Test Giana Sisters : Twisted Dreams- PC

PC

Sorties de la cuisse de Mario, les soeurs Giana ont bien des années après leur naissance su prendre leur indépendance et vivre leur propre aventure. Comptant parmi les premiers projets Kickstarter commercialisés, voilà un platformer à l'ancienne bien retors qui vous fera réviser votre catalogue d'insultes.

Giana Sisters : Twisted Dreams

Clone assumé de Mario Bros, le premier Giana Sisters sorti dans les années 80 a parcouru bien du chemin depuis. Ressorti une première fois du placard sur DS par le studio Black Forest, qui comptait le créateur du jeu original dans ses rangs, il débarque finalement sur PC et coupe enfin le cordon avec son père illégitime, un certain plombier italien né au Japon. Pour autant, pas question de renier son héritage, Giana Sisters : Twisted Dreams est un autre de ces jeux de plates-formes indépendants qui obéissent aux codes de jadis en imposant un gameplay qui ne transige pas et ne tolère pas l'à peu près. Ultra classique, la base du gameplay ne va pas vous faire tourner la tête, on saute, on retombe sur un ennemi pour lui écraser la tête, on grimpe sur des plates-formes et on collecte des diamants pour faire monter son score et débloquer l'accès aux boss en fin de mode. Inutile de rappeler que dans un jeu de plates-formes, il n'en faut déjà pas beaucoup plus pour faire naître un challenge. D'autant plus que le moindre contact peut s'avérer fatal et vous renvoyer au dernier checkpoint, la mine en berne et les yeux pleins de larmes.

Test Giana Sisters : Twisted Dreams PC - Screenshot 19Une version...

Seulement Giana Sisters ne s'arrête pas là. D'une simple pression sur la bonne touche, on passe d'une soeur à l'autre. L'une, toute pomponnée façon princesse, peut tourbillonner sur elle-même et prendre de la hauteur ou planer sur une longue distance. L'autre, attifée comme un mélange entre une fan de hard des 80's et Ziggy Stardust au sommet de sa tournée avec les Araignées de Mars, se pique des crises de rage et peut effectuer un dash qui la transforme en boule de feu. Sous cette forme, elle est capable de détruire certains murs, de défoncer les ennemis ou de rebondir sur des séries de bumpers. En outre, passer d'une soeur à l'autre change l'environnement. Si la rockeuse évolue dans un monde de petites fées où les ennemis sont des poussins obèses, sa sœur la princesse se tape la version infernale, les poussins devenant des démons ailés. Mais l'important dans ces switches, ce sont les obstacles qui apparaissent ou disparaissent, les portes ouvertes ou fermées, les plates-formes réservées à la blonde ou à la violette, les mécanismes qui changent de sens ou les ennemis qui s'attaquent à l'une et pas à l'autre. Bref, à chacun sa croix.

Test Giana Sisters : Twisted Dreams PC - Screenshot 20... l'autre version. et la transition se fait tout en douceur et en morphing.

L'essentiel du level design et des puzzles est bien évidemment construit autour de ces transformations. Si on vous laisse tranquillement prendre vos marques au début, les choses se corsent rapidement avec des changements de formes qui devront s'effectuer en pleine action, très vite et au milieu de longs enchaînements dans lesquels on doit non seulement gérer les ennemis, son propre timing mais en plus compter avec celui des mécanismes parfois meurtriers. De nombreux passages se jouent ainsi au pixel près et la moindre boulette sera sévèrement sanctionnée. Et pour ajouter à la difficulté, l'obligation d'un score minimal pour débloquer l'accès au monde suivant contraint le joueur à fouiller les niveaux de fond en comble pour dénicher les zones secrètes nombreuses et souvent bien ardues à atteindre. Un challenge à la hauteur que l'on peut encore accentuer en débloquant un mode hardcore dans lequel on ne vous octroie qu'un seul et unique essai.

Test Giana Sisters : Twisted Dreams PC - Screenshot 21Passer d'une soeur à l'autre permet de faire disparaître des obstacles.

Giana Sisters : Twisted Dreams accomplit donc la première partie de son défi de jeu de plates-formes old-school, concilier des bases simples avec un level design pointilleux et réussi, qui parvient dans le même temps à séduire le joueur tout en le faisant hurler d'horreur à son trentième essai. Il ne lui reste plus qu'à convaincre par sa réalisation. Ca tombe bien, elle est fort soignée avec en prime une belle maîtrise des changements d'univers; très réussis. La transition entre les deux versions du monde est fluide, rapide mais progressive et s'accompagne même d'un changement de ton musical, le thème passant d'une interprétation "naïve" à un déferlement de guitares Hard. Dommage toutefois que les musiques tournent en boucle, un poil de renouvellement n'aurait pas été de trop. Un reproche que l'on adressera également aux environnements qui sont certes magnifiques mais pas forcément très variés.

