Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Aperçu : ZombiU
WiiU

Contributeur

Un des titres les plus attendus de la nouvelle console de Nintendo révèle enfin ce qu’il a dans le ventre. Et le moins que l’on puisse dire est que l’attente en valait la chandelle ! GamePad en main, voici donc nos impressions après environ 3 heures de jeu…

Au beau milieu d'une nuit zébrée par les éclairs, sous un tonnerre grondant et une pluie battante, vous évoluez lentement dans une rue en apparence déserte. Au loin, le vent se mêle à des grognements d'outre-tombe qui parviennent à vos oreilles et vous glacent le sang. Vous serrez fort votre revolver tout en progressant pas à pas et scrutant le moindre recoin du décor. Un long râle semble soudainement se rapprocher de vous. Et pourtant vous avez beau balayer l'environnement du regard, vous ne distinguez rien. Le râle se fait de plus en plus présent et la panique s'installe alors. Vous décidez de mettre en joue l'horizon et pourtant vous ne percevez toujours rien. Quand tout à coup, le râle provient du sol, à vos pieds ! En baissant la tête, vous découvrez alors à terre le buste tronçonné d'un mort-vivant qui se traîne et dont les membres décharnés sont en train d'agripper votre jambe pour mieux la dévorer ! Voici tout à fait le genre de scènes courantes dans Zombi U. Et celles-ci sont d'autant plus flippantes qu'elles s'avèrent non scriptées (la séquence décrite ici est arrivée près de l'endroit appelé Victoria Memorial). Gros stress et sueurs froides sont donc naturellement au programme de cette aventure en terre zombie…

Ca va faire splotch.

Outre deux niveaux de difficulté (Poule mouillée et Normal), deux modes de jeu s'avèrent également disponibles. Alors que le mode Survie vous place dans la peau d'un unique personnage qui doit faire toute l'aventure sans jamais mourir (sinon c'est le Game Over), le mode Histoire, en revanche, vous permet de prendre le contrôle d'un héros différent à chaque décès. Concrètement, si Ryan Kelly, premier héros que vous interprétez, vient à être tué par les morts-vivants, non seulement il devient l'un d'entre eux mais en plus vous vous réincarnez automatiquement en Lola Palmer, un autre personnage qui se réveille, comme le précédent, dans une planque à l'abri des zombies. Cette dernière, appelée Safe House, permet de sauvegarder la partie, de recharger totalement sa jauge de vie mais aussi d'upgrader ses armes. Au fil de l'aventure, vous trouvez d'ailleurs des plaques d'égouts qui, une fois soulevées, constituent autant de raccourcis capables de ramener directement à la Safe House. Pratique et même parfois indispensable pour reprendre des forces. Côté actions, il est possible de se déplacer à l'aide du joystick gauche et d'orienter la vue subjective avec le droit, mais aussi de courir, tirer, recharger l'arme, se retourner rapidement à 180° ou encore repousser l'assaillant des deux mains et même infliger un coup fatal à un zombie à terre. Sans oublier interagir avec l'environnement (ouvrir une porte, pousser un meuble, fouiller un corps, ramper, sauter par dessus un obstacle…) en pressant la touche correspondante quand elle s'inscrit à l'écran. Bonne nouvelle : l'écran du GamePad sert également à un tas de choses et constitue même un véritable kit de survie…

Le Gamepad servira à gérer son inventaire et effectuer tout un tas d'actions.

