Test Boulder Dash XL 3D- Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Depuis 1984, le chercheur de diamants Rockford risque sa vie dans les mines du monde entier. Toutefois, l'icône des années 80 a perdu de sa superbe et rares sont les moins de trente ans qui se souviennent de lui. Boulder Dash XL lui rendra-t-il son aura ?

Boulder Dash XL 3D

Boulder Dash... Il suffit parfois d'un simple nom pour faire remonter d'innombrables souvenirs, datant de l'époque où porter un pin's sur sa veste en jean et mettre son larfeuille dans sa banane achetée à la Foir' Fouille n'étaient pas le comble de la beaufitude. Ces temps immémoriaux où les jeux étaient avant tout des concepts simples mais addictifs, qui pouvaient nous embarquer pendant des heures de plaisirs masochistes dans des niveaux à la difficulté croissante, voire exponentielle. Boulder Dash ne dérogeait pas à la règle et on espère de cette nouvelle version qu'elle rende hommage à son ancêtre. Manque de bol, ça démarre très mal.

Test Boulder Dash-XL 3D Nintendo 3DS - Screenshot 1Votre but ? Ramasser les diamants.

Vous vous souvenez de Rockford, le mineur intrépide héros de la série ? Eh bien oubliez-le. Ici, si le protagoniste principal porte bien le même nom, il s'agit d'un simple robot disposant du charisme d'une palourde et d'un design passe-partout. En deuxième choix, nous avons aussi Crystal, aussi mécanique et vide de personnalité que le premier cité. Mis à part quelques gazouillis électroniques, n'espérez pas non plus les entendre papoter, histoire d'être sûr que vous n'avez aucun moyen de vous attacher à votre avatar. Ce sens incroyable du néant artistique est d'ailleurs une constante dans ce Boulder Dash XL puisque c'est l'aspect visuel tout entier qui est logé à la même enseigne. Si on passera facilement outre le design des menus, la remise au goût du jour des graphismes, que ce soient les monstres ou les éléments du décor, sent le manque d'inspiration le plus total. Et là, on commence vraiment à flipper... Et s'ils avaient massacré le gameplay ?

Test Boulder Dash-XL 3D Nintendo 3DS - Screenshot 2Certains niveaux disposent de téléporteurs.

Tout d'abord, les principes de base sont de la partie. Rockford, aussi robotique soit-il, est toujours à la recherche de diamants dans des mines où traînent de vilaines bébêtes qui n'ont pas l'intention de lui lâcher la grappe. Mais la nuisance des ennemis n'est rien comparée à celle provoquée par les rochers. En effet, si vous creusez en dessous de blocs de roche, vous risquez de causer de dangereux éboulements qui peuvent vous écraser comme une crêpe voire bloquer votre chemin. Le timer fait aussi son retour, vous obligeant à finir chaque niveau dans un temps imparti. Pour cela, il suffit de faire apparaître la sortie en ramassant un nombre prédéfini de diamants. Nous sommes restés jusque-là en terrain connu, mais parlons maintenant des différences de cet opus par rapport à l'original. Vous vous souvenez de la difficulté extrême de Boulder Dash ? Dites-lui au revoir car tout est fait pour vous faciliter les choses.

Test Boulder Dash-XL 3D Nintendo 3DS - Screenshot 3Si vous ne faites pas attention à ce que vous faites dans le mode Puzzle, vous vous retrouverez régulièrement coincé.

Tout d'abord, vous êtes maintenant insensible à la chute des diamants, là où vous mouriez sur le coup dans l'opus d'origine, comme pour les rochers. Autant dire que c'est une des difficultés principales qui vole en éclats ! Dans le même genre, vous avez maintenant des points de vie, ce qui signifie que vous ne mourez plus dès que vous touchez un ennemi. Il vous est d'ailleurs possible de récupérer de l'énergie en ramassant les bonus adéquats. On dispose aussi, dans certains niveaux, d'un bras mécanique qui permet de pousser ou d'attirer vers soi des pierres à distance. Même si vous êtes à court de temps, vous avez des items qui vous permettent de prolonger le chrono ou de courir plus vite. D'un autre côté, d'autres objets ont pour but de compliquer les choses, comme une machine qui change les pierres en diamants (et vice versa), de la dynamite qui se déclenche avec un détonateur ou encore des portes qui ne s'ouvrent qu'avec la clé appropriée. Malheureusement, non seulement les niveaux restent d'une facilité déconcertante, mais le level design fait partie des moins inspirés qu'il nous ait été donné de voir, à tel point qu'on a l'impression que les diamants, rochers et monstres ont été placés de façon aléatoire par un ordinateur.

Test Boulder Dash-XL 3D Nintendo 3DS - Screenshot 4Le mode Retro reste le plus intéressant.