Test Giana Sisters : Twisted Dreams PC - Screenshot 22Le lapin là au-dessus, ben c'est un fieffé sa....

Si on s'avoue conquis par Giana Sisters : Twisted Dreams, il faut malgré tout tempérer son enthousiasme et descendre un peu en gamme. Déjà bien corsé, le jeu complique malheureusement un peu les choses en souffrant de quelques imprécisions dans les commandes. A ce sujet, inutile de préciser qu'un bon (et solide) pad est indispensable. Les soeurs ont parfois tendance à patiner un peu trop et certaines collisions se révèlent assez approximatives, ne facilitant pas la progression du joueur qui se doit de faire preuve d'un excès de prudence. On finit par s'adapter à la chose. En revanche, difficile de pardonner le placement complètement débile des checkpoints. Qu'on les positionne avant un long enchaînement et pas au milieu c'est une chose, compréhensible en matière de challenge, mais qu'on les case, par exemple, avant ou après une interminable descente en ascenseur qui précède un segment qu'on sait devoir se refarcir 50 fois avant de passer au suivant, c'est un excellent moyen de rendre le joueur complètement dingue, bave aux lèvres et tout ce qui va avec. Or, la plupart des points de contrôle sont calés de cette façon. A contrario, il arrive qu'à la suite d'un passage relativement stressant, on n'en trouve aucun : bonjour l'angoisse si on claque comme une buse en glissant sur un ennemi. Et enfin, dernière petite errance qui touche cette fois le néanmoins très bon level design : la tendance à créer des goulots d'étranglement qui forment d''énormes pics de difficulté. Chaque niveau comprend un ou deux points qui sont ceux sur lesquels on butera le plus (et pas qu'un peu), au risque de déséquilibrer un tantinet la progression générale qui prend alors des allures de montagnes russes.

Dinowan, le 02 novembre 2012

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Les décors en 3D pour une progression en 2D sont charmants et splendides (bien que parfois un peu traîtres dans la précipitation) et la transition entre les versions mimi et démoniaques sont parfaitement maîtrisées. On regrette simplement un certain manque de variété dans les thèmes graphiques.

  • Jouabilité 16/20

    Malgré quelques imprécisions que l'on finit par apprendre à compenser, on se laisse très vite séduire par la prise en main et le gameplay qui passe de la balade agréable à la torture nécessitant vivacité et réactivité. Les collisions approximatives sont en revanche pénibles et entraînent pas mal de morts difficile à digérer.

  • Durée de vie 18/20

    Le challenge corsé assure à lui seul une durée de vie plus qu'honnête pour un jeu à 15 euros. Les plus acharnés pourront en plus se jeter sur les modes Time ou Score Attack, sans parler des modes Hardcore avec une seule et unique vie.

  • Bande son

    Là encore, la transition entre les deux versions du thème musical sont sans failles et on est vite charmé, en tout cas jusqu'à ce qu'on se lasse d'une musique qui tourne malheureusement en boucle.

  • Scénario

    -

  • Note Générale16/20

    Pour qui est à la recherche d'un platformer à l'ancienne, soigné et offrant un sérieux challenge, il sera difficile de passer à côté de Giana Sister : Twisted Dreams. Avec sa 2.5D enjôleuse, son changement d'univers aussi esthétique que ludique, on est loin du bête clone de Mario des années 80. Quelques nuages font toutefois planer un peu d'ombre, comme les checkpoints placés au détriment du bon sens ou les deux ou trois problèmes de détection de collision. Mais il en faudra plus pour décourager les amateurs.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : bitComposer Games
  • Développeur : Black Forest Games
  • Type : Plates-formes
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 23 octobre 2012
  • Version : Anglaise intégrale
  • Config minimum : Intel Core 2 Duo @ 2.8 GHz / AMD Athlon II X2 @ 2.8 GHz, 2 Go de RAM, Nvidia GeForce 6800, ATI X1800 XT
  • Config conseillée : Intel Core i5 @ 2.66 GHz / AMD Phenom II X4 @ 3.0 GHz, 3 Go de RAM, Nvidia GeForce GTX 280, ATI HD 4800, manette (et une bonne)
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Giana Sisters : Twisted Dreams - PlayStation 3 Giana Sisters : Twisted Dreams - Xbox 360 Giana Sisters : Twisted Dreams - Wii U Giana Sisters : Twisted Dreams - Mac Giana Sisters : Twisted Dreams - PlayStation 4 Giana Sisters : Twisted Dreams - Xbox One
  • Similaire à :
    Trine
Mots-clefs : Project Giana