Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tales of Legendia / Tales of Legendia sur PS2 /

Test Tales of Legendia sur PS2 du 15/08/2012

Test : Tales of Legendia
PS2

Contributeur

Après le succès étourdissant de Tales of Symphonia et Tales of Rebirth, Namco continue sur sa lancée et sort, en 2005, un troisième Tales pour la PlayStation 2. Nommé Tales of Legendia, cet opus tente le plus possible de se séparer des acquis de la série, en changeant complètement sa formule. Ainsi, si certains voient en lui un des opus les plus réussis de la série car osant le changement, d'autres le pointent du doigt comme le pire ratage de la série phare de Namco. Alors, verdict ?

Développé non pas par le Tales Studio comme de coutume, mais par une petite équipe interne à Namco nommée Project MelFes, Tales of Legendia aurait dû être le premier opus d'une série de jeux se passant dans le même univers. Tout avait été prévu pour : un univers gigantesque dont nous n'avons qu'un bref aperçu dans cet opus, une langue fictive créée de toute pièce pour les besoins de l'aventure, des conflits géopolitiques, des légendes et mythes à foison... Hélas tout cela a tourné court face à l'accueil plus que mitigé qu'a reçu Tales of Legendia. Car si le titre est riche dans le fond, entre un rythme qui s'essouffle rapidement et un système de combats archaïque largement en deçà des précédentes productions de Namco, la forme peine à convaincre.

Les décors respirent la poésie.

D'emblée de jeu, le joueur est lâché au beau milieu de l'océan aux côtés de Senel et de sa jeune sœur Shirley. Pris dans une tempête, ils échouent alors sur un navire ayant la forme d'une île, le Legacy. Notre héros n'a même pas le temps de reprendre ses esprits que la jeune fille se fait enlever sous ses yeux. Commence alors une grande aventure où le jeune homme fouillera le gigantesque navire de fond en comble afin de retrouver sa sœur disparue. Car oui, Shirley, à la manière d'une certaine princesse de chez Nintendo, a une tendance très prononcée à se faire kidnapper. Bien sûr, le jeu ne s'arrête pas là et l'histoire gravite autour des nombreux mystères entourant l'énigmatique Legacy...

Le Legacy cache bien des secrets...

Conte épique porté par des personnages attachants et crédibles, le soft se voit divisé en deux parties, l'histoire principale, la « Main Quest », principalement dédiée à Senel et Shirley, et les « Characters Quest » qui, comme leur nom l'indique, développent les personnages du groupe. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Characters Quest sont loin d'être dispensables, et ce n'est qu'à leur terme que le joueur pourra voir la véritable fin du jeu. Mais ce qui aurait pu être une excellente idée se trouve en fait être un des problèmes majeurs et impose un rythme très lourd à la progression. La division en chapitres ne fait rien pour arranger les choses, puisqu'ils reprennent tous exactement le même déroulement.

Senel dans l'introduction, la truffe au vent et l'air déterminé !

Du reste, si Tales of Legendia est loin d'exploiter au maximum les capacités de la console de Sony, les donjons comme la (seule) ville du jeu sont empreints d'une touche unique et enchanteresse. Le tout est soutenu par l'excellente bande-son signée Go Shiina, qui se démarque totalement de ce que propose habituellement Sakuraba, compositeur attitré de la série. Plus calmes, plus posées, préférant l'épique au nerveux, les musiques collent parfaitement à l'ambiance. Cependant, si musicalement le jeu est impeccable, les doublages anglais vont du «crispant » au « passable », et on serait presque content que les Characters Quest ne soient pas doublés. Enfin, les traditionnelles saynètes sont toujours présentes, et sont elles aussi doublées, contrairement à celles de Symphonia. C'est un plus certain, malgré la qualité discutable des voix.

La voix de Shirley fera grincer les dents de plus d'un.

Mais alors, il n'a pas l'air si mal ce jeu ! Oui… Mais non. Hélas, la marque de fabrique de la série, le système de combats rapide et nerveux, a ici été passé à la moulinette pour proposer des affrontements sans génie sur un seul plan fixe. Lents, ennuyeux, brouillons, autant de défauts que l'on ne devrait pas avoir à souligner sur un Tales of. Et si cela n'était pas suffisant, la fréquence ahurissante des combats aléatoires, doublée à la longueur des donjons, rend le tout très vite insupportable. Certes les affrontements proposent quelques spécificités comme la jauge de Climax pour enchaîner facilement les combos, mais cela ne suffit pas à les rendre passionnants, et on se résout bien souvent à la fuite pure et simple.

On apprend vite à détester les combats.

Du reste, on fait face à un contenu annexe désespérément vide, qui se résume principalement à faire des tonnes de combats pour débloquer tous les sortilèges, retourner fouiller les donjons pour trouver des objets cachés. Pas de donjons annexes, de quêtes supplémentaires cachées, rien, et à ce niveau-là, cet opus fait pâle figure à côté de ses aînés. Certes on peut recommencer une partie avec des bonus, mais à quoi bon ? Alors, si un mot pourrait résumer cet opus, c'est bien « gâchis ». Car Tales of Legendia avait d'excellentes idées pour la suite, ainsi qu'un background solide... Mais ça s'arrête là, et, si le joueur qui aime les bonnes histoires sera sans doute sous le charme, les autres auront plus de mal à être convaincus.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Les décors sont impressionnants et variés. Le continent où se déroule tout le jeu, le Legacy, regorgeant de décors à couper le souffle. On ne peut hélas pas en dire autant des personnages, dont les animations sont dignes de la PlayStation première du nom.

  • Jouabilté 12 /20

    Ouch ! Une vraie douche froide pour quiconque est habitué aux systèmes de jeu de la série, traditionnellement irréprochables. C'est mou, ça traîne, c'est lourd. Après un opus comme Symphonia, une telle régression est tout bonnement affligeante.

  • Duree 16 /20

    L'aventure est longue, très longue. Une bonne soixantaine d'heures pour la Main Quest et les Characters Quest réunies. L'habituel New Game+ prolonge l'aventure en proposant de nombreux bonus pour une seconde partie.

  • Son 18 /20

    Sans doute l'une des plus réussies de la série, la bande-son de Shiina se démarque par son style unique. Qu'il s'agisse des thèmes de combat ou d'exploration, on a ici un petit bijou musical.

  • Scénario 17 /20

    Assurément le gros point fort du jeu. Tales of Legendia dispose d'une histoire qui, bien que n'échappant pas à certains clichés du genre, reste suffisamment prenante pour accrocher le joueur jusqu'au bout. Le tout est soutenu par un formidable casting de héros, tous plus attachants les uns que les autres.

Tales of Legendia, ratage, pas ratage ? Une chose est certaine, il avait tout pour séduire. Malheureusement, scénario solide ne rime pas toujours avec excellent jeu et, s'il avait été mieux équilibré, mieux rythmé, cet épisode aurait sans doute pu devenir une référence. En l'état, ce qui se dégage surtout de ce Tales of Legendia, c'est un soft qui aura favorisé le fond et totalement délaissé la forme. Le titre paye alors le prix fort, tant il est difficile de passer outre ses défauts pour se concentrer sur ce qui est vraiment important, à savoir un excellent scénario et un univers parfaitement travaillé.

Profil de Claes
L'avis de Claes
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
15 août 2012 à 18:13:57
14/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 15/08/2012 Voir l'historique
PlayStation 2 RPG Namco
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (20)
  • Vidéos (8)
  • Images (202)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Tales of Legendia
    -
    PS2
Boutique
  • Tales of Legendia PS2
    189.00 € Neuf
    64.00 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.