Forcément, le fan ne peut qu'être déçu et le néophyte ne risque pas d'être attiré par un challenge aussi insipide. Bien qu'on ait un système de combos selon la vitesse à laquelle on ramasse les diamants sans s'arrêter, on s'ennuie tellement qu'on a envie de «suicider» Rockford sur le premier monstre venu. Mais n'enterrons pas trop vite ce Boulder Dash XL, qui fait tout de même l'effort de venir avec d'autres modes de jeu. Car si le mode Arcade est visiblement le principal, vous avez aussi accès, par exemple, à un mode Puzzle autrement plus intéressant. Enclavé dans une zone restreinte, il faut ramasser les quelques diamants qui s'y trouvent sans se faire coincer et ceci le plus vite possible. Ici, chacun de vos mouvements est important et le moindre faux pas rendra tout simplement le niveau impossible à finir, vous obligeant à le recommencer. Du coup, cela demande un peu plus de réflexion que le mode Arcade, amenant ainsi un certain challenge même si cela reste relatif. Le mode Course au Score vous propose quant à lui de réaliser le plus gros combo possible dans des niveaux prévus à cet effet. Bien que le level design soit aussi mou que dans le mode principal, les fans de scoring peuvent s'y amuser un petit moment. Enfin, le mode Zen vous permet de refaire les mines du mode Arcade sans contrainte de temps, idéal pour parfaire sa technique.

Test Boulder Dash-XL 3D Nintendo 3DS - Screenshot 5Piéger un papillon avec un rocher fait apparaître 9 diamants.

Mais le véritable intérêt de ce Boulder Dash XL se trouve sans conteste dans le mode Retro, qui nous renvoie directement à l'essence même de ce que fut la série. A commencer par le visuel old-school presque identique à la première version, l'effet de profondeur en plus. On découvre donc un Rockford plus proche de l'original, chose qui fait plaisir à voir. Mais le véritable point fort de ce mode c'est le retour du gameplay à l'ancienne qui a fait le succès de Boulder Dash. Pas de bras mécanique, pas de barre de vie, des diamants qui redeviennent mortels, bref le bonheur ultime. On retrouve surtout les fameuses lucioles explosives et les papillons, qu'il faut piéger avec des rochers pour obtenir du diamant. Le level design retrouve aussi ses lettres de noblesse, avec des niveaux parfaitement construits qui demandent une vraie réflexion et ne laissent aucun droit à l'erreur. Pour vous donner une idée, lors de ce test, il a fallu trente minutes pour faire vingt niveaux du mode Arcade, et pratiquement le même temps pour en conclure six du mode Retro. Vous la sentez la différence de difficulté ?

Malheureusement, les niveaux Retro ne constituent qu'une partie du jeu et Boulder Dash XL reste un produit franchement moyen qui risque de décevoir, dans son ensemble, les fans de la série. L'absence d'esprit créatif se fait ressentir dans le mode principal, et on enchaîne les niveaux sans véritable envie. De plus, si les puzzles restent assez nombreux et complexes, on peut être étonné de voir cette version 3DS vendue 25 euros, c'est-à-dire bien plus cher que sur Xbox 360 et PC, dont cet opus est un portage quasi-identique (hormis quelques puzzles, peut-être).

Anagund, le 10 octobre 2012

Les notes

  • Graphismes 7/20

    Si les niveaux sont colorés, ils manquent totalement de vie et de personnalité, ressemblant ainsi à un patchwork mal coordonné. Les personnages n'ont absolument aucun charme ; on aurait pu nous mettre des endives à leur place qu'on n'aurait pas vu de différence. Bref, du travail vite fait et sans âme. Heureusement que les niveaux Retro apportent un côté nostalgique attachant. La 3D n'apporte rien de concret dans un jeu de ce type.

  • Jouabilité 11/20

    Difficile de faire plus simple que Boulder Dash XL. Malgré les items supplémentaires de cette version, on s'en sort les doigts dans le nez. Malheureusement, le level design du mode Arcade est tellement pauvre que l'intérêt prend une énorme gifle dès les premiers niveaux. Seuls les modes Puzzle et Retro s'en sortent bien.

  • Durée de vie 14/20

    Des modes de jeu en pagaille et assez diversifiés pour ne pas sentir la récupération (si l'on excepte le mode Zen). Les fans de scoring pourront tenter de battre leurs records, bien qu'une fois la solution des puzzles trouvée, il soit vite impossible d'améliorer son temps.

  • Bande son 9/20

    Les musiques sont assez peu diversifiées et les bruitages sont bien trop anecdotiques.

  • Scénario

    -

  • Note Générale8/20

    Boulder Dash XL fait partie de ces nombreux jeux qui tentent de reprendre un concept d'antan en y ajoutant des options pour le remettre à la mode. Malheureusement, une cassure se crée dans la dynamique du game design, ce qui rend les nouveaux niveaux bien moins intéressants que ceux de l'original. Seuls le contenu plutôt complet et la présence du mode Retro sauvent le titre de la catastrophe. Deux points de moins pour cette version Nintendo 3DS qui est tout de même vendue bien plus cher que ses homologues PC et Xbox 360, sans aucune raison valable !

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 14/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Reef Entertainment
  • Sortie France : 5 octobre 2012
  • Classification : Pour tous publics

Vidéos