Menu
Dust : An Elysian Tail
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • 360
  • Mac
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Dust : An Elysian Tail
360
Dust : An Elysian Tail
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 août 2012 à 17:16:35
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (83)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Partager sur :

Si vous ne deviez vous procurer qu'un seul jeu cet été sur le Xbox Live Arcade, Dust : An Elysian Tail aurait toutes les raisons de s'attirer vos faveurs. A lui seul, ce beat'em all très inspiré du grandiose Muramasa rassemble tout ce que l'on recherche dans un jeu vidéo : poésie, enchantement, frénésie, génie, sensations grisantes et plaisir grandissant. Ne laissez pas passer cette petite merveille du XBLA !

Dust : An Elysian Tail

La genèse de Dust : An Elysian Tail relève du véritable conte de fées. Grand gagnant du Microsoft Dream.Build.Play Challenge de 2009 dont le premier prix était un contrat de diffusion sur le Xbox Live Arcade, Dust se retrouve directement propulsé dans la cour des grands en ayant même le privilège de clôturer le Summer of Arcade 2012 ! Son auteur, Dean Dodrill, est très certainement un grand fan de Muramasa : The Demon Blade, tant son œuvre trahit la même volonté d'offrir un condensé d'action survoltée dans un univers féerique d'une beauté à couper le souffle. A différents points du jeu, toujours de subtile façon, le développeur rend hommage aux autres softs qui l'ont marqué, comme ces titres indépendants évoqués au travers des compagnons cachés qu'il faut libérer, quand ce n'est pas carrément un poulet incrusté dans un mur qui nous rappelle que Dust doit aussi beaucoup à Castlevania pour son level design labyrinthique blindé de passages secrets.

Dust : An Elysian Tail
Les environnements sont d'une beauté stupéfiante.
Suite à un prologue aussi bref qu'intriguant relatant le destin tragique d'un guerrier solitaire tombé sur le champ de bataille, le jeu nous emmène dans une petite clairière où s'éveille notre héros. Dust, puisque tel sera son nom tout au long de l'aventure, est frappé d'amnésie et ignore donc tout des raisons de sa présence en ces lieux. Seul, il aurait probablement erré indéfiniment à la recherche de ses origines, mais la voix qui le harcèle déjà ne semble pas hostile. Elle provient même d'une petite créature à fourrure nommée Fidget qui paraît désireuse d'aider Dust, tout comme cette mystérieuse Épée d'Ahrah qui s'adresse à lui comme quelqu'un qui en sait beaucoup plus long qu'il ne veut bien l'admettre. Guidé par les biches qui peuplent la forêt et entouré de ses deux nouveaux alliés, Dust parvient jusqu'à l'entrée d'un petit village qui sera le point de départ de sa quête sur les traces de son passé.

Dust : An Elysian Tail
Les défis sont un moyen de rivaliser avec les autres joueurs via le classement mondial.
Une fois remis du choc visuel que constitue la découverte de ce titre beau à en pleurer, on devine que le design naïf des personnages anthropomorphiques qui habitent les contrées les moins hostiles d'Elysium n'est là que pour faire ressortir la noirceur de l'histoire qui va nous être contée. Servi par un doublage anglais fort réussi, le scénario progresse inexorablement vers une issue qui s'annonce incertaine, et c'est l'esprit envahi d'interrogations que l'on enchaîne les quêtes les unes après les autres, entre deux donjons. Qu'ils soient situés au sommet d'une montagne balayée par les vents ou confinés dans les entrailles de la terre, les environnements du jeu sont tous somptueux et chaque niveau s'étale sur plusieurs dizaines d'écrans propices aux affrontements les plus fougueux. A l'instar de Muramasa sur Wii, les combats sont d'une frénésie à couper le souffle, le héros virevoltant dans les airs au gré des combos, tailladant l'écran avec classe et détermination. Toutefois, à l'inverse du titre de Vanillaware, l'arme et les combos du héros n'évoluent pas vraiment au fil de la partie, le renouvellement du gameplay passant principalement par l'obtention de nouvelles aptitudes physiques. Griffes d'escalade, glissade et double-saut viendront ainsi tour à tour justifier un retour dans les stages déjà visités pour une fouille plus approfondie qui se soldera généralement par la découverte de clés ou de coffres contenant de précieuses ressources.

