Aperçus Remember Me- PlayStation 3

PlayStation 3

Sorte de clou du spectacle de la conférence Capcom, Remember Me nous a été dévoilé lors d'une présentation ornée de deux extraits de gameplay pleins d'informations. Puisque nous sommes généreux, et payés pour, voici nos impressions sur ce que nous avons pu apercevoir.

Remember Me

Même si l'idée de voir une grosse production Capcom réalisée par un studio français (Dontnod) nous donnerait envie de crier « Cocoricoooo ! », nous nous abstiendrons afin de nous focaliser sur le sujet. Anciennement appelé Adrift lorsqu'il n'était qu'à l'état de projet, Remember Me s'est dévoilé devant nous afin de laisser entrevoir quelques-unes de ses promesses. A commencer par son univers, mettant en scène un Paris futuriste nommé Neo-Paris, en 2084. Alors que la technologie a logiquement évolué, la société Memoreyes truste carrément le marché grâce à la manipulation de la mémoire. En effet, il est maintenant devenu possible de contrôler les données contenues dans le cerveau humain et de les partager à l'envie, voir de les effacer. Mais ce monopole n'est pas au goût de tous et un groupe de rebelles va s'opposer à ces manipulations mentales. On incarne justement Nilin, une jeune femme qui s'est réveillée un jour sans souvenirs et qui compte bien mettre un terme aux activités de Memoreyes, ce qui pourrait bien lui donner l'occasion d'en apprendre plus sur elle-même en passant. Pour cela, elle va s'allier à Edge, le chef des militants.

Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 16Nilin, héroïne de Remember Me.

Si nous avons vu deux extraits de gameplay, ils proposaient des contenus qui s'opposent de façon radicale. Le premier d'entre eux s'avère plutôt classique puisque Nilin doit y fuir un avion de chasse dans une phase d'action / plates-formes. Alors que les déplacements (sauts, escalades de murs, suspensions) rappellent parfois Assassin's Creed, on peut de temps en temps manipuler des structures à distance, un peu comme de la télékinésie. De l'action vive, certes, mais diablement scriptée. Entre la grille qui s'effondre quand on arrive dessus et l'avion qui tire soigneusement autour de vous pour ne pas vous toucher pour que vous puissiez finir votre gymkhana, on a quelques impressions de déjà vu. Cela dit, l'ensemble passe plutôt bien, d'autant qu'il est entrecoupé de phases de combats. Face à des gardes, Nilin peut alors dévoiler ses talents qui oscillent entre acrobaties et arts martiaux, madame n'étant pas avare en pirouettes. Elle a aussi accès à certains pouvoirs comme la possibilité de ralentir les ennemis et autres joyeusetés, même si nous n'avons pas pu voir tout ce que la jeune femme nous réserve. Jusque là, on a l'impression d'avoir affaire à quelque chose de relativement classique, et on se demande si ce joli pitch servira réellement.

Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 17Paris en 2084, c'est plus ce que c'était !

Mais ça, c'est avant d'avoir vu le deuxième extrait, qui lie directement le scénario au gameplay. En effet, si la manipulation de la mémoire ne vous sert qu'à quelques finish moves en combat, elle prend une ampleur tout autre lorsqu'il nous est donné la possibilité de vivre et de remanier les souvenirs d'autrui. Nous avons pu entrevoir cela lors d'un extrait dans lequel Nilin avait pour mission d'abattre le commandant Forlan , chef de la Cyberforce de Memoreyes. Tout d'abord, on entre dans une phase de recherche qui n'est pas sans rappeler Deus Ex : Human Revolution. Tapie dans l'ombre, Nilin essaie d'obtenir l'adresse du commandant en cherchant directement dans la mémoire d'un garde. Une fois ceci fait, elle se faufile jusqu'à la fenêtre de son appartement. Mais là où le tuer pourrait potentiellement laisser des traces, la demoiselle va devoir faire preuve de jugeote : pousser Forlan à se suicider. Alors qu'elle aperçoit sa cible s'engueuler au téléphone avec sa petite amie Alisha, son mode opératoire lui apparaît soudain. Grâce à un pouvoir qu'elle seule possède, Nilin entre dans la mémoire du commandant et découvre un souvenir datant de quatre jours, une dispute avec Alisha.

Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 18Nilin peut manipuler les souvenirs d'autrui.

Elle assiste donc à une conversation plutôt houleuse lors de laquelle Forlan jette une bouteille d'alcool sur une glace avant qu'Alisha ne sorte de la pièce. Puis, on revient au début de cet échange où il nous est alors proposé de modifier un élément parmi plusieurs. Changer la position de la bouteille d'alcool, déplacer la glace, ouvrir la valise d'Alisha... Des détails qui ont l'air anodins mais qui pourraient bien influer sur ce qui s'est passé dans le souvenir de Forlan, tel un effet papillon. On décide alors de faire tomber la bouteille d'alcool au sol et de revivre la scène. Cette fois, au moment où Forlan cherche un objet sur la table pour passer sa rage, il prend l'arme située un peu plus loin et la pointe sur sa copine. Manque de bol, la sureté empêche le coup de partir et Alisha sort encore de la pièce saine et sauve. Ce souvenir n'étant pas encore assez traumatisant, on fait un nouveau retour en arrière pour retirer la sureté du pistolet. Effet papillon logique, quand on revit la scène, Forlan tue la pauvre Alisha. De retour dans le présent, et donc dans la réalité, Forlan fait maintenant face à ce terrible souvenir qui lui a été imposé. Pénétré par les remords, persuadé d'avoir abattu sa bien-aimée, il met alors fin à ses jours !

Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 19Quel élément modifier pour influer sur le résultat final ?

Alors certes, tout cela nous rappelle un petit peu Inception, c'est une évidence. Mais il faut bien avouer que pouvoir entrer dans la tête d'autrui pour manipuler ses souvenirs comme un puzzle, c'est bigrement excitant ! Puisqu'il ne s'agissait que d'une démonstration, on ne peut qu'imaginer ce que ce concept peut permettre. Un petit plaisir sadique qui, on l'espère, tendra vers de bonnes idées. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que Remember Me profite d'un univers plutôt bien mis en avant par son aspect visuel. Le premier extrait retranscrivait de façon efficace un univers futuriste dystopique alors que le passage dans le souvenir de Forlan était bien plus éthéré. En effet, bien que l'on voit la scène d'une caméra extérieure, le décor ne contenait que les objets du champ de vision du commandant. Ce qui est plutôt logique puisqu'on est dans sa tête. Une vision partielle des choses qui pourrait très succinctement rappeler Eternel Sunshine of the Spotless Mind, sans le génie artistique tout de même. Quoiqu'il en soit, on attend d'en savoir plus sur ce Remember Me, en espérant que les phases de plates-formes et de combats puissent bénéficier d'une originalité semblable à celle de ce puzzle final.

Nos impressions

Remember Me est un titre à surveiller comme le lait sur le feu. Dans un contexte futuriste, les phases de plates-formes et de combats nous ont semblé plutôt classiques et scriptées, malgré un côté attirant. Toutefois, la manipulation de souvenirs est un concept porteur d'espoir et l'extrait de gameplay était une folle promesse d'ingénieux puzzles mentaux. S'il est aujourd'hui difficile de se faire une idée, cette production semble bien partie pour faire parler d'elle en 2013.

Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 20Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 21Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 98Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 99Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 100Aperçu Remember Me - GC 2012 PlayStation 3 - Screenshot 101

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Capcom
  • Développeur : DONTNOD Entertainment
  • Type : Action / Aventure
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 7 juin 2013
    (4 juin 2013 aux Etats-Unis)
  • Version : Française
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Existe aussi sur :
    Remember Me - Xbox 360 Remember Me - PC
Mots-clefs : Adrift

Vidéos

Voir les 20 vidéos de Remember Me