Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Mount & Blade : Warband - Napoleonic Wars
PC

Contributeur

«Baïonnette au canon soldat ! L'ennemi fonce droit sur nous après quelques salves de mousquet, et tu vas défendre chèrement ta peau au corps-à-corps, pour ton unité, ton général et ta patrie !». Voilà qui résume assez bien, l'esprit de Napoleonic Wars, le dernier né des studios TalesWorlds, qui transportera tous les férus d'histoire, et de batailles en multijoueur dans un nouvel univers où le sang coulera à flots. Un rapide historique s'impose.

Tout commence dans des locaux à Ankara en Turquie. En 2005, le studio de développement TaleWorlds Entertainment voit le jour, et marquera la plupart des fans d'aventures médiévales. C'est le 19 septembre 2008 que sort son premier jeu : Mount & Blade. Celui-ci est un jeu type bac à sable, où l'on commence aventurier dans un univers médiéval imaginaire (même si l'on peut aisément, au niveau des différentes factions reconnaître les inspirations ça et là), et où l'on peut aussi devenir roi de son propre royaume. Le 30 mars 2010 sort Mount & Blade Warband, un stand-alone qui reprend intégralement le jeu précédent, l'améliorant et rajoutant au passage un mode multijoueur. Enfin, le 19 avril 2012 sort la première extension de Warband intitulée Napoleonic Wars. Celle-ci quitte l'univers médiéval pour une époque napoléonienne. Exit les lances, épées, arcs et arbalètes, maintenant on se frite la tronche à grands coups de mousquet ! Au revoir aussi la campagne solo, Napoleonic Wars se veut être un jeu uniquement multijoueur. Après une modélisation personnalisée du visage de votre soldat, où vous pourrez notamment ajouter une fleur ou un cigare au coin des lèvres, ou une paire de lunettes sur les yeux, vous pouvez enfin vous lancer dans la bataille... oui mais laquelle ?

On se bat au mousquet maintenant. Notez la vue à la première personne qui est tout à fait jouable.

Il en existe en effet plusieurs types. Commençons par la bataille de commandant : ce mode est fait pour tous ceux qui souhaitent mesurer leurs capacités de commandement. Ici, vous dirigez votre commandant et donnez des ordres à votre unité. Bien sûr, les joueurs sont peu nombreux dans ce mode, puisque les troufions seront des Bots gérés par le jeu, exécutant bêtement vos ordres. Le mode bataille vous place quant à lui dans la peau d'un soldat dans un combat où chacun n'a qu'une vie. Pour gagner le round, il vous faudra défaire tous les joueurs ennemis. Les matchs à mort et matchs à mort par équipe sont des modes où il faudra tuer le plus d'ennemis possible soit tout seul, soit en équipe. Le siège est un mode d'attaque / défense : un camp monte à l'assaut d'un fort gardé par l'équipe qui défend. Chaque assaillant dispose d'un nombre illimité de vies, mais les défenseurs n'en n'ont en général que cinq. Le duel est un mode où chacun est libre de défier qui il veut, quand il veut. Finissons par la capture de drapeau qui consiste à aller chercher le drapeau ennemi dans un coin de la carte avant de le rapporter à sa propre base, et enfin la conquête qui poussera chaque camp à capturer différents points de la carte et de les tenir. Dans chaque partie, les clés de la victoire sont données par la mise en place d'une bonne stratégie, exécutée par les bonnes unités.

En mode siège, les assaillants doivent atteindre le drapeau du fort et le faire descendre en restant à coté.

Parlons-en justement de ces différentes unités, empruntées à tous les pays européens historiquement impliqués dans les guerres napoléoniennes : l'Allemagne, la Russie, le Royaume-Uni, l'Autriche et bien sûr la France. Chaque pays dispose de plusieurs unités réparties en trois grands groupes : infanterie, cavalerie et spécialistes. Le groupe de l'infanterie, qui représente l'essentiel de votre armée, regroupe les hommes à pied, équipés diversement selon l'unité et le grade que vous choisissez. Car si vous avez déjà le choix entre les six unités d'infanterie de votre pays, vous pouvez aussi choisir si vous serez simple soldat ou officier, porte-drapeau ou musicien. Dans le groupe de la cavalerie vous aurez accès aux hommes montés sur des chevaux avec ici encore le choix de soldat, officier, porte-drapeau et musicien, et enfin dans le groupe spécialistes, vous pourrez incarner un sapeur, construisant des défenses et dynamitant les murs adverses, le général de votre pays ou l'artilleur qui utilisera les canons et mortiers à disposition pour faire des dégâts là où bon lui semble. Il faut noter aussi que les généraux, musiciens, officiers et drapeaux confèrent aux autres des bonus de vitesse de rechargement, de précision, de combat au corps-à-corps et de vitesse de course.

