseuses aux mines profondes en passant par le célèbre bar de l'Au-delà. Les fans apprécieront sans doute, d'autant que la plupart des décors s'avèrent soignés et plutôt agréables à parcourir. On reste toutefois dans le classique avec un enchaînement trop prononcé de couloirs et d'ascenseurs. Du moins en début d'aventure, puisque ces défauts tendent à s'estomper au fur et à mesure. Ceci étant, vous n'aurez pas le temps de profiter de tout cela bien longtemps puisque ce DLC ne propose qu'une durée de vie de 2h30, voire 3 heures, même en fouillant chaque recoin. Les quelques quêtes annexes au programme ne parviennent pas non plus à occuper bien longtemps, puisqu'il s'agit à chaque fois de récupérer un objet plus ou moins bien caché. On est donc loin des 6 heures promises et finalement, cet Omega peine à justifier son tarif. Celui-ci est en effet proposé à 12 euros sur PC, soit 4 euros de plus que son prédécesseur. Etant donné que la durée de vie est dans les deux cas identique, on ne pourra que s'interroger sur le bien-fondé de cette augmentation. Cela est d'autant plus gênant que le scénario s'avère moins riche en révélations que celui de Leviathan. Les possibilités offertes en termes de choix de dialogues paraissent extrêmement limitées, surtout en fin de partie, ce qui risque de froisser encore un peu plus les joueurs. Un événement important intervient en effet sans que Shepard n'ait une once de contrôle ou ne puisse inverser le cours des choses. On est sans doute loin de la fin douteuse d'Arrival, mais on en attendait clairement davantage d'un contenu estampillé Mass Effect. Il est également gênant que tout ceci ne débouche sur rien, si ce n'est 400 points de guerre, puisque Aria reprend comme si de rien n'était sa place dans le Purgatoire en fin de partie. On a donc la désagréable sensation que tout ceci n'a servi à rien.

Lespol, le 28 novembre 2012

Les notes

  • Graphismes 14/20

    La station Omega possède toujours autant de charme et s'avère extrêmement agréable à parcourir. Les environnements sont variés et seuls quelques bugs et animations douteuses font tache.

  • Jouabilité 14/20

    Malgré un côté couloir trop prononcé en début de partie, les missions proposées par ce Mass Effect 3 : Omega se montrent plutôt sympathiques, notamment grâce à l'association avec Aria et Nyreen. Notons que la difficulté est au rendez-vous, puisque les deux ennemis inédits que sont les Mech rampart et les Adjudants se montrent très coriaces. Il est donc conseillé de jouer en New Game+ ou d'attendre un peu avant de réaliser cette mission.

  • Durée de vie 11/20

    Si Omega propose une durée de vie équivalente à celle de Leviathan, et par conséquent acceptable, on peine à comprendre ce qui justifie les 4 € supplémentaires imposés. Le rapport qualité / prix n'est par conséquent pas flatteur.

  • Bande son 14/20

    A l'instar du jeu de base, Omega propose des doublages de qualité et des compositions soignées. On aurait toutefois aimé avoir plus de nouveautés à ce niveau.

  • Scénario 8/20

    Le but du jeu est on ne peut plus limité puisqu'il s'agit simplement de se rendre sur Omega et de tuer tout le monde. Ajoutez à cela une portée anecdotique des dialogues et vous tenez là un scénario fort peu intéressant.

  • Note Générale12/20

    Si les fans seront sans doute ravis de se battre aux côtés d'Aria et de pouvoir enfin retourner sur Omega, il faut avouer que ce contenu est loin d'être parfait. Ainsi, outre un scénario quasi inexistant et dépourvu de véritables choix de dialogues, celui-ci ne s'insère que très mal dans le jeu de base et s'avère un peu trop court pour justifier totalement son tarif. Dommage.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 10/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Mass Effect 3 : Omega
  • Afficher recto jaquette

Vidéos