Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Borderlands 2 : Le Carnage Sanglant de M. Torgue
PC

Contributeur

A peine un mois après nous avoir permis de dégommer des palanquées de pirates dans un premier DLC, voilà que le studio Gearbox revient à la charge pour nous proposer toujours plus de Borderlands 2. Largement inspirée de l'Underdome de Mad Moxxi (que les amateurs du premier opus connaissent sans doute), cette deuxième extension nous propose en effet de participer à une nouvelle série de combats en arène. Cette fois cependant, ces affrontements ont le bon goût d'être liés par un scénario délirant et de nombreuses quêtes annexes prenant place dans une toute nouvelle région de Pandore.

Alors comme ça, vous pensez être la plus grosse brutasse à avoir jamais foulé le sol poussiéreux de Pandore ? Eh bien sachez que l'heure est venue de le prouver ! Le boss de la société Torgue, dont les joueurs connaissent les produits de manière très intime, est en effet tombé sur une nouvelle Arche et compte bien découvrir ce qu'elle contient. Manque de bol, la bougresse ne s'ouvrira que si le plus gros bourrin de la planète parvient à verser le sang d'un pleutre absolu. Qu'à cela ne tienne, M. Torgue organise un beau tournoi afin de mettre la main sur la machine à tuer ultime. En tant que chasseur de l'arche carburant à l'hémoglobine, aux dollars et aux pétoires de luxe, vous êtes bien évidemment convié à participer à l'heureux événement. Pas de doute, vu la débilité du pitch, on voit bien que Borderlands 2 n'a pas vendu son âme.

M. Torgue est aussi subtil qu'il en l'air.

Grâce au système de voyage rapide, vous allez donc vous rendre au Cratère de Brutasserie des Brutasses et tenter d'obtenir le précieux titre (du moins lorsque vous aurez atteint le niveau 15, comme pour le précédent DLC). En termes de jeu, on se retrouve donc dans une vaste région découpée en différents secteurs qui chaque fois dissimulent de manière plus ou moins ostensible une arène bien distincte des autres (pour un total de 4). Loin d'être aussi basique que l'Underdome de Moxxi dans lequel il suffisait grossièrement de franchir une porte à partir d'une pièce centrale pour se retrouver dans une zone de combat, il vous faudra ici accomplir de nombreuses quêtes délicieusement débiles afin de dénicher un sponsor, un coach, de vous entraîner en vue des différents matches ou de latter de potentiels concurrents tricheurs. Pour notre part, nous avons beaucoup apprécié de voir l'ensemble ainsi doté de liant narratif et de vivre une gigantesque bataille de pochetrons dans un bar (où des rats voleurs ont profité de la mêlée pour nous délester de 200.000 dollars...) et d'affronter une version cannibale et motarde d'Ellie, pour ne citer que ça. Comme dans la précédente extension, ces missions s'accompagnent en plus d'un gentil challenge exclusivement destiné aux personnages de niveau 50.

Si les motards vous gonflent, vous aurez de quoi vous faire plaisir dans ce DLC.

Pour ce qui est du gameplay en revanche, Le Carnage Sanglant de M. Torgue n'apporte strictement rien de nouveau à la formule Borderlands. Certes, les différentes arènes ne se contentent pas de vous jeter des vagues d'ennemis au visage mais peuvent aussi prendre la forme d'un combat à objectifs ou d'une course pure et dure mais en dehors de ça, il faut en effet se contenter d'ennemis redesignés en motards ou en salariés de l'entreprise Torgue. Bon, on devra aussi mater des motos qui aiment à tourner en rond et à se coincer dans les coins lorsque les décors se font plus étroits ou encombrés, mais c'est à peu près tout. La seule petite surprise vient d'un nouveau type de distributeur d'armes qui n'accepte que les jetons Torgue, obtenus en terminant les quêtes de l'extension ou en tant que butin sur les cadavres de certains ennemis. Reste que ce DLC offre tout de même pas mal de contenu, même s'il nous a semblé légèrement moins généreux que le premier add-on. Au final, les fans prendront sans aucun doute plaisir à participer au carnage de M. Torgue mais ceux qui attendent de vraies nouveautés, comme une augmentation du niveau maximum par exemple, devront sans doute patienter encore un peu. On apprécie toutefois le fait qu'une fois encore Gearbox ne se contente pas du strict minimum et continue à nous offrir des add-on de qualité.

Les notes
  • Graphique 16 /20

    Si les décors semblent globalement moins inspirés et moins originaux que dans Le Capitaine Scarlett et son Butin de Pirate, on profite néanmoins d'une nouvelle région qui mérite le détour. Et encore une fois, on reste stupéfait devant le nombre de petits détails délirants dont Gearbox aime à saturer son univers.

  • Jouabilté 16 /20

    Dans ce domaine précis, ce nouveau DLC n'offre strictement rien de nouveau par rapport au jeu de base. Mais si l'extension s'articule bel et bien autour d'une série de 4 arènes comme le fit jadis l'Underdome de Mad Moxxi, on a le plaisir de voir que le tout s'inscrit dans un ensemble de quêtes vraiment réussies.

  • Duree 16 /20

    Une fois encore, Gearbox ne se moque pas de nous. Pour peu que l'on s'attaque à l'extension avec un personnage qui ne soit pas trop puissant, on pourra facilement tabler sur 6 ou 7 heures de jeu supplémentaires. Par ailleurs, les différentes arènes offrent généralement un ultime palier de difficulté destiné aux joueurs de niveaux 50.

  • Son 15 /20

    Allez, pour les musiques, on dira qu'en dépit d'une poignée de nouvelles chouettes compositions, le DLC recycle un petit peu plus que son prédécesseur. Du côté des personnages en revanche, les doublages ultra surjoués et complètement barrés font toujours mouche.

  • Scénario 14 /20

    Gearbox s'est amusé à concevoir un sympathique liant scénaristique entre toutes les quêtes et on les remercie pour ça. Les amateurs d'insultes gratuites et d'histoires totalement absurdes seront une nouvelle fois aux anges.

Plus courte mais également plus intense que son aînée, cette nouvelle extension pour Borderlands 2 mérite toutefois amplement l'attention des fans. Délirant, bien ficelé, offrant un challenge relevé, cet add-on aurait tout de même mérité de nous offrir quelques vraies nouveautés, car en dehors du distributeur Torgue, on ne peut pas dire que les surprises soient légion. Quoi qu'il en soit, on apprécie de voir que Gearbox a parcouru beaucoup de chemin depuis l'Underdome de Mad Moxxi puisqu'en dépit d'un principe de base similaire, Le Carnage de M. Torgue lui est largement supérieur, et ce quel que soit le critère considéré !

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
21 novembre 2012 à 16:53:20
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (33)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 21/11/2012 Voir l'historique
PC FPS RPG Gearbox Software 2K Games
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (7)
  • Vidéos (3)
  • Images (100)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Borderlands 2 : Le Carnage Sanglant de M. Torgue
    -
    PC
Boutique
  • Borderlands 2 : Le Carnage Sanglant de M. Torgue PC
    9.99 €
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.