Dust : An Elysian Tail
Un champ de bataille brûlant où s'affrontent deux civilisations rivales.
La collecte des matériaux est d'ailleurs l'un des éléments les plus sympathiques de Dust puisqu'elle permet d'améliorer soi-même son équipement, moyennant un petit service rendu au forgeron du coin. Et pour éviter que la chose ne devienne fastidieuse, le jeu nous invite à revendre au moins un exemplaire de chaque matériau au marchand itinérant pour que celui-ci nous permette par la suite de les acheter directement chez lui plutôt que de nous obliger à faire la chasse aux loot en tuant des tonnes d'adversaires. Le potentiel offensif et défensif du héros évolue, lui, à chaque montée de niveau, suivant les domaines que vous choisissez de privilégier. A ce sujet, on peut regretter le manque de résistance des ennemis lorsqu'on choisit de booster régulièrement l'attaque, ce qui est heureusement contrebalancé par un challenge plus corsé dans les dernières zones du jeu. Si les enchaînements réalisables par Dust ne sont finalement pas très nombreux, leur intérêt réside dans le fait qu'ils sont propices aux combos à rallonge susceptibles de rapporter des bonus d'XP non négligeables. Allié aux sortilèges de Fidget, ces combos peuvent même dépasser le millier de coups !

Dust : An Elysian Tail
Parviendez-vous à trouver les 12 personnages célèbres cachés dans le jeu ?
Autant dire que l'envie d'aller toujours plus loin dans l'exécution des enchaînements relance constamment l'intérêt des combats. Indispensable contre les adversaires les plus imposants, la contre-attaque exige aussi une bonne maîtrise du timing, tout comme le maniement des grenades, ces fruits explosifs qu'il faut parfois guider à l'aide de la tornade à travers tout l'écran pour ouvrir de nouveaux passages. Combinée avec les pouvoirs de Fidget, la tornade a d'ailleurs le mérite de transformer les magies les plus simples en de véritables sortilèges destructeurs qui balayent tout l'écran. Le fait qu'il n'existe pas qu'une seule façon de se battre suffit à rendre le gameplay accrocheur durant toute la durée de l'aventure. Majestueusement beau, prenant à souhait et extrêmement intéressant sur la durée, Dust peut aussi compter sur une bande-son impeccable puisqu'en plus d'un doublage du qualité, le jeu profite de musiques mélancoliques qui collent très bien avec la trame narrative. Mais le plus étonnant est de constater que le soft assure également en termes de durée de vie puisqu'il faut déjà une bonne dizaine d'heures au minimum pour le parcourir en ligne droite, et pas moins de quinze heures de jeu pour décrocher les 117%. Quand on sait que le soft est proposé à seulement 1.200 points, on n'hésitera pas à vous le recommander chaudement, en espérant que le bouche-à-oreille permettra à Dust de rencontrer le succès qu'il mérite auprès des joueurs.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Il suffit de jeter un œil sur les screens pour le comprendre, Dust est une petite merveille sur le plan visuel. A l'instar de Muramasa sur Wii, la réalisation en 2D offre un rendu artistique magnifique, et le design plutôt naïf des personnages contraste habilement avec le thème assez sombre de l'histoire.

  • Jouabilité 17 /20

    On peut regretter que les combos ne soient pas plus nombreux, mais le gameplay n'en reste pas moins extrêmement nerveux et on cherche constamment à pousser ses enchaînements encore plus loin. L'acquisition de nouvelles aptitudes relance régulièrement la découverte des niveaux tout en ajoutant un zeste de réflexion.

  • Durée de vie 17 /20

    Comptez une bonne dizaine d'heures de jeu en ligne droite et plus de15 heures pour atteindre les 117%. Pour un jeu vendu 1.200 points, on n'en attendait pas tant !

  • Bande son 17 /20

    Outre ses musiques mélancoliques qui se marient parfaitement avec le thème de l'histoire, la qualité des doublages (en anglais) est assez bluffante et donne un vrai cachet aux personnages.

  • Scénario 16 /20

    Celle qu'on nous annonce comme «la plus noble des histoires d'Elysium» ne déçoit pas. Le scénario prend le temps de se développer et réussit à nous impliquer de plus en plus dans la quête de Dust à la recherche de ses origines, jusqu'au final haletant.

Les joueurs XBLA vont faire des envieux avec Dust : An Elysian Tail, un beat'em all tout simplement magique qui nous entraîne là où seul l'indétrônable Muramasa avait su nous conduire. Irréprochable sur le plan artistique aussi bien que sur le plan technique, Dust se révèle aussi prenant à jouer que fascinant à explorer, sa durée de vie étant largement supérieure à la moyenne des titres XBLA. Un petit chef-d'oeuvre qui mérite vraiment toute votre attention !

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 août 2012 à 17:16:35
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (83)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 20/08/2012
Xbox 360 Beat'em All RPG Humble Hearts Microsoft Fantastique
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020