Un sapeur peut construire des abris rudimentaires ; ici un tas de Terre.

Vos petits soldats sont équipés comme à l'époque : TalesWorlds a réalisé un important travail de recherche, concernant tout un tas de domaines tels que la justesse historique des habits, respectueuse des unités et des pays. Attention, c'est pas Call of Duty : ici vos soldats d'infanterie seront essentiellement équipés de mousquets avec une baïonnette. Le mousquet est une arme lente à recharger, comptez sept à huit secondes de rechargement entre chaque tir. Il n'est pas impossible que vous trouviez ici et là des soldats qui n'ont pas un mousquet mais un fusil, et l'arme de corps-à-corps sera alors un sabre. Les officiers auront un pistolet et un sabre. Les spécialistes sont tous équipés de sabres, mais aussi de leurs « outils de travail » qui peuvent également servir d'arme au corps-à-corps mais qui sont bien moins efficaces qu'une bonne vieille lame. Ainsi les soldats pourront se battre à mains nues (déconseillé), ainsi qu'en utilisant leurs fusils pour frapper l'adversaire.

On ne fait pas que tirer sur les autres dans Napoleonic Wars, on fait de la musique aussi.

Outre les coups de crosse, ce qui est frappant au début d'une partie c'est la musique classique qui va se jouer tout au long du jeu. Nous avons droit entre autres à Vivaldi, Beethoven, Wagner ou encore Mozart. Tout le gratin de la musique classique étant réuni, le jeu prend une dimension particulière tant le décalage est fort entre une musique lente et douce, et la rudesse de la charge de cavalerie qui décime tout un groupe d'artilleurs. C'est au total 47 pistes différentes qui seront jouées pendant vos parties. Puis viennent les premières escarmouches et le son sec des mousquets qui claquent à côté de vos oreilles virtuelles et du grondement sourd des canons et c'est finalement une ambiance unique qui s'installe pendant le jeu.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Ce n'est pas moche, ce n'est pas magnifique non plus, c'est très potable comme résultat. On est loin d'un Battlefield mais ce n'est pas non plus le même moteur graphique.

  • Jouabilté 14 /20

    Simple à prendre en main pour ce qui est de se déplacer et de tirer, le jeu requiert tout de même un peu d'expérience pour l'utilisation de l'artillerie et les combats en corps-à-corps.

  • Duree /

    Faut-il mettre une valeur à un jeu multijoueur ? La durée de vie dépend uniquement de vous en réalité. Mais le temps de parcourir tous les modes et toutes les cartes et de rejouer ce à quoi vous aimez jouer ... vous avez pas mal de temps de jeu devant vous.

  • Son 16 /20

    Que du classique dans cette bande-son. La musique jouée pourra tout aussi bien coller à l'action (La Chevauchée des Walkyries de Wagner durant une charge de la cavalerie), ou contraster méchamment avec ce qu'il se passe à l'écran.

  • Scénario /

Comme la plupart des jeux du genre, on se plaira à jouer et à rejouer à Mount and Blade : Napoleonic Wars sur des cartes que l'on finit par connaître par cœur. Entre plaisir de la victoire et goût amer de l'échec, vous passerez sûrement de longues heures à batailler avec votre mousquet.

Profil de pseudoenmousse2
L'avis de pseudoenmousse2
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
07 novembre 2012 à 15:34:16
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 07/11/2012 Voir l'historique
PC Action RPG Paradox Interactive TaleWorlds Entertainment
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (1)
  • Vidéos (2)
  • Images (15)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Mount & Blade : Warband - Napoleonic Wars sur PC
    -
    PC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.