Sur l'écran du GamePad apparaît donc la jauge de vie, le radar ainsi que –de temps à autre- certains mini-jeux, comme le fait de tapoter rapidement le dessin d'une planche de bois afin que, dans l'aventure, le personnage puisse la déclouer de la porte. Mais il propose surtout l'inventaire dans lequel vous naviguez très facilement de manière tactile. Vous pouvez ainsi avoir accès à 8 menus : Mes Ressources, Mon Equipement, Mes Missions, Ma Carte d'Identité, Ma Carte, Mon Bloc-notes (les infos recueillies au cours du jeu), Mon Guide de survie (des conseils et informations sur la manière de survivre dans l'aventure) et enfin Mes Compétences (on peut booster les 6 catégories d'armes disponibles, à savoir armes de poing, carabines, SMGs, fusils à pompe, arbalètes et mitrailleuses). Grâce à l'écran tactile du GamePad, la sélection des objets et armes, tels qu'un marteau, une batte, une mine, une canette ou un Médikit, se fait automatiquement et facilement du bout des doigts. Il suffit de cliquer dessus pour que le personnage sur l'écran de la TV s'en équipe directement. Pratique ! De même, pour bouger les objets en surplus dans le sac à dos (puisqu'on ne peut pas en transporter au début plus de six à la fois), il faut simplement les déplacer avec le doigt. De temps à autre, l'écran du GamePad peut devenir aussi un scanner. En maintenant la touche L, vous êtes ainsi capable de vérifier votre environnement en bougeant légèrement le GamePad autour de vous, sur les conseils de la voix-off vous accompagnant en quasi permanence (un mystérieux personnage qui vous apporte son aide). Le but est de rechercher divers objets, comme les caméras à hacker afin d'obtenir les plans des quartiers traversés. Une fois ces derniers obtenus, ils s'affichent sur l'écran du GamePad à la manière du radar utilisé par les Marines dans le film Aliens. Cette comparaison est surtout valable pour son fonctionnement et le stress génial qui s'en dégage. Car il faut cliquer sur l'écran du GamePad afin d'envoyer une onde radar qui révèle temporairement la position des êtres alentour. Et impossible de savoir quel type de créature vous attend, que ce soit un corbeau ou un zombie. Ce qui augmente considérablement la dose d'adrénaline. Tout comme d'ailleurs l'utilisation de la lampe torche, indispensable pour explorer les nombreux couloirs obscurs du métro souterrain, et dont la batterie se vide progressivement (pour la recharger, il faut l'éteindre et attendre quelques secondes).

Parfois, les soirées de l'ambassadeur partent en quenouille.

Concernant le déroulement de l'aventure, il faut savoir que -durant ses premières heures- l'action prend essentiellement place à l'intérieur et autour du métro londonien. Après une cinématique bien réalisée et suite à la récupération d'une batte en bois et d'un kit de survie (qui devient grosso modo votre inventaire), vous devez retrouver un survivant nommé John Doe. Un clin d'œil rigolo puisque, dans les hôpitaux américains, ce nom est celui donné automatiquement aux corps dont on ne connaît pas l'identité. Il n'est guère besoin d'aller très loin puisque, manque de bol, ce dernier est déjà décédé au moment où vous arrivez. Transformé en mort-vivant, il se retrouve même coincé dans un rideau métallique. Il faut alors le décapiter pour récupérer sur lui un revolver pouvant contenir au début jusqu'à 13 balles. Ensuite, direction les caméras vidéo du hall principal afin de les réactiver. Ce qui permet par la suite d'observer divers évènements par l'intermédiaire des moniteurs présents dans votre Safe House. Au passage, une grosse mitrailleuse a été installée au niveau supérieur du hall. Il est possible de s'en emparer et dégommer les quelques zombies qui trainent en contrebas. Une expérience d'autant plus jouissive que l'écran du GamePad devient alors le champ de vision de la mitrailleuse et qu'il suffit de déplacer la mablette autour de soi pour repérer les zombies et les shooter un à un. Ou bien de tirer dans des tonneaux qui, en s'enflammant, explosent et annihilent ainsi les quelques morts-vivants alentour. Vraiment sympa ! Bien évidemment, en cours de mission, il est fortement conseillé de fouiller poubelles, containers et cadavres afin d'y dénicher munitions ou recharges de vie supplémentaires. Cela dit, c'est plus facile à dire qu'à faire car la tension est permanente, les zombies pouvant surgir de là où on s'y attend le moins. Une fois les caméras réactivées et quelques zombies envoyés ad patres, vous devez ensuite vous rendre à la station Bricklane Market. L'action prend place alors en extérieur et il faut réussir à franchir une rue sans se faire grignoter. Pas facile surtout quand une sirène d'alarme se déclenche et attire des zombies de tous les côtés. Mais, plutôt que d'affronter ceux-ci, mieux vaut encore filer et se réfugier à toute vitesse dans un endroit plus sûr. Et pour retarder leur progression, il est conseillé de refermer systématiquement les portes derrière soi et même parfois de clouer une planche en travers (dès lors qu'on en a ramassé au moins une).

