Test Little Inferno- PC

PC

Développé par l'un des créateurs de l'excellent World of Goo, Little Inferno nous invite à résoudre une centaine d'énigmes en brûlant tout ce qui nous passe sous la main. Malheureusement, l'originalité ne paie pas toujours...

Little Inferno

Certains d'entre vous ont probablement déjà essayé World of Goo, un puzzle game absolument fascinant consistant à assembler des petites boules de goudron pour créer toutes sortes de constructions et permettre à nos vaillantes créatures d'atteindre la fin d'une cinquantaine de niveaux. Disponible sur PC, Wii et smartphones, ce titre conçu par 2 passionnés de jeux vidéo a connu un succès foudroyant mais hélas très peu rentable puisque l'immense majorité des joueurs qui se sont éclatés dessus l'ont en fait piraté sans le moindre scrupule. Pas découragés pour autant, Kyle Gabler et ses deux nouveaux compères, Allan Blomquist et Kyle Gray, se sont remis au travail pour nous concocter un nouveau jeu de réflexion des plus étonnants : Little Inferno.

Test Little Inferno PC - Screenshot 2Le joueur doit brûler des objets pour trouver des combinaisons particulières.

La première chose à savoir avant de télécharger Little Inferno, c'est que tout le jeu se déroule devant une seule et unique cheminée virtuelle. Disposant d'une impressionnante série d'objets à commander sur un catalogue, le joueur doit simplement leur mettre le feu et regarder ce qui se passe en espérant déclencher des réactions amusantes. Chaque objet consumé entièrement lui rapporte une certaine quantité d'argent à réinvestir et des tickets qui lui permettront d'être livré plus vite. Afin de trouver plus facilement la centaine de combinaisons d'objets nécessaire pour progresser dans le soft, il pourra s'aider d'une liste déroulante comprenant quelques indices. Certains défis sont extrêmement simples comme "bombe à retardement" qui consiste à allumer un réveil à côté d'un pack d'explosifs. D'autres tels "soirée cinéma" ou "aliments paniqués" sont déjà plus corsés.

Test Little Inferno PC - Screenshot 3Il existe une quantité impressionnante d'éléments à commander.

Bien qu'aucun scénario ne nous guide vraiment tout au long de Little Inferno, il nous arrivera fréquemment de recevoir des lettres provenant de PNJ réduits comme nous à passer leur journée devant la cheminée en attendant que l'hiver passe. Assez drôles, ces missives nous inviteront parfois à réaliser un défi particulier ou à envoyer un objet spécifique pour faire plaisir à leurs expéditeurs. Ceci étant, le sentiment de solitude et d'isolement que l'on ressent devant notre écran est d'autant plus déprimant qu'aucun chronomètre, aucun adversaire et pas le moindre événement aléatoire ne vient troubler notre tranquillité. On commande des objets dans divers menus, on les déballe en cliquant dessus, on les brûle, on récupère tous les bonus qui tombent dans l'âtre. Puis on recommence pour voir ce qui va arriver. Un épis de maïs produira par exemple une pluie de pop-corn, un lapin en peluche se mettre à brailler comme un crétin tandis que des piles exploseront sous l'effet de la chaleur. La Lune attire tout ce qui se trouve dans son orbite, l'exterminateur chasse les insectes et ainsi de suite.

Test Little Inferno PC - Screenshot 4Oui, on peut aussi brûler nos propres photographies !

Tout cela est amusant une heure ou deux, d'autant que les diverses animations sont réussies et que la physique des objets comme des flammes est crédible. Le mélange d'humour, de tendresse et de mélancolie qui caractérisait World of Goo est toujours aussi efficace même si quelques fautes de goût sont à déplorer comme ces enfants qui hurlent lorsqu'on met le feu à leur bus. Les menus sont clairs et la prise en main est immédiate. Néanmoins, aussi patient et curieux soit-il, le joueur ne tardera pas à s'ennuyer en observant passivement les flammes ravager ses diverses possessions. Il faut dire que Little Inferno manque cruellement de rythme et que ses énigmes ne brillent ni par leur diversité ni par leur nombre. On se contentera donc de prendre Little Inferno pour ce qu'il est, à savoir une curiosité intrigante mais insatisfaisante sur le plan ludique.

Dharn, le 22 novembre 2012

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Sans atteindre des sommets en termes esthétiques, les flammes sont bien rendues et les animations de chaque objet sont amusantes.

  • Jouabilité 11/20

    A part commander des objets sur un catalogue et les disposer dans l'âtre, le joueur n'a quasiment rien d'autre à faire dans Little Inferno que de regarder les flammes danser en espérant résoudre quelques énigmes. C'est d'autant plus dommage que la prise en main est bonne et que la physique des divers éléments est crédible.

  • Durée de vie 11/20

    Bien qu'il y ait plusieurs collections d'objets à débloquer et une centaine de combinaisons à trouver à l'aide d'indices, on se lassera bien vite de ces feux de cheminée virtuels.

  • Bande son 14/20

    La musique des menus est assez répétitive mais les divers bruitages sont plutôt soignés.

  • Scénario 12/20

    L'ambiance douce-amère est réussie mais le mauvais goût l'emporte parfois sur la drôlerie (bus scolaire en flammes, enfants qui brûlent leurs jouets, etc.). Les échanges épistolaires que l'on peut avoir avec les PNJ sont quant à eux trop restreints.

  • Note Générale12/20

    Bien trop limité en termes de gameplay, Little Inferno fait partie de ces ovnis vidéoludiques que l'on essaiera par curiosité avant de retourner à des jeux plus conventionnels certes, mais certainement bien plus amusants.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Little Inferno
  • Afficher recto jaquette

Vidéos

Voir les 6 vidéos de Little Inferno