Menu
Bloody Good Time
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Bloody Good Time
PC
Bloody Good Time
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de SentryDown
L'avis de SentryDown
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mai 2012 à 13:28:55
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Partager sur :

Héritier spirituel de The Ship, un jeu très original dans une atmosphère fleurant bon les années 30, Bloody Good Time nous propulse quant à lui dans l'univers du cinéma d'horreur hollywoodien à la rencontre d'un réalisateur peu scrupuleux, prêt à faire s'entretuer ses acteurs de série B pour les besoins du spectacle. Si son prédécesseur n'avait pas convaincu à cause d'une réalisation moyenne, Bloody Good Time parvient-il à corriger les défauts de son aîné ?

Bloody Good Time

Dès les premières secondes, le joueur est mis dans l'ambiance avec une introduction qui fait office de seul scénario : un mystérieux réalisateur au passé trouble se met à la recherche d'acteurs débutants pour tourner ses trois prochains films. Le joueur incarnera l'un d'eux au milieu d'un casting pour le moins haut en couleur : une bimbo, un clown ou un surfeur comptent parmi les 8 personnages disponibles. Qu'attend donc le réalisateur de ces acteurs aussi caricaturaux ? Qu'ils s'entretuent devant la caméra ! Car oui, à l'instar de The Ship, nous voilà de nouveau dans une murder party bien sanglante au milieu de décors plus ou moins inspirés du cinéma d'horreur hollywoodien : la maison hantée bien sûr, mais aussi la villa en bord de mer et le casino. Seulement trois décors, c'est certes peu, mais les cartes compensent grâce à leur taille tout à fait convenable et surtout grâce à l'identité propre qu'elles proposent d'un lieu à l'autre.

Bloody Good Time
Faire autant de dégâts attire forcément l'attention.
Le film tourné ne ressemble donc en rien à du cinéma puisque le but de l'homme derrière la caméra est bien de mettre en boîte un massacre tout ce qu'il y a de plus réel. Notre mission est de trucider avec de vraies armes nos partenaires avides de popularité. En dépit d'un sujet aussi glauque, le fun est bien de la partie puisqu'aux côtés des armes traditionnelles telles que les couteaux, snipers ou battes de base-ball, se trouvent des armes complètement déjantées comme des rats explosifs télécommandés ou des poêles à frire à ramasser directement dans le décor. Il est d'ailleurs aussi possible d'interagir avec l'environnement pour tendre des pièges mortels à ses adversaires imprudents. Cela dit, les traquenards sont finalement peu nombreux et au bout de quelques parties, vous aurez compris quelles zones éviter pour ne pas vous faire avoir. A l'image de The Ship, le gameplay de Bloody Good Time oblige à satisfaire plusieurs besoins à la manière d'un simulateur de vie : l'hygiène, le repos et l'alimentation sont donc à surveiller en permanence. Vous pourrez ainsi prendre une douche ou faire un petit somme sur un canapé pour faire remonter vos jauges et vous octroyer un bonus de vitesse ou de résistance. Cependant, effectuer l'une ou l'autre de ces actions vous rend vulnérable pendant quelques instants, il vous faut donc prendre vos précautions pour ne pas bêtement vous faire éliminer au petit coin !

Bloody Good Time
Le casting comporte 8 personnages.
Quel que soit le mode de jeu choisi (il y en a quatre, tous très similaires), votre but sera d'engranger un maximum d'étoiles en sélectionnant les armes recommandées par le réalisateur. D'une manche à l'autre vous devrez donc consulter le tableau récapitulatif des armes à privilégier (il s'agit systématiquement des armes les moins utilisées dans les manches précédentes) et faire votre choix en conséquence. Cette consigne permet de varier les meurtres et d'inciter les joueurs à mettre de côté les armes les plus redoutables quelques instants. Pour vous aider dans vos méfaits, vous pourrez également compter sur des « pousses-au-crime ». Il s'agit d'accessoires plus ou moins utiles pour créer une diversion et atteindre plus facilement votre cible. Attention tout de même à ne pas être vu par une caméra de surveillance ou un vigile qui vous confisquera vos armes s'il vous interpelle.

Bloody Good Time
Le réalisateur X a trois projets de films en chantier.
Malgré toutes ces bonnes idées, reprises et améliorées de son aîné, Bloody Good Time conserve le même gros défaut : une très grande répétitivité. Certes les armes sont variées et loufoques mais le jeu tourne en rond quel que soit le mode : trouver une arme, trouver sa cible, abattre sa cible, trouver une arme, trouver sa cible, etc. D'ailleurs, à cause de ce gameplay monotone les serveurs en ligne sont complètement déserts – ils n'étaient déjà pas bien remplis à la sortie du jeu. Autrement dit, vous vous retrouverez bien souvent à devoir jouer en solo contre des bots contrôlés par l'ordinateur. Et c'est encore plus ennuyeux dans cette configuration. Après cette deuxième tentative dans le genre murder party, on voit mal comment le studio Outerlight aurait pu mieux faire puisque l'idée de base était pour le moins séduisante. Voilà donc une preuve qu'une bonne idée sur le papier n'aboutit pas toujours à un jeu réussi. Reste que pour cinq euros, les quelques dizaines de minutes de jeu satisferont peut-être les amateurs d'humour noir et de nouveaux concepts à explorer.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Dans l'ensemble, cela reste très simpliste et les textures sont peu fines mais, à l'image de Team Fortress 2, l'ambiance cartoon et colorée contribue au décalage burlesque du titre. On a toutefois du mal à apprécier la beauté relative du titre à cause de la taille importante de l'interface qui ne laisse qu'un maigre champ de vision.

  • Jouabilité 14 /20

    Basé sur le moteur Source de Valve, Bloody Good Time dispose d'une bonne prise en main et corrige quelques défauts de son père spirituel The Ship. Les actions possibles sont simples à maîtriser et facilitées par de nombreuses aides. Cela n'empêche pas au gameplay de se montrer très répétitif, servi par des modes de jeu peu variés.

  • Durée de vie 8 /20

    Le gros point noir du jeu. Avec sa grande répétitivité, le peu de maps disponibles et l'absence de mode solo comme dans The Ship, on en a vite fait le tour. D'ailleurs, puisque les serveurs en ligne sont désertés depuis la sortie du titre, le jeu n'a d'intérêt que si vous arrivez à réunir quelques amis.

  • Bande son 14 /20

    Simple et efficace, la bande-son est vivante et les doublages français sont assez bons. Seule la voix du réalisateur peut s'avérer un peu irritante à la longue.

  • Scénario /

    Ce n'est pas à proprement parler un scénario, mais l'univers décalé et l'humour glauque du jeu confèrent à Bloody Good Time une originalité très appréciable.

Même si certains défauts de The Ship ont été corrigés, Bloody Good Time hérite de la même tare génétique que son prédécesseur, à savoir un gameplay ultra-répétitif et un manque de contenu. Heureusement, le jeu est sauvé de la noyade par son ambiance un peu hors norme et ses graphismes cartoon. Pour le prix, vous pourrez vous laisser séduire à condition toutefois que vous arriviez à convaincre quelques amis de s'y mettre aussi, sans quoi vous vous lasserez bien vite de jouer contre des bots.

Profil de SentryDown
L'avis de SentryDown
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mai 2012 à 13:28:55
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Mis à jour le 11/05/2012
PC Action Ubisoft Outerlight
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019