Le fog londonien dans toute sa grisaille.

Un peu plus tard, vous êtes amené à défendre votre Safe House contre un assaut de zombies et vous avez seulement quelques minutes pour vous préparer. Le meilleur moyen est alors de se positionner derrière un obstacle, comme un amas de meubles, et d'attendre que les zombies le franchissent. Au moment où ils sont en pleine action, il est conseillé de les frapper à la tête violemment et plusieurs fois. Attention néanmoins : la mort est souvent au rendez-vous tant le niveau de difficulté est relevé. Heureusement, lorsque vous décédez et changez donc automatiquement de personnage, vous retrouvez la scène dans l'état dans laquelle vous l'aviez quitté, les zombies éliminés précédemment ne revenant pas. A la seule différence que le personnage incarné auparavant est devenu un zombie et qu'il est possible de récupérer les objets que vous déteniez en le tuant puis le fouillant. Mais cela reste tout de même un sacré challenge dans la mesure où chaque nouveau héros incarné ne possède dans son sac à dos qu'une batte et un pistolet chargé de 6 balles. Plutôt maigre pour affronter des dizaines de morts-vivants coriaces. Bonne nouvelle néanmoins : les joueurs peu doués en tirs ont la possibilité d'activer dans les options une aide automatique à la visée. Un coup de pouce qui peut être utile surtout lors de la mission suivante au Victoria Memorial. Un passage très stressant car non seulement la visibilité est réduite mais en plus certains zombies s'avèrent surpuissants. Ainsi, même si vous pouvez mettre la main sur une carabine à ce moment-là, certains morts-vivants sont immunisés contre les tirs grâce à leur uniforme de policier anti-émeute. Impossible donc de les shooter en pleine tête puisque leur casque les protège. Il faut donc les pousser puis les cogner au corps-à-corps afin de faire chuter leur casque et enfin leur faire exploser le crâne. Exactement comme les premiers épisodes de la saison 3 de l‘excellente série télévisée The Walking Dead ! Au final, après quelques heures de GamePad en mains, l'expérience de jeu s'est avérée très concluante. De plus, si l'esthétique globale se révèle réussie, grâce notamment à des morts-vivants effrayants et diversifiés, il faut attribuer une mention spéciale à la bande-son aussi travaillée que convaincante. De bien belles frayeurs en perspective donc…

Nos impressions
Au croisement de Condemned et Metro 2033, ce ZombiU diffuse une tension et un stress de tous les instants. Doté d’un niveau de difficulté élevé augurant d’un vrai challenge, le titre semble offrir également un gameplay fluide et bien étudié, mettant parfaitement à profit le GamePad de la Wii U. Aux côtés d’une aventure solo qui paraît très prenante, le jeu propose aussi des modes multi en ligne qui devraient aussi réjouir les amateurs de fantastique (il y a même des Spray Cans qui, en cours de partie online, permettent d’écrire des messages sur les murs à destination des autres joueurs en ligne). Le test dans quelques semaines devrait confirmer tout cela…
Profil de JackBradford
L'avis de JackBradford
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
25 octobre 2012 à 17:59:04
Mis à jour le 25/10/2012 Voir l'historique
Wii U FPS Survival-Horror Ubisoft Montpellier Ubisoft
  • Partager cette page :

