Aperçus Nintendo Land- Wii U

Wii U

C'est désormais la tradition, une nouvelle machine Nintendo se doit d'être accompagnée dès son lancement d'un jeu capable de mettre en avant les spécificités de la console. Pour la DS, il s'agissait de Wario Ware, pour la Wii c'était Wii Sports. En ce qui concerne la Wii U, Nintendo a vu les choses en grand et nous ouvre les portes du parc d'attractions NintendoLand, une collection de mini-jeux tous basés sur du gameplay qu'on ne pourrait voir nulle part ailleurs que sur cette console.

Nintendo Land

Le cahier des charges de NintendoLand est extrêmement simple : mettre sur pied un parc d'attractions à la seule gloire de Nintendo et de ses différents univers de jeux. Sur les 12 mondes / mini-jeux que regroupera le produit final, nous avons pu en découvrir 5 sur le stand Nintendo de l'E3 2012. Le premier, Takamaru's Ninja Castle, rend hommage au vieux jeu Famicom Disk System The Mysterious Murasame Castle. Cette activité met en avant l'interaction entre l'écran du Gamepad et l'écran de jeu, puisqu'il s'agit de faire glisser un doigt sur l'écran tactile pour distribuer des étoiles de ninja sur des ennemis qui surgissent à la télé. Pour mémoire, ce concept avait été dévoilé en 2011 lors de l'annonce de la Wii U. Le second mini-jeu est quant à lui basé sur Donkey Kong. Ici, il est question d'utiliser la gyroscopie de la manette pour basculer un petit kart et le guider jusqu'à la fin d'un long circuit alambiqué de plus en plus difficile à appréhender.

Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 1NintendoLand permet de se familiariser avec les fonctionnalités du Gamepad.

Les trois autres jeux utilisent pour leur part le fameux concept de gameplay asymétrique cher à Nintendo dans sa communication sur la console Wii U. Dans The Legend of Zelda : Battle Quest, trois joueurs doivent collaborer dans la traversée d'un donjon. Les deux premiers tiennent le Nunchuk et la Wiimote censés représenter une épée et un bouclier, tandis que le troisième s'empare du Gamepad et peut tirer des flèches dans le jeu. Pour le trio, il s'agit de s'entraider pour avancer ensemble dans le donjon. Autant le dire, cette démonstration Zelda ne nous aura pas forcément emballés plus que cela, bien que l'idée reste plaisante à la base. A l'inverse, les deux derniers mini-jeux nous ont pas mal amusés : Luigi's Ghost Mansion et Animal Crossing : Sweet Day. Dans le premier, quatre joueurs tentent de traquer un fantôme qui leur est invisible. De son côté, le joueur qui tient le Wii U Controller (le fantôme), voit tout le monde sur son écran personnel et tente de faire peur à ses adversaires. Toute la difficulté provient du fait que les quatre ont une lampe de poche qu'ils peuvent allumer à tout moment pour traquer le fantôme mais qui est aussi très gourmande en piles. Très amusant à condition de se prendre au jeu, de se parler entre joueurs pour s'avertir de la position du fantôme, et de ne pas simplement fuir lorsqu'on incarne le spectre mais au contraire d'attaquer sournoisement les chasseurs, ce mini-jeu inspiré de Luigi's Mansion mérite à lui seul le détour. Tout comme Animal Crossing : Sweet Day d'ailleurs. Ici, quatre joueurs à la Wiimote se retrouvent une nouvelle fois assaillis par le joueur au Wii U Gamepad. Le quatuor cherche à récupérer un certain nombre de bonbons sur la carte pendant que le cinquième tente de les en empêcher. Là, il ne s'agit pas d'agir sur l'écran tactile mais de diriger deux petits gardiens associés chacun à un stick analogique de la manette. Même sans être ambidextre, on s'y amuse beaucoup et les parties s'enchaînent finalement bien plus vite que ce que l'on pouvait penser initialement.

Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 2Le soft comporte 12 mini-jeux multijoueurs.

En marge du gameplay plus ou moins réussi selon le mini-jeu, c'est aussi le design général de NintendoLand qui parvient à se dégager au fil d'un partie. Sans rentrer dans un extrême à la LittleBigPlanet, le titre semble être fait de bric et de broc. Le jeu Zelda par exemple, semble mettre en scène des poupées de laine tandis que Donkey Kong's Crash Course semble s'afficher sur un tableau noir avec des dessins faits à la craie. Le côté artisanal passe à merveille et donne finalement la cohésion nécessaire pour lier les différents univers. Au final, ce premier contact avec NintendoLand s'avère positif et on est curieux de voir ce que l'éditeur nous réserve pour la suite. Quels seront les univers explorés et de quelle manière ? Les paris sont ouverts.

Nos impressions

NintendoLand est typiquement le genre de titres conçus de A à Z pour s'adapter à une machine bien spécifique. Imaginé pour servir chacune des facettes de la Wii U, on évite difficilement le syndrome de la collection de mini-jeux. Ce que nous avons déjà pu voir reflète du très bon comme du plus anecdotique. Il reste donc à découvrir ce que Nintendo nous réserve encore comme mondes et activités. Nous devrions le savoir assez vite puisque NintendoLand doit sortir à la fin de l'année en même temps que la Wii U.

Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 3Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 4Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 5Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 6Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 7Aperçu NintendoLand - E3 2012 Wii U - Screenshot 8

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : NintendoLand

Vidéos

Voir les 13 vidéos de Nintendo Land