Test Planets Under Attack- PC

PC

Il arrive parfois que certains titres débarquent sur le marché dans l'anonymat le plus total. C'est justement le cas de Planets Under Attack, un petit jeu de stratégie sans prétentions qui n'a bénéficié d'aucune sorte de promotion. Mais attention, cela ne signifie pas pour autant que la qualité n'est pas au rendez-vous...

Planets Under Attack

Planets Under Attack reprend un concept bien connu et déjà exploité dans certains titres comme Eufloria ou Mushroom Wars par exemple. En d'autres termes, il s'agit de développer des troupes sur une première base avant de partir à l'assaut de toutes les planètes de la galaxie. Celles-ci peuvent être de plusieurs types : les métropoles fabriquent des unités en continu et génèrent de l'argent grâce aux taxes, les forteresses peuvent éliminer les vaisseaux ennemis à distance et enfin les banques élèvent le plafond monétaire tout en octroyant une quantité non négligeable de fonds. Ces derniers constituent d'ailleurs le nerf de la guerre, puisqu'ils permettent non seulement d'améliorer le niveau de chaque planète indépendamment et de maximiser son rendement, mais également de changer son type. Il faudra donc dépenser consciencieusement afin de maximiser les revenus et la production d'unités, sans pour autant négliger les défenses.

Test Planets Under Attack PC - Screenshot 13Contrairement aux apparences, Planets Under Attack est très simple à prendre en main.

Une fois l'équilibre atteint, il convient d'attaquer l'ennemi. Mais attention, les choses sont une nouvelle fois plutôt compliquées. En effet, entreprendre une offensive coûte de l'argent et suspend les revenus. Il faut donc être sûr de ses forces avant de passer à l'action, d'autant plus que cela peut affaiblir considérablement les défenses. Les troupes envoyées sont en effet décomptées directement de la population de chaque astre, sans prendre en compte la vulnérabilité ou la distance de la cible. Sachez toutefois que pour limiter ce phénomène, il est possible d'envoyer des renforts régulièrement et de paramétrer l'attitude d'une planète donnée : offensive ou défensive. Seules les premières sont capables d'envoyer des troupes, ce qui offre donc une protection plus ou moins efficacement en certains points clés. A ce stade, tout ceci peut sembler compliqué, mais en jeu, les choses s'avèrent plutôt simples. En effet, un seul clic suffit souvent à réaliser toutes ces actions et les possibilités se limitent donc aux deux boutons de la souris. Ce concept très simple tourne par conséquent rapidement en rond, et ce malgré l'arrivée rapide d'une seconde faction : les robots. Ceux-ci se jouent pourtant différemment puisque les améliorations de planète s'y débloquent avec les ressources militaires et l'argent y est remplacé par de l'énergie. Cette dernière est alors nécessaire pour recruter, mais plus pour attaquer. Bref, la dimension stratégique est impactée, mais pas la profondeur du gameplay.

Test Planets Under Attack PC - Screenshot 14Plusieurs modes de jeu sont au programme.

Au niveau des modes de jeu, Planets Under Attack propose tout d'abord une Campagne. Celle-ci conte les aventure d'une personne lourdement endettée cherchant la fortune parmi les étoiles. Inutile de se leurrer, ce pitch s'avère rapidement anecdotique et laisse place à un enchaînement de missions qui peuvent être de plusieurs types. Les Eliminations obligent ainsi à tuer tous les ennemis en présence, les Captures consistent à conquérir certaines planètes cibles, les épreuves de Roi de la Colline sont remportées en tenant une position stratégique un temps donné et la Domination est une épreuve par points dans laquelle il faut attaquer et garder certaines zones. Tout ceci est complété par des combats de boss dans lesquels il s'agit de capturer une planète géante et des épreuves dites de Percepteur dans lesquels il faut payer un impôt régulier afin d'éviter une mort certaine. Sachez alors que chaque victoire octroie de l'expérience qui permet de débloquer divers pouvoirs technologiques augmentant par exemple les défenses des planètes ou l'attaque et la vitesse des vaisseaux. Tout ceci a de quoi occuper de nombreuses heures, mais se montre malheureusement rapidement répétitif. Pour 15 € on ne va clairement pas crier au scandale, d'autant plus qu'un mode multijoueur en ligne ainsi que 18 maps est au programme. Au final, ce Planets Under Attack n'est peut-être pas la trouvaille du siècle, mais celui-ci n'en reste pas moins un jeu sympathique.

Lespol, le 12 octobre 2012

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Planets Under Attack affiche des environnements très colorés et plutôt agréables à l'oeil. La variété n'est toutefois pas franchement au rendez-vous.

  • Jouabilité 13/20

    Sans être très original, Planets under Attack peut s'appuyer sur une dimension stratégique intéressante et sur une prise en main enfantine. Le concept finit toutefois par tourner en rond, notamment par manque de profondeur.

  • Durée de vie 14/20

    Une campagne plutôt longue, deux factions bien distinctes, des parties rapides et du jeu en ligne sont au programme. Il y a donc de quoi s'occuper, malgré une répétitivité qui risque de poser problème sur le long terme.

  • Bande son 12/20

    Les différents thèmes ne sont pas particulièrement inspirés et la narration (en anglais) n'est pas mémorable.

  • Scénario

    -

  • Note Générale13/20

    A défaut d'être original, Planets Under Attack se présente comme un petit jeu sympathique doté d'un concept efficace et accrocheur. Néanmoins, une certaine répétitivité et un léger manque de profondeur risquent de nuire au plaisir à long terme.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Topware Interactive
  • Développeur : Targem Games
  • Type : Stratégie
  • Multijoueurs : 4 joueurs en ligne ou en local
  • Sortie France : 27 septembre 2012
  • Version : Textes en français, voix en anglais
  • Config minimum : Windows XP/Vista/7 ; Processeur 1,5 GHz ; 1 Go de RAM ; Carte graphique 256 Mo ; 500 Go d'espace dique
  • Config conseillée : Windows XP/Vista/7 ; Processeur multicoeur ; 2 Go de RAM ; Carte graphique compatible Pixel Shader 3.0 ; 500 Go d'espace dique
  • Classification : Pour tous publics
  • Existe aussi sur :
    Planets Under Attack - Xbox 360 Planets Under Attack - PlayStation 3