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (272)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
aminalina
aminalina
MP
le 29 Novembre 2012 à 15:06:08
Bof moi pas fan des jeux de zombies, mais pour les fans il a l'air bien :noel:
Lire la suite...
GearsofWin
GearsofWin
MP
le 24 Novembre 2012 à 14:10:31
Ils disent que c'est immersif et que ça fait peur mais quand on voit l'esthétiques globale du jeu je vois pas comment on peut s'y croire :nonnon:
Lire la suite...
sergiowii
sergiowii
MP
le 23 Novembre 2012 à 22:58:20
vous parlez d'une esthétique globale réussie et vous taillez le jeu côté graphisme en lui mettant un 12/20...faudra m'expliquer et vite car votre crédibilité en prends un coup
Lire la suite...
Lockley
Lockley
MP
le 23 Novembre 2012 à 15:07:27
Sur le test j'ai lu, je cite : "un système à la Demon's Souls, si l'on peut dire." a propos de la bombe de peinture qui permet de laisser des petits mots à d'autres joueurs... Merci Anagund, mais si t'as joué à Demon's Souls, il serait peut être un peu plus judicieux de parler d'avantage du pompage global qu'Ubisoft a fait sur la perle de "Havok" "Bandai Namco"... 1) Si on meurt faut récupérer son matos sur un infecté à l'endroit ou l'on est mort... Euh, comme dans Demon's/Dark Souls ? 2) Les "safe-zones" sont souvent cachées... Euh, ah ! Oui ! Comme dans Demon's/Dark Souls ? 3) Les bombes de peintures vous permettent de laisser des messages à d'autres joueurs en ligne... Ah ! Une idée directement pompée de Demon's/Dark Souls donc ? Et non pas juste "si l'on peut dire", n'est ce pas ? Donc au final, les seules bonnes idées de ce jeu sont pompées à Demon's Souls et Dark Souls? C'est ça? Parce que sans vouloir offusquer, si le jeu est moche, et que les zombies n'ont aucune histoire, à part peut être de ressembler à la faune de left4dead (qui, même si elle est sympathique, me fait penser à du gros n'importe quoi, ou à un cirque zombifié) je tiens à souligner que cet aspect à lui aussi été pompé à un autre jeu, et que tout l'intérêt réside dans du scare jump à la "BOUH j'étais dans le placard, lol!"... Ben c'est rien qu'une daube en boîte quoi... Mais je suppose qu'encore une fois, tout comme pour skyrim, jeuxvideo.com est tout à fait objectif et qu'il faut se fier à leurs... HUM... "Tests"?
Lire la suite...
tchitchouk
tchitchouk
MP
le 22 Novembre 2012 à 23:24:33
1980venom Voir le profil de 1980venom batcave3 Voir le profil de batcave3 Les deux plus gros fils de pute de l'année :ok:
Lire la suite...
batcave3
batcave3
MP
le 22 Novembre 2012 à 22:56:39
1980venom Voir le profil de 1980venom Posté le 19 novembre 2012 à 15:28:59 Avertir un administrateur la grosse blague de l'année! :rire: ton post :oui:
Lire la suite...
1980venom
1980venom
MP
le 19 Novembre 2012 à 15:28:59
la grosse blague de l'année! :rire:
Lire la suite...
Ganondorfzl
Ganondorfzl
MP
le 18 Novembre 2012 à 18:40:35
Vivement le 30 novembre :cool:
Lire la suite...
Mellow-Girl
Mellow-Girl
MP
le 17 Novembre 2012 à 03:24:21
C'est le premier jeu que j'ai testé à la Paris Games Week en entrant dans la zone Wii U :D Alors sincèrement, j'ai absolument adoré. Bon, étant plus habituée de la manette PS3 que du pad, j'ai eu du mal au début. Mais on s'y fait vite. On peut suivre le jeu aussi bien sur le PAD que l'écran. L'ambiance est assez flippante. Avancer doucement de peur de tomber nez à nez avec un zombie ... :D Et dès qu'il y en a un, gros coup de stress ! Essayez de viser la tête d'un zombie (pour au départ essayer d'utiliser le moins de balles possibles) quand vous avez un nombre de balle que très limité et que vous paniquez ! C'est pas si simple ! Enfin bref, j'en garde un très bon souvenir.
Lire la suite...
ZombiU
WiiU
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (22)
  • Vidéos (28)
  • Images (233)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (4)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : ZombiU sur WiiU
    -
    WIIU
  • Aperçu : ZombiU sur WiiU
    - 272
    WIIU
Boutique
  • ZombiU WIIU
    13.99 € Neuf
    